A la fin des temps

Eglise d'Arras N°18

 

 temps

Seigneur,

 

Ceux qui ont secouru tous les blessés de l'existence,
Tous les meurtris, affamés, rejetés,
Ceux-là, sans le savoir, c'est Toi-même qu'ils ont secouru.
 
C'est Toi-même qu’ils ont arraché à la solitude et à l’horreur,
Oui, Toi, dans ton universelle incarnation,
Dans ton corps immense et crucifié,
Ton corps qu’ils ont contribué à ressusciter.
 
Ainsi, sans qu'ils sen doutent,
C’est tout homme de douleur
Qui est pour eux l'homme des douleurs,
Comme un sacrement de Dieu.
 
Quant à ceux qui ont ignoré les autres,
Voire les ont enfoncés dans leur détresse,
N’ont-ils jamais ressenti un éclair de pitié ?
Ne les as-tu pas assumés, eux aussi ?
 
Olivier Clément, théologien orthodoxe
Fermer