Prier les couleurs de la vie

Eglise d'Arras n°13

Vraiment, il est juste et bon de te bénir
Et de te rendre gloire, Père très saint, notre créateur,
Toi qui as modelé au commencement la chair de l'homme
à ton image et à ta ressemblance,
par tes deux mains, ton Verbe et ton Esprit,
non que tu aies besoin de l'homme, ni de son amour
mais pour avoir quelqu'un en qui déposer tes bienfaits;


et tu as mis ta gloire dans l'homme vivant,
pour que la vie de l'homme soit de te voir.

 

Et quand l'homme, que tu avais créé pour vivre,
se fut laissé aller à la transgression,
tu as manifesté ton amour,
et tu ne l'as pas laissé périr pour toujours.


Mais ta grâce a surabondé:
tu as choisi les patriarches en vue de leur salut;
d'avance tu as formé un peuple,
pour apprendre aux ignorants à te suivre;


tu as préparé les prophètes,
Pour habituer l'homme dès cette terre à porter ton Esprit
et à retrouver la communion avec toi;


Abraham a exulté à la pensée de voir le jour de ton Christ, il l'a vu et il s'est réjoui.

Oui, nous te rendons grâces et nous te bénissons,
Car tu as fait toutes choses avec mesure et art, avec harmonie et proportion;


Jamais tu n'es un Dieu lointain, mais tu es un Dieu proche;
et de multiples manières tu as disposé le genre humain, en vue de la symphonie du salut.
C'est pourquoi, avec les anges et tous les saints,
Nous proclamons ta gloire et nous te chantons.


Sesbouë, méditation sur saint Irénée.
 

Fermer