Dossier Confirmation

La confirmation, comme un cadeau !

 
St Martin en Pays d'Audruicq confirmation_4.JPG  
St Martin en Pays d'Audruicq
St Martin en Pays d'Audruicq
  Comme sacrement
, la confirmation offre à chacun de grandir dans une relation intime avec le Dieu de Jésus Christ et, par lui, avec toute l’humanité. Dans le sacrement lui-même, reçu des mains de l’Église en la personne de l’évêque, comme dans l’itinéraire proposé à chacun avant et après le sacrement, c’est Dieu qui se donne à rencontrer pour nous engendrer à sa vie et nous ouvrir à la vie fraternelle. Ce que Dieu a fait déjà dans le baptême, il le confirme dans ce sacrement : « Celui-ci est mon fils bien aimé en qui j’ai mis tout mon amour, écoutez-le ! » Mat 17,5
 
Comme sacrement de l’initiation chrétienne, la confirmation liée étroitement au baptême et à l’eucharistie nous ramène au cœur de la foi : nous sommes sauvés par le Mystère pascal de la mort et de la résurrection du Christ et l’envoi de l’Esprit. Plus encore, elle nous rend participants de ce mystère en nous faisant passer, nous aussi, de la mort à la vie, avec le Christ, par la force de son Esprit. Ainsi, dans la confirmation nous pouvons faire l’expérience que nous ne sommes pas seuls à traverser cette vie. C’est toute notre existence qui est ainsi transformée, à la fois notre pèlerinage terrestre dans son ensemble, et chaque jour de notre quotidien.
 
Comme sacrement de l’initiation chrétienne, la confirmation n’ajoute rien que le baptême que l’eucharistie n’ait déjà donné. Elle est l’acte dans lequel Dieu s’avance jusqu’à nous, s’adresse à nous comme à des fils et des filles pour nous exprimer son amour indéfectible. Dans la confirmation, Dieu nous marque sa confiance : « nous sommes vraiment ses enfants bien aimés ! » Une telle marque d’affection et de reconnaissance est un cadeau merveilleux pour les hommes et les femmes de notre temps qui cherchent un sens à leur vie, particulièrement pour des jeunes adolescents qui peinent à avoir confiance en eux, peut-être même pour des enfants en quête de tendresse.
 
Comme sacrement, la confirmation concerne toute l’Église. Non seulement parce qu’elle a en charge de la proposer, mais aussi parce qu’elle y reçoit la grâce de Dieu pour sa mission dans le monde. Chaque fois que quelques-uns sont confirmés, surtout s’ils sont d’âges différents, l’Eglise est sanctifiée et participe à l’œuvre de Dieu ; son témoignage est rendu visible. Par la célébration de la confirmation, c’est le sens même de l’Eucharistie, pain rompu pour un monde nouveau, qui est ainsi renouvelé dans l’Eglise et pour chacun de ses membres.
L’atelier diocésain de confirmation coordonné par le Père Laurent Boucly
 

Points d’appui pour une pastorale de la confirmation

 
Pour renouveler et développer la proposition du sacrement de confirmation dans des circonstances diverses, et pour accompagner la démarche des personnes (jeunes ou adultes) qui demandent à recevoir ce sacrement, il nous faut déployer servir l’initiative de Dieu qui se communique aux hommes (cf. Projet diocésain de catéchèse p. 12-14)
 
Proposer la confirmation est une démarche volontaire de l’Église qui, par là, manifeste que le Dieu en qui nous croyons continue de se donner gratuitement. Cela constitue une authentique annonce de l’Evangile, quel qu’en soit le résultat. Il s’agit donc de saisir toutes les occasions possibles pour appeler à recevoir ce trésor l’Église dans les lieux les plus divers, et pas seulement là où elle l’est habituellement.
 
Même si elle est proposée prioritairement aux adolescents, la confirmation est pour tous, jeunes ou adultes, familles, personnes porteuses d’un handicap, etc.
 
