Ouvre mes yeux, Seigneur

Eglise d'arras n°14

Ouvre mes yeux, Seigneur

Pour que je puisse voir…
Au-delà de l’inextricable enchevêtrement
Des innombrables routes humaines,
Routes qui montent ou qui descendent,
Voies expresses ou voies sans issues,
Feux rouges, feux verts sens interdits et vitesses limitées
Routes de l’Est, de l’Ouest, du Nord ou du Sud
Chemins qui mènent à Rome, Jérusalem ou à la Mecque
Plus loin que les milliards d’hommes qui les parcourent
Et plus loin que ce prodigieux mystère de leur liberté
Qui les jette, pensant, aimant sur ces chemins de vie
…que je puisse voir ton Calvaire dressé
Dominant le Monde au carrefour central,
Et Toi, descendu de ta croix,
Parcourant, ressuscité, tous ces chemins d’Emmaüs
où tant d’hommes te côtoient sans te connaître
mais quelques-uns seulement à ta Parole et à la fraction du pain.
Que je puisse voir enfin ton grand Corps grandir
Sous le souffle de l’Esprit
Jusqu’au jour où tu te présenteras au Père
A la fin des temps, quand tu auras atteint ta taille adulte.
 
Michel Quoist
Fermer