« La solidarité c’est quoi ? »

Présentation du livret "La solidarité c'est quoi?", un livret pour nous donner comme un feuille de route, des points de repères pour vivre la Solidarité dans notre diocèse. (En piéce jointe le livret)

Et si le document que vous avez entre les mains était un trésor caché, une perle précieuse ? (Cf.  Math 13, 44-46)

Pour  trouver ce trésor sans doute faut-il en avoir une clé de lecture, en comprendre l’histoire. Ce document est le fruit d’un travail collectif, en Eglise. Plus qu’un travail, il relate une expérience, celle d’une Église qui se construit à partir du plus pauvre, du plus fragile.

Je m’explique, ce document est né, du désir du Conseil Diocésain de la Solidarité d’écrire une charte de la solidarité  pour notre diocèse. Cette charte, aura pu être écrite depuis longtemps, elle vous donnerait sans doute, un programme détaillé, avec des points de repère précis, des actions à mettre en place. Mais ce document n’est pas le résultat d’une Église qui se penche vers les plus pauvres pour leur donner la charité, il est celui d’une Église qui veut se construire, à partir d’eux, qui apprend d’eux.  

Les membres du Conseil Diocésain de la Solidarité, sont habités par cette conviction entendue et vécue a diaconia 2013, « personne n’est trop pauvre, pour n’avoir rien à partager ».  Les actes du SYNODE Provincial nous invitent à «  vivre en Église avec les personnes pauvres et marginalisées ». Il est temps que ceci ne soit pas que des mots, de passer à l’action, de donner une vraie place, aux plus fragiles, de nous mettre à leur école. C’est le défi que le conseil, s’est donné.  Nous souhaitions aussi ne pas opposer la solidarité ici et là-bas.  L’ACAT, le CCFD, la coopération missionnaire nous ont apporté leur contribution.

Comment  avons choisi de tenter de vivre ce défi ?

D’abord en proposant à différents groupes rejoignant des personnes ayant l’expérience de la précarité, de la fragilité, de l’exclusion de leur donner la parole pour qu’ils nous disent ce qu’est pour eux la solidarité, avec qui la vivre, comment et pourquoi ? Une dizaine de groupe ont répondu  à l’invitation.

En collaboration avec le service de la catéchèse, nous avons fait le choix, de proposer aux enfants de vivre cette démarche lors d’un module. La richesse de leur coopération colore dans tous les sens du terme largement le document.

Puis nous avons osé vivre une première assemblée diocésaine de la solidarité, une assemblée qui ne rassemble pas les responsables des associations de solidarité, mais qui permets aux personnes précaires, exclus d’être présente ; pour leur donner la parole et nous mettre à leur écoute. Le 2 décembre 2017,  nous étions une centaine, dont une grande majorité de personnes ayant l’expérience de la pauvreté. Lors de cette assemblée nous avons continué notre réflexion ensemble autour de la solidarité. Avec des moyens adaptés, permettant à tous de s’exprimer nous avons pu entendre, récolter de nombreux fruits, que vous retrouvez dans le document que vous avez en main.

Puis est venu le temps de passer à l’écriture du document, une tâche ardue, mais au combien passionnante, au vue de l’abondance, de la diversité, de la beauté, de la vérité des réponses reçues.

Dans ce document vous y trouverez d’abord et en premier une profonde humanité,  Il a une dimension politique au sens fort du thème, c’est-à-dire qu’il nous invite à reconnaitre que nous avons besoin les uns des autres, que notre monde, a besoins de chacun. Il nous invite à des attitudes, des gestes, des points d’attentions, pour que chacun ait sa place de notre société. Dans sa première partie, il pourrait sans problème, trouver sa place dans une mairie, une  association laïque.  Puis, il nous invite à regarder la personne de Jésus-Christ, à le prendre comme guide, à marcher à suite, pour comme Lui  choisir l’option préférentielle pour les pauvres et vivre une Église pauvre, avec les pauvres comme nous invite le pape François.

Quel est le trésor caché dans ce document ? C’est sans doute à chacun, de le trouver, il est sans doute propre à chacun… Mais peut-être faut-il le chercher en Église ? Lire ensemble ce document en EAP, en associations, en mouvement, en service… en cherchant ensemble le trésor ;  en se laissant toucher  par la perle précieuse, que vous y trouverez. Mais surtout posez-vous la question, qu’allons-nous faire de ce trésor ? De cette perle précieuse ? Qu’est-ce que ce document nous invite à mettre en place  concrètement ?

Je voudrais terminer en précisant que ce document n’est pas une fin en soi, il est un début, un balbutiement   bien modeste pour nous inviter à vivre ensemble une Église à partir du plus pauvres. A vous de jouer….

Valérie Mandin

 

Article publié par Valérie Mandin - Solidarité et Diaconie • Publié • 117 visites