Soucis, désirs, bonheurs...

Synthèse des réponses aux questions posées lors de la journée diocésaine du 24 avril 2009

 

MCR rencontre diocésaine 24/04/09 MCR rencontre diocésaine 24/04/09   Les soucis
 
Au niveau de la communication
  • L'impression d'être un peu dans une bulle à l'intérieur de notre groupe MCR, même si certains vivent des engagements.
  • Communication un peu déficiente. Il y a des groupes CMR (chrétiens en monde rural) avec lesquels on communique peu. Par contre, à Pas-en-Artois le MCR et le CMR ont eu une récollection ensemble.
  • Pas de communication. Les responsables sont invisibles, jamais de contacts. Même pour Lourdes, nous n'avons pas eu d'informations.
  • Il faudrait se réunir plus souvent au niveau des doyennés. Il y a un manque de communication. Il faudrait inviter occasionnellement des membres du mouvement pour partager, se connaître, échanger.
  • Souci de rencontrer les responsables à nos réunions pour avoir les informations à propos du mouvement et pour savoir ce que l'on fait ailleurs et en Bureau.
 
Au niveau de la création d'équipes de retraités récents
  • Mission impossible (3 fois).
  • Grand souci de rejoindre des retraités d'aujourd'hui qui ne sont plus les mêmes qu'il y a 20 ans. Chez nous, le plus âgé est de 1925 et le plus jeune de 1949.
  • A Groffliers, on trouve dans les équipes des retraités récents, une grande amitié, un partage du vécu, de l'écoute, la possibilité de s'exprimer. On donne une nouvelle image du MCR. On cherche des moyens nouveaux pour intéresser les retraités récents.
  • A Allouagne, une seule équipe de retraités récents, peu ou pas engagés : personnes plus âgées à soigner ou petits-enfants.
  • A Magnicourt-en-Comté, il n'y a que deux nouvelles adhérentes jeunes.
  • Peu de recrutement. Les plus jeunes doivent s'occuper de leurs parents ou de leurs petits-enfants. Il faudrait faire une liste de ceux que notre mouvement pourrait intéresser.
 
Au niveau des équipes aînées
  • L'image du mouvement est souvent celle de la rencontre de "petits vieux".
  • Avec les aînés, ce sont des rencontres d'amitié, envoi de courrier, téléphone, visites.
  • Il faut combattre "l'idée vieillotte" que l'on se fait du MCR.
  • Les équipes aînées regroupent des gens très âgés, malades, qui vivent dans leurs temps anciens.
  • Chez nous : très bons rapports avec les aînés. Dans une autre équipe : très bons rapports.
 
Au niveau du partage avec les conseillers spirituels
  • Les aumôniers monopolisent parfois la parole. Ils ont aussi leurs difficultés physiques. Il y a un rôle d'animateur et un rôle de conseiller spirituel, il ne faut pas confondre les deux.
  • Beaucoup d'équipes sont sans conseiller spirituel.
  • Très bons rapports avec le conseiller spirituel (renvient 2 fois). L'écoute est sacrée.
  • Témoignage d'un aumônier que l'équipe MCR qu'il accompagne a fait "progresser" car il a dû rechercher pour approfondir sa foi.
 
MCR rencontre diocésaine 24/04/09 MCR rencontre diocésaine 24/04/09   Les désirs
 
Modifier les réunions d'équipe
  • Avis partagés. Certains le souhaitent, d'autres non.
  • Certains ont modifié leur réunion d'équipe pour suivre l'actualité religieuse, par exemple.
  • D'autres ont rédigé un compte rendu sur un sujet d'actualité en rapport avec la campagne d'année.
 
Rencontrer des équipes d'autres doyennés... échanges...
  • On aimerait rencontrer d'autres équipes au sein de la paroisse. Il faut penser à ne pas supprimer les bus pour les retraités aînés qui n'ont pas de véhicule.
  • On aimerait échanger avec d'autres mouvements (revient plusieurs fois), avec le SEM par exemple.
  • Il faut être inventif pour créer la rencontre.
  • Il faudrait se rencontrer au niveau d'une réalité de société et pas autour d'un stand de mouvements. On pense à un forum avec plusieurs réalités découvertes autour desquelles les personnes des divers mouvements pourraient partager leurs expériences et leurs questions.
  • Souhait de se rencontrer avec d'autres mouvements chrétiens.
  • On peut se rencontrer avec le journal, une messe avec le SEM, le service des funérailles, les aumôniers, les kermesses.
 
Rencontrer plus souvent les responsables
  • Parfois.
 
Reconnaissance par l'Eglise et les instances citoyennes
  • Avis partagés. Certains se sentent reconnus, d'autres non.
  • Peu  de réponses en ce qui concerne les instances citoyennes. On évoque une mairie qui met une salle à disposition du MCR.
 
MCR rencontre diocésaine 24/04/09 MCR rencontre diocésaine 24/04/09   Les bonheurs
 
Le plus grand bonheur ou les bonheurs vécus dans le MCR
  • Bonheur, chaleur, amitié, confiance, valeur des autres, accueil, joie de se retrouver reviennent dans quasiment toutes les réponses.
  • On évoque la richesse des échanges, le fait d'apprendre, de se renouveler, le bonheur de ne pas s'ennuyer grâce à la solidarité.
  • Bonheur de vivre quelque chose de profond, de faire groupe d'Eglise.
  • Joie de retrouver des gens connus auparavant.
  • Réconfort, partage, assurance de trouver des amis.
 
Les formes que peut prendre le bonheur lorsque nous avançons en âge
  • Le sentiment de servir à quelque chose.
  • Le bonheur de la prière. La sérénité.
  • Se sentir reconnu, soutenu.
  • Joie de recevoir des visites.
 
 
Autres remarques : il a été évoqué l'opération "Maisons d'Evangile" qui a "bien marché" pour les uns, moins bien pour les autres. S'y joint le souci d'élargir les équipes et d'intéresser les gens. On parle de "Parole en fête" qui ne plaît pas à tous. Il y a même une remarque sur les difficultés rencontrées lors de récentes vacances en Nouvelle Calédonie, de s'entendre entre chrétiens. Une dissension s'est fait jour, suivie d'une réconciliation pas totalement aboutie.
 
 
 

 

 

Article publié par Apostolat des Laïcs • Publié • 1631 visites