1.       Il importe, avant tout, d’avoir l’audace de parler de la Confirmation aux personnes rencontrées. Il s’agit alors d’oser témoigner de ce qui nous fait vivre : l’attachement au Christ qui nous tourne vers le Père et nous envoie son Esprit. Et par là même inviter à recevoir la grâce du sacrement de confirmation en saisissant toutes les occasions possibles (Établissement catholiques d’enseignement, aumôneries, groupes et mouvements, paroisses, etc.). Le dépliant diocésain : « La confirmation, un trésor pour tout baptisé ! » peut être un support utile.
2.       Lorsque des personnes demandent la Confirmation, il importe de discerner avec d’autres responsables (curé, aumônier, chef d’Établissement, ALP, accompagnateurs…), la manière avec laquelle y répondre : mise en place d’un groupe, modalités, rythme, etc. Il importe aussi de s’informer des propositions éventuellement offertes en proximité (même doyenné ou doyenné voisin, mouvements, Établissements…) et contacter les personnes qui, localement, portent la responsabilité de coordonner la pastorale des jeunes et/ou le catéchuménat des adultes. On privilégiera la mise en place de groupes, avec un itinéraire proposé en fonction de sa composition et de ses attentes, selon la pédagogie d’initiation et prenant appui sur les 4 balises diocésaines.
3.       Les animateurs et les groupes constitués s’attacheront à demeurer en lien avec le Service diocésain de la pastorale des jeunes et/ou du Catéchuménat des adultes, afin d’y trouver aide et soutien dans leur démarche. En particulier pour la formation (cf. les balises diocésaines) et le discernement quant à la démarche proposée. Chaque année, des rencontres diocésaines sont ainsi envisagées.
 
Il est bon que chaque doyenné soutienne la pastorale de la Confirmation : relecture de ce qui se vie déjà, évaluation des propositions existantes dans les divers lieux, coordination, soutien et développement, etc. Les membres de l’Atelier diocésain de la confirmation sont disponibles pour aider les doyennés qui le souhaitent.
 
Pour s’approprier ces orientations, prendre connaissance des outils préconisés et partager nos expériences, 2 rendez-vous de formation sont d’ores et déjà fixés :
- Jeudi 12 avril 2012 à Condette ou samedi 14 avril 2012 à Arras, de 9h30 à 16h30
- Une université d’automne les 5 et 6 novembre 2012 à Condette
Bon de commande pour les images : demander à Pastorale des Jeunes tel.. Mail… nombre d’images…….. gratuit à disposition au service à la MDA
 

Relire quelques expériences, sous forme de témoignage…

 

1er Témoignage : Joëlle accompagne 3 collégiens qui demandent la confirmation suite à une témoignage de lycéen, lors d’un temps fort pour les jeunes d’un doyenné.

Ces 3 jeunes ont un quotidien difficile tant sur le plan familial que scolaire. Lors des rencontres, ils ont du mal à se concentrer. Ils ont souvent besoin de se déplacer, ils passent d’un sujet à l’autre sans suivre forcément le sujet que prépare Joëlle, avec les moyens pédagogiques les plus appropriés.

Mais Joëlle relit ce qui se vit dans l’équipe en disant :

 « Thomas vit des choses très difficiles mais c’est admirable de voir la manière dont il soutient sa famille » « Je suis tjrs étonnée, avec un petit SMS la veille, ils sont toujours ponctuels et fidèles aux rencontres. Il sont heureux que l’on se retrouve ».

 

2ème Témoignage :Martine a cheminé vers la confirmation dans sa paroisse, avec quelques adultes, tous différents ds leurs situations familiales et sociales. Martine et son mari sont d’un milieu très simple. Des personnes de leur paroisse les emmènent en voiture pour la célébration de confirmation qui regroupe des adultes d’autres lieux. Martine et son mari sont très intimidés. L’accueilde tous est bienveillant et fraternel. La célébration est simple et priante. Martine est rayonnante. Son mari reste très en retrait. A la suite de la célébration, lors d’un repas partagé organisé par les accompagnateurs du groupe, le mari de Martine échange qq phrases avec Paul : « Je ne sais pas lire ni écrire mais je voudrais faire aussi comme Martine. ».

 

3ème témoignage : Pascal a 23 ans. Il est arrivé récemment d’Afrique pour faire ses études dans une petite ville du P de C où il n’y a pas d’aumônerie étudiante. Chaque dimanche, il est fidèle à l’eucharistie dans la même paroisse. Il confie son désir de cheminer vers la confirmation à quelques personnes avec qui il a fait d’avantage connaissance. Pour répondre au mieux à la demande de Pascal, 3 propositions différentes de cheminement sont envisageables en fonction de ce qui existe sur le terrain pastoral : avec un groupe de lycéens dans un établissement catholique d’enseignement, avec des lycéens au sein de l’Aumônerie de l’Enseignement Public, en cheminement individuel et/ou de groupe au sein du catéchuménat des adultes de la paroisse, en lien avec le doyenné. Pascal a rencontré les différents groupes et les accompagnateurs. Le choix a été fait après un discernement entre les différents acteurs pastoraux pour proposer à Pascal ce qui serait le plus structurant pour sa foi au vu de ce qu’il est et de son histoire.

