Zachée, il faut que j'aille chez toi!

31ème dimanche ordinaire

Sagesse 11,23 à 12,2 ; 2 Thessaloniciens 1,11 à 2,2 ; Luc 19, 1-10

 

Qui ne connait l’histoire de Zachée, perché sur son arbre, et que Jésus vient cueillir au grand étonnement de la foule? Celui qui ne souhaitait pas se faire voir auprès de Jésus, celui-là est mis en lumière par Jésus lui-même. Après l’histoire du publicain, la semaine dernière, voici donc un autre publicain qui se sait peu digne de Jésus. Or il y a en lui un désir d’aller à la rencontre de cet homme dont on parle. Qu’est-ce qui a bien pu lui donner le désir d’aller à la rencontre de Jésus ? Nous ne le savons pas. Mais nous connaissons les paroles de Jésus : je suis venu chercher et sauver ce qui étais perdu… Aujourd’hui le salut est arrivé pour cette maison.


Disciples de Jésus aujourd’hui, avec l’Eglise, il nous appartient de donner autour de nous le désir d’aller à la rencontre de Jésus. Disciples de Jésus il nous appartient aussi de reconnaitre que le salut est entré dans ces maisons... dont bien souvent nous nous tenons éloignés.


Un récent ouvrage d’André Fossion vient décrire un “Dieu désirable”, un livre où il développe une pastorale du désir de Dieu ; la foi en un Dieu bon, sauveur et libérateur est un don précieux et gratuit qu'il nous importe de faire connaître. Sans doute, par le passé, l’Eglise a-t-elle enseigné la peur, ou, au minimum utilisé la peur comme commencement de la foi en Dieu (cf. "Le péché et la peur", 13è-18è siècle, Jean Delumeau). Ce n’est pas ainsi que le Christ Jésus a fait naître le désir de Dieu dans le cœur de celles et ceux qu’il a rencontrés. Aux chrétiens d’aujourd’hui de faire découvrir que Dieu aime ce monde, qu’il ne s’impose pas, qu’il frappe à la porte et attend qu’on lui réponde. "Aujourd’hui, le salut est entré dans cette maison!"… à nous de reprendre ce refrain pour aujourd’hui. EH
 

Fermer