Une colombe pour représenter l'Esprit-St

Aux sources du symbolisme de la colombe

Rouault Assy Esprit  
Rouault Assy
Rouault Assy
  

 Petite halte sur un marché de campagne. J'entame la conversation avec un oiseleur qui se présente aussi comme colombophile. il me taquine: " Savez-vous que les colombes, contrairement aux tourterelles, sont plutôt querelleuses? J'ai toujours été étonné qu'on ait choisi cet oiseau comme emblème de la paix. Et plus encore que les chrétiens lui aient associé l'Esprit Saint " Je ne sais rien, évidemment, des qualités et des défauts des colombes et des tourterelles. En revanche, j'ai quelques explications sur l'élection de la colombe comme symbole de la paix et comme évocation de l'Esprit Saint.


" La Bible est pour quelque chose dans tout cela, fais-je remarquer à mon interlocuteur. Dans le livre de la Genèse (8, 11), on nous apprend que, pour vérifier la fin du Déluge, Noé a envoyé à trois reprises une colombe. A la deuxième fois, celle-ci est revenue avec dans le bec un rameau tout frais d'olivier, ce qui était le signe que les eaux avaient diminué et que la détresse allait cesser.

 

Quant à l'association faite entre l'Esprit Saint et la colombe, on la trouve dans l'Evangile de Marc (1,10), quand celui-ci nous rapporte que, au jour de son baptême dans les eaux du Jourdain, "Jésus vit le ciel se déchirer et l'Esprit descendre comme une colombe.


colombe colombe  Mais, en fait, le symbolisme de la colombe a des racines plus anciennes. Bien avant que la Bible soit écrite, dès le troisième millénaire avant Jésus-Christ, au Proche-Orient, la colombe blanche était associée aux déesses de l'amour. A cause de son comportement et aussi de sa dimension "aérienne", cet oiseau a semblé pouvoir symboliser en même temps l'amour terrestre et l'existence spirituelle et céleste.

 

Dans le Cantique des cantiques, la communauté bien-aimée de Dieu est appelée "ma colombe", et, progressivement, on en est venu à considérer que la légèreté de cet animal représentait ce que l'homme avait en lui d'impérissable: son âme. Le psalmiste ne s'écrie-t-il pas: "Ne livre pas à la bête l'âme de ta colombe!" (psaume 74,19). Dans la tradition chrétienne, on va s'appuyer sur l'analogie faite par l'Evangile lui-même, et on va considérer que la colombe peut évoquer "l'Ame de Dieu". Mais l'Esprit Saint, bien entendu, n'est pas une colombe !"

 

Fermer
Fiscalité et générosité
Comment je peux soutenir la mission de l'Église en réduisant mes impôts.
En savoir plus
sur les dons IR et ISF