 

4ème témoignage : Dans un doyenné, une fois par an, a lieu une rencontre « Proposition de la Confirmation » pour tout adulte souhaitant cheminer vers ce sacrement. Tous les couples qui ont vécu la préparation au mariage et se sont mariés dans l'année y sont invités. (La possibilité de vivre ce sacrement est évoquée au cours des rencontres précédant le mariage). Beaucoup n'en ont jamais entendu parler ou ne savent pas que c'est encore possible de le vivre, s'ils le désirent, à l’âge adulte.

Une équipe est constituée avec les personnes intéressées. il peut y avoir des couples (Virginie et Alain, Sabine et Joël, Marie et Didier …) , des catéchistes( Emma, Cécile…) , des jeunes ( Thomas, Anne… ), des chrétiens de longue date ( Daniel , Fabienne…) . Leurs différentes expériences de vie, de situation familiale, de profession, d’âge, de chemin de foi sont une richesse pour les uns et les autres .On prend le temps de cheminer (2 ans) et chacun l'apprécie.

Les couples en particulier disent leur bonheur de redécouvrir ou d’approfondir la foi. Pour certains, c’est un véritable changement de regard sur la vie de l’Eglise. Certains y trouvent alors leur place: Marie qui est entrée dans une Maison d’Evangile, Sabine qui est devenue catéchiste dans sa paroisse, Alain qui vient animer de temps en temps nos célébrations avec sa guitare, Fabienne qui fait partie d'une équipe de funérailles etc.

 

5ème témoignage : A la suite des Assises de la confirmation en 2010, quelques acteurs d’un doyenné se sont sentis interpellés pour relancer le plus largement possible l’appel à la confirmation. Ils se sont retrouvés une 1ère fois pour faire le point sur les demandes à accueillir et à accompagner. Des outils leur ont été présentés et des points de repères rappelés par un membre de la pastorale Diocésaine des ados et des jeunes Malgré le nombre restreints d’animateurs, ils ont décidés d’élargir les appels à toute personne, jeune, ou adulte, intéressée. Aujourd’hui, une équipe de 9 jeunes et une autre de 4 adultes cheminent vers la confirmation.

Lors d’une seconde rencontre, ces accompagnateurs ont dit leur joie de « cheminer avec ». Un temps de relecture à partir du Projet Diocésain de Catéchèse les a invités à prendre plus encore l’attitude d’écoutant pour accueillir pleinement les vies de celles et ceux qu’ils accompagnent.

Ils ont aussi été interpellés sur « l’après sacrement » qui suscite beaucoup de questions, révélant la nécessité de se donner des repères pour que cela puisse se vivre.

Tous souhaitent que la célébration se vive là où personne ne chemine encore…Histoire d’interpeller !

 

Proposition de relecture pour
accompagnateurs de la confirmation
 à partir du projet diocésain de la catéchèse.

 
En lien avec la première partie « l’Esprit de Dieu est à l’œuvre dans le monde. C’est à ce monde qui est le notre que le christ nous envoie » :
Comment rejoignons-nous les personnes dans leur culture, leur manière de vivre ?
Que ns disent-ils de leur histoire, du monde dans lequel nous vivons ?
Quels signes d’espérance sommes-nous appelés à y voir ?
A quels signes reconnaissons-nous que l’Esprit de Dieu nous précède dans leur cœur et dans leur vie ?
 
En lien avec la deuxième partie : « Dieu a l’initiative de se communiquer aux hommes. Notre tache consiste à servir cette initiative »
Les personnes que nous accompagnons vivent déjà de la vie de Dieu. Comment leur permettons-nous de nourrir leur chemin à la suite du Christ mort et ressuscité et de faire des choix en se laissant éclairer pour l’Esprit Saint ?
 
En lien avec la troisième partie « le christ fait de nous ses disciples et ses apotres, appelé et envoyé nous avons besoin de nourrir notre vie de foi » :
Quels liens communautaires ecclésiaux tissons-nous ? Avec qui, comment et pour quoi faire ?
 
 
Comme proposants ou comme accompagnateurs de confirmands :
Quels moyens prenons-nous pour préparer et relire notre action ?
A quels déplacements sommes-nous invités ?
 
Signataires : l’atelier diocésain de confirmation coordonné par le Père Laurent Boucly
 
 
Fermer
Fiscalité et générosité
Comment je peux soutenir la mission de l'Église en réduisant mes impôts.
En savoir plus
sur les dons IR et ISF