Commencement...

noces de cana commencement noces de cana commencement  Cette expression "tel fut le commencement des signes" est un indice parmi d'autres, par lesquels Jean invite ses lecteurs à comprendre que celui qu'il a rencontré, Jésus, c'est aussi celui qui était depuis toujours.... 

Jean écrit cette expression à la fin du récit... pas seulement pour dire que c'est le premier signe de Jésus, mais pour nous inviter à aller au commencement... Jean emploie le mot signe, et non le mot miracle... c'est intéressant comme invitation à ne pas s'enfermer dans le merveilleux, l'extraordinaire, qui souvent, empêche d'aller jusqu'au sens des évènements.

 

Il faut rapprocher cette expression commencement des signes de: 

commencement de son évangile:  

Au commencement, était le Verbe (la Parole), et le Verbe était tourné vers Dieu, et le verbe était Dieu, (Jean 1)

 

commencement du monde:

Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre... et la terre était informe et vide... et Dieu dit...  et cela fut" (Genèse, ch. 1).

 

On peut continuer l'explication, en reprenant la réflexion dans la page du "troisième jour", au début du récit de la noce à Cana.

 

Fermer