Réfugiés de Norrent-Fontes et d'ailleurs

Poème en hommage aux noyés de Méditerranée

Diaconie et soutien des réfugiés à Norrent-Fontes Norrent-Fontes et soutien aux maires et aux réfugi  
Diaconie et soutien des réfugiés à Norrent-Fontes
Diaconie et soutien des réfugiés à Norrent-Fontes
Il y a quelques semaines, nous apprenions par la presse les nouveaux naufrages de bateaux transportant des réfugiés au large de Lampedusa. Le décés de plusieurs centaines de ces hommes, de ces femmes, de ces enfants a ému la communauté internationale.

 

Pour les quelques migrants présents sur la commune de Norrent Fontes, il ne s'agissait pas de corps anonymes, mais ceux de leurs frères, de leurs proches. Loin des déclarations de quelques responsables politiques de différents pays, des hommes et des femmes, chrétiens ou non des communes proches de Norrent Fontes ont tenu à manifester leur fraternité avec nos frères migrants. Ils se sont rassemblés autour d'eux pour un temps de prière.

 

L'une des membres de cette communauté humaine rassemblée, investie depuis bien longtemps au service de ces frères a rédigé ce beau texte pour exprimer la souffrance partagée, son Espérance et la détermination de quelques-uns (trop peu nombreux) à ne pas en rester à de bonnes intentions.

 

Des gens sont morts
Tristesse et colère dans le corps et dans la tête

Tout le temps, partout des gens meurent, de maladie,

de vieillesse, de pauvreté, de haine,
C’est la vie, le destin, la volonté de Dieu,
Va savoir, c’est comme ça.

Des gens sont morts


Tristesse et colère dans le corps et dans la tête

Notre tristesse accompagne la vôtre,

vous qui dans ces naufrages, avez perdu un frère, un voisin, un ami
Nous ne pouvons que ça : être avec vous dans ce moment de peine.


Nous qui, protégés par notre carte d’identité, par le hasard qui nous a nés,

nous ne pouvons imaginer les derniers instants des noyés.
Et avant eux, de tous ceux que le désert n’a pas enterrés.

De nous les autres que les eaux ont emportés.


Ces instants, vous les aves vécus, vous y avez survécu. Et vous voilà ici.

C’est la vie, le destin, la volonté de Dieu,
Va savoir, c’est comme ça.

Des gens sont morts.


Tristesse et colère dans le corps et dans la tête

Colère car s’ils sont morts,

si vous avez tant souffert le long du chemin qui vous a amené ici,
Et si ici vous souffrez encore,

et si ici d’autres meurent encore en essayant de nager jusqu’aux bateaux,
...c’est à cause des lois, de règlements décidés en nos noms.

Quelque part, dans un bureau européen
Des gens ont décidé que vous nous faisiez peur,
Des gens ont décidé que vous étiez dangereux,
Des gens ont décidé que vous étiez la cause

de nos petits ou de nos gros problèmes
Ces gens ont décidé

qu’il fallait vous empêcher de venir vous protéger, de venir vivre ici.


Vous en empêcher au prix de votre vie s’il le fallait
Ces gens décident pour nous, en notre nom. Ils mentent ou ils se trompent.

Nous ne sommes pas d’accord avec ces gens.
Alors nous nous battrons, avec nos mots, avec nos dons, avec nos cœurs.
Nous nous battrons jusqu’à ce que ces lois changent, jusqu’à ce que partout, tout homme et toute femme ait le droit de quitter librement son pays pour aller s’installer librement dans le pays de son choix.

Des gens sont morts
Tristesse et colère dans le corps et dans la tête


Nan Suel. A Norrent-Fontes

 

Fermer