Témoignage du doyenné de Boulogne

Journée diocésaine de la solidarité - samedi 24 novembre 2007 - Wardrecques

 dsc08154 dsc08154  

 

 

Comment j’ai essayé de faire renaître une commission solidarité du doyenné à Boulogne

 

 

 

 

 

1) Un rapide historique : 1990-2002


C’est le Père Derouet qui, au début des années 90, a souhaité lancer la création des commissions solidarités dans les secteurs et les zones du diocèse ; ainsi, en ce qui concerne le secteur de Boulogne Ouest, les Pères Sagot et Levray ont pris l’initiative de créer une commission solidarité qui a fonctionné de 1990 à 2002, soit pendant 12 ans puis s’est mise en veille ; composée d’une dizaine de membres de Outreau, Equihen et Le Portel, cette commission se réunissait régulièrement pour réfléchir, échanger autour de la solidarité et voir comment on pouvait interpeller les communautés chrétiennes du coin : des actions spécifiques ont été menées sur l’initiative de cette commission : invitations de personnes de la vie civile (aide sociale, Emmaüs), articles de solidarités régulièrement dans le journal Regard en Marche, mise en place d’une conférence débat sur le problème des réfugiés du camp de Sangatte en 2000, temps forts de la solidarité sur la zone, forums…

 
2) 2002 : mise en veille de la commission
 

Des difficultés sont survenues car ça tournait en rond et cela démotivait les personnes de la commission : à quoi ça sert ??


Lorsque le nouveau doyen de Boulogne, Claude Westelynck, prend ses fonctions en 2002, une rencontre est organisée en février 2002 ; la question posée par le doyen est la suivante : qu’attendez-vous de votre doyen, quelles paroles transmettre au niveau de la solidarité ? Voici un extrait des réponses des participants : 
* écouter les besoins et faire des propositions 
* fédérer davantage les forces vives du doyenné 
* ouvrir davantage Boulogne aux secteurs périphériques 
* avec la création récente des paroisses nouvelles : s’unir pour réfléchir et agir ensemble 
* établir des relais efficaces dans le doyenné lorsqu’un événement important et urgent en rapport avec la solidarité demande une parole d’Eglise immédiate

 
3) 2005/2007 : tentatives de créer une commission solidarité du doyenné
 

Voici les différentes étapes qui ont permis de constituer un réseau de personnes attentives à la solidarité :


- 30/06/2005 : un appel est lancé par courrier personnalisé auprès de 20 personnes pour créer une commission solidarité de doyenné : ces 20 personnes sont intégrées dans les 8 EAP du doyenné. Résultats : 7 réponses sont parvenues, 2 sûres et 5 hésitantes…
- 4/05/2006 : intervention de Maurice Vieillard et Roland Delplanque aux Tourelles, à Condette, lors d’une rencontre d’équipe pastorale du doyenné et en présence des 7 personnes qui souhaitaient en savoir plus.
- 21/09/06 : bilan en équipe de doyenné : certes l’équipe diocésaine est venue apporter soutien et encouragement et redire la nécessité de mettre en place une commission solidarité du doyenné ; cependant des difficultés : il y a déjà beaucoup de lieux où les chrétiens s’engagent pour la solidarité ; c’est encore une réunion de plus ; reparler de la solidarité, ça se fait déjà dans d’autres instances…

 

Conclusion : une certaine tiédeur, un manque de disponibilité des personnes, donc stand by.

 
4) Qu’observe-t-on à l’heure actuelle au niveau de la solidarité dans le Boulonnais ?
 

- Il y a eu la mise en place du correspondant solidarité du doyenné : son rôle, entre autres, est de remonter vers le diocèse ce qui se vit au niveau de la solidarité aussi bien dans l’Eglise que dans la vie civile et redescendre les infos du diocèse vers le doyenné : ex : la journée mondiale du migrant, les documents de l’épiscopat à propos des futures échéances électorales.


- Les chrétiens des paroisses portent attention à certaines interpellations, à certains messages de solidarité délivrés à l’issue des messes : appel pour des vêtements pour les réfugiés à Calais ; dans les prédications, on parle de la situation des Rroms à Boulogne.


- Un groupe constitué de chrétiens et non chrétiens s’est mobilisé pour accompagner les Rroms dans leur errance, pour rencontrer les pouvoirs publics sur leur condition et pour trouver une solution digne pour ces gens qui vivent de mendicité.


- Pour ce Noël : il va être lancé une opération 20 euros (on se regroupe à plusieurs) pour l’achat d’une tente pour les réfugiés ; l’objectif est de chercher à offrir, au cours d’une rencontre fraternelle, 150 tentes pour Noël ; la recherche de chaussures neuves et de vêtements continue.

 
5) Ce que pourrait permettre l’existence d’une commission solidarité du doyenné
 

J’ai repris les extraits d’une rencontre 2002 qui sont toujours d’actualité : 
* la mission de l’équipe : une cellule de veille ; les personnes présentes sont porteuses d’une étiquette ou à titre propre 
* elles doivent faire le lien avec les communautés 
* elle doit rassembler les forces vitales et travailler ensemble, au-delà des chapelles 
* coordonner nos actions, nos sensibilisations, nos informations sans pour autant gommer l’identité et les actions propres à chaque mouvement
* établir un calendrier annuel et se fixer un objectif d’année 
* créer des liens et être présent aux propositions non confessionnelles de la vie associative et civile 
* inviter, repérer les besoins, ne pas vouloir tout faire, soutenir pastorale et mouvements en difficultés 
* que chacun, prêtre, diacre, laïc, puisse trouver sa place 
* communiquer longtemps à l’avance dans le réseau avec les EAP, les mouvements 
* faire connaître ce qui se vit dans le doyenné

 
6) Naissance de la commission solidarité du doyenné de Boulogne
 

Une relance téléphonique a été refaite en septembre : 7 personnes ont accepté de démarrer cette commission qui s’est réunie la semaine dernière le samedi 17 novembre.

 


 

Article publié par Apostolat des Laïcs • Publié • 1799 visites