Appel diocésain pour les réfugiés à Cala

aux chrétiens et responsables politiques

 

Calais le 13 Septembre 2001

 

 « Les chrétiens doivent être présents sur le terrain et formuler des propositions en vue d’ouvrir des perspectives sûres et réalisables aussi au plan politique. La simple dénonciation du racisme et de la xénophobie ne suffit pas. » Jean-Paul II. Des chrétiens aux engagements divers se sont réunis le 10 Septembre 2001 à Calais, Notre Dame: le centre des réfugiés de Sangatte fut au cœur de leur réflexion.

 

D’un côté, des hommes, des femmes, des familles qui ont dû tout abandonner en quittant leur pays à cause de la guerre, de l’oppression, des dictatures, de la misère..."Espérant contre toute espérance..." un avenir meilleur.

De l'autre. une population locale inquiète, déstabilisée face aux flux migratoires qui s’amplifient, des entreprises pénalisées souvent injustement, un environnement social et économique touché par ces situations dramatiques. Tout cela crée des oppositions de populations qui sont humainement intolérables.

 

Depuis le début, beaucoup de gens de bonne volonté, des organisations humanitaires, des associations dont bon nombre de chrétiens se sont efforcés d'être attentifs aux besoins urgents des réfugiés, ce qui a amené l’ouverture du centre actuel de Sangatte, financé par l'État et géré avec compétence par la Croix-Rouge. Tout cela, aujourd’hui, s’avère insuffisant.

Nous en appelons, "c’est urgent", aux responsables politiques, à un niveau national et européen, à regarder en face cette situation dramatique et à prendre en compte toutes ces réalités.

 

En cherchant à régler les problèmes des réfugiés, c’est-à-dire : les sortir de la clandestinité, leur accorder le droit au travail comme à chacun. Cela revient à régler les difficultés engendrées par ces flux migratoires de toute façon inévitables.

 

Déjà, de nombreux textes officiels tels que la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, la Convention de Genève (1951) et bien d'autres, nous invitent expressément à respecter le dignité de l’homme. Qu'en est-il aujourd'hui dans cette situation présente à Sangatte ?

Aujourd’hui, des hommes et des femmes en détresse. de toutes nationalités attendent une décision politique et humaine de votre part. Avec eux tous, nous en appelons à votre conscience d’élus. L’Évangile nous le rappelle : « qu’as-tu fait de ton frère ? »

 

Pour l’Église diocésaine d’Arras, Mgr Jean-Paul Jaeger,
 la commission "migrants du Calaisis" et divers mouvements d'Église.

un policier dans sa hotte ramasse les réfugiés pour les rejeter. La croix, du côté de ceux qui disent stop au rejet à la mer Calais dessin de réfugié  
un policier dans sa hotte ramasse les réfugiés pour les rejeter. La croix, du côté de ceux qui disent stop au rejet à la mer
un policier dans sa hotte ramasse les réfugiés pour les rejeter. La croix, du côté de ceux qui disent stop au rejet à la mer
Appel de Mgr Jaeger et de mouvements de chrétiens du Calaisis.

Aux responsables politiques