Poème

A ceux qui ont faim et qui tendent leurs mains, à ceux qui n'ont plus rien, pas même un peu de terre à cultiver;
à ceux qui manquent de tout et qui ont même perdu leur dignité, je voudrai dire:
regardez, je n'ai qu'un peu de pain tout simplement, mais je vous le donne en partage !

 

A ceux qui errent sans but vers demain, à ceux qui ont tant de choses à dire mais personne pour les écouter,
A ceux qui sont enfermés dans leur sinistre solitude, je voudrai dire:
regardez, je n'ai qu'un peu de temps, tout simplement, mais je vous le donne en partage.

 

A ceux qui manquent de tendresse et de douceur, à ceux qui pleurent plus souvent qu'ils ne rient,
à ceux qui désespèrent de cueillir un peu d'espoir chaque matin, je voudrais dire:
regardez, je n'ai qu'un peu d'amour, tout simplement, mais je vous le donne en partage!

 

Venez tous : c'est la fête du partage.

Christine Reinbolt.

Fermer