Pour vous, qui suis-je ?

Fête de saint Pierre et saint Paul

 

Actes 12, 1-11 ; Timothée 4, 6…18 ; Matthieu 16, 13-19

 

La solennité des apôtres Pierre et Paul l’emporte sur la suite des dimanches ordinaires. Nous sommes invités  à méditer la vie et l'oeuvre de ces piliers de l’Eglise à partir des textes qui nous sont proposés, en rapport avec la fête: grâce à eux, la Parole de Jésus a été proclamée aux quatre coins de la terre.

 

Le ch. 12 des Actes constitue en quelque sorte l’adieu à Pierre, adieu solennisé par l’évocation de l’ange, de son départ… et le fait qu’à partir du ch. 13, l’évangéliste Luc commence la grande pérégrination de la Parole de Dieu et de l’apôtre Paul, jusqu’aux extrémités de la terre. La première lecture est donc à lire dans sa dimension spirituelle : il s’agit d’évoquer les difficultés dans lesquelles Pierre a témoigné de l’Evangile, son arrestation et sa mort. Nous n’avons pas tous les détails qu’on aimerait trouver… Le but de l’écrivain est de nous inspirer une méditation à partir de la mission qu’a rempli l’apôtre Pierre. Les premières lignes de ce récit donnent l’impression que les envoyés de Jésus, ceux qu’il avait désignés, sont ballotés comme des fétus de paille au milieu des évènements du monde et au gré des puissant : ainsi l’attitude du roi Agrippa.

 

Rien que ces premiers versets peuvent évoquer la vie de l’Eglise au cours de ses deux mille ans d’existence…. Combien de fois la barque de Pierre n’a-t-elle failli être renversée et submergée par les vagues… L’embrassade du pape François avec le patriarche, à la suite de Paul VI avec Athénagoras survient après 1.000 ans de séparations entre l’Eglise d’occident et l’Eglise d’Orient. Les affaires entre l’Eglise les sciences et les philosophies aux XIXème et XXéme siècle ont aussi pu faire croire à une rupture définitive de l’Eglise avec la modernité… Vatican II est passé par là ; les courants conservateurs ou intégristes ont voulu détruire le concile et ses fruits… Il semble que cela continue, compris une saine réflexion du la place des baptisés au sein de l’Eglise, et parmi eux, des ministères ordonnés. La tentation de faire marche arrière a pu effleurer Pierre, que l’on dit parfois trouillard, parfois velléitaire, et pourtant son parcours témoigne de celui qui ose aller de l’avant, quant il faut baptiser des païens, ou quand il s’agit de choisir avec Paul l’ouverture aux païens…. Encore que, à en croire Paul dans 1 Galates ch. 2,3, ce fut parfois rugueux entre les deux piliers de l’Eglise. La liturgie les a réconciliés en les fêtant le même jour, le 29 juin.

 

L’évangéliste Matthieu lu ce dimanche évoque la profession de foi de Pierre qui, sous l’inspiration de l’Esprit-saint, reconnait en Jésus le Messie, le Fils du Dieu vivant. Jésus reconnait e lui non le meilleur, mais le fondement, la pierre sur laquelle on bâtit (relire Matthieu ch. 7) et qui résiste aux tempêtes. Celui qui lit en maison d’Evangile le quatrième de Jean s’étonne parfois de la place discrète qu’y tiennent les apôtres, et souvent une place un peu ingrate (par exemple lors de la rencontre avec une samaritaine, etc.).

 

Faire un abcès de fixation sur l’unique Pierre et son lignage au Vatican n’est sans doute pas le meilleur héritage que l’Eglise a laissé. Même si, ces derniers temps, Rome aime canoniser des papes…Ils sont nombreux et différents, ceux qui ont transmis la Parole de Jésus et qui ont permis à une multitude de devenir croyants. Pierre et Paul, chacun à sa manière auront donné envie à beaucoup de devenir croyants… il serait regrettable d’oublier l’évangile où deux grecs demandent à Philippe de leur obtenir un entretien avec Jésus… Dans les Actes, Paul institue Lydie responsable de la nouvelle communauté, etc. Aux ch. 6-8, nous voyons des hommes dépasser leur mission de service des pauvres pour annoncer l’Evangile et baptiser…

 

Ce qui compte c’est que puisse être redit aujourd’hui comme hier ce refrain des actes : “la parole du Seigneur croissait ; le nombre des disciples augmentait considérablement”. Puissions nous méditer sur les imprévus auxquels furent affrontés Pierre, Paul et les autres, et rendons grâce qu’ils aient su aller au-delà des frontières, mus par l’Esprit saint. Que cela oriente notre prière et nos actes aujourd’hui. EH

Fermer