La galère au port de Calais

Les réfugiés existent-ils dans les consciences ?

 

 
  Depuis le 1er décembre 2008
Havre provisoire, la nuit, pour les réfugiés. propriété du Conseil régional. Salle du BCMO à Calais  
Havre provisoire, la nuit, pour les réfugiés. propriété du Conseil régional.
Havre provisoire, la nuit, pour les réfugiés. propriété du Conseil régional.
le collectif C’Sur n’assure plus la distribution d’un repas le midi. La municipalité a assuré qu’elle veillerait à ne pas laisser les réfugiés sans repas. Salam distribue un repas le soir et un casse-croute pour le lendemain midi.
Le Secours Catholique n’assure plus les douches (4 douches pour 700 personnes, faute d’être soutenue par la commune ou la préfecture. Les maladies par défaut d’hygiène risquent d’augmenter. Plusieurs communiqués ont été publiés,Il en est ainsi chaque jour, qu'il pleuve, gèle ou vente. Réfugiés Calais 22-12-2007  
Il en est ainsi chaque jour, qu'il pleuve, gèle ou vente.
Il en est ainsi chaque jour, qu'il pleuve, gèle ou vente.
précisant en particulier les promesses tenues ou non, l’intérêt ou le désintérêt à l’égard de c elles et ceux qui échouent sur le rivage de la Manche en quête d’un hypothétique passage clandestin vers l’Angleterre.
L’ouverture d’une salle (BCMO) appartenant à la Région a permis d’héberger quelques centaines de migrants les nuits de grand froid. Les reconduites à la frontière à partir du cada de Coquelle ont été annulées… Et maintenant ?
 Du Coté de la Belle Etoile,
on continue à assurer une présence auprès des migrants  : du thé, du lait chaud, un peu de pain, une banane ou un morceau de fromage… Ce n’est pas le Pérou, ce n’est même pas un repas… mais c’est mieux que rien. Cela permet d’entretenir une relation. La Belle étoile a aussi payé quelques nuits d’hôtel à quelques femmes. Mais....  
 
Pendant ce temps, à quelques km de là,
dans le Dunkerquois, à Loon-Plage et Grande Synthe, on (les forces de police) a rasé les camps. Les réfugiés se retrouvent donc sans abri, sans rien. On a bien fêté les Droits de l’Homme, mais qui sont-ils à ignorer ou à piétiner ces gens venus d’ailleurs et qui ne demandent qu’à traverser le Channel ? A quelques jours de Noël, a-t-on le droit d’espérer ou de faire croire au père Noël ?
 
Le dernier communiqué du C’sur
évoque la rencontre du 15 décembre avec Mr le sous-préfet : aucun terrain ne sera mis à disposition pour l’installation des modulaires susceptibles d’être fourni par le Conseil Régional. Si ce projet aboutit, il faudra miser sur la Région. Et il faudra aussi résoudre l’alimentation des lieux en eau et en électricité (ce qui dépend de l’autorisation municipale).
 
Un progrès a été reconnu puisque désormais, les migrants peuvent formuler une demande d’hébergement en sous préfecture de Calais.Ils sont ensuite emmenés par les services de la SP et conduits au sein de CADA à partir desquels, ils peuvent formuler une demande d’asile. ( des transports en CADA se font deux fois par semaine)
 
Belle Etoile et Secours catholique
se sont exprimés sur leurs modalités d’intervention au moment du repas du midi. Pouvoir se laver est naturellement la demande la plus souvent formulée par les migrants. Ces soins ne pourront reprendre que soutenus par une prise en charge publique. La Belle Etoile quant à elle poursuit ses travaux liés à la réalisation de plaquettes d’information destinées aux migrants.
 
31 décembre
Le C’Sur lance un appel aux dons pour une distribution auprès des migrants, le midi du mercredi du 31 décembre. Une demande d’ouverture du local BCMO sera formulée auprès de la région. Si cette demande devait ne pas aboutir, la distribution se fera quai de la Moselle.
Nous vous sollicitons pour la récolte de :
  • fruits secs, gâteaux, chocolats, jus de fruits…
  • papier à lettre, stylo, jeux de cartes, bougies..
  • produits d’hygiène : savon, dentifrice, brosses à dents,  shampooing, crème hydratante, mousse à raser, rasoirs, labello, mouchoirs en papier… 
Ils seront autant de cadeaux, qui, nous l’espérons, feront oublier un court instant la détresse immense de ces hommes, femmes et enfants en errance dans notre ville.
 Dons à déposer 7/7j au cinéma Alhambra (de 14h à 22h), le mercredi 24 décembre et le mardi 30 décembre de 14h à 17h au 1ter rue de Croy, Eglise Notre Dame Provisoire (en face de la Poste de Calais Nord).Merci et bonnes fêtes à tous
  
Pour en savoir plus sur Loon-Plage et Dunkerque
 
Noël à Calais
 
Par le vent, par la pluie et le froid crucifiés,
Errants sur les quais, pourchassés par nos polices,
Ils ont fui misère ou villages sacrifiés,
Ils survivent ici dans leur jungle complice.
 
Pour un rêve fou, ils sont partis de chez eux :
L’espérance de trouver la nouvelle terre
Pour travailler en paix et vivre enfin heureux,
Un rêve de bonheur qui s’appelle Angleterre.
 
Souvenez-vous ! Il y a quelque deux mille ans,
Une famille a du, elle aussi, disparaître
Pour enlever à sa mort promise un enfant :
Jésus était le nom du petit être…
 
    Daniel Chevrot
 
 
 
 
Dernières nouvelles à la veille de Noël:
Le vestiaire du 20 décembre s'est bien passé et les bénévoles étaient assez nombreux. Tous les réfugiés ont pu avoir les vêtements chauds nécessaires. Il a manqué cependant des chaussures en fin de vestiaire.
Le travail de tri sur Calais est très lourd, il est demandé à tous de ne faire parvenir que des vêtements utiles et essentiellement pour hommes.
Depuis plusieurs jours, des bénévoles et des Scouts emballent des CD à Extra Zone, à la Cité de l'Europe de Coquelles. Les pourboires serviront à l'achat de chaussures pour les migrants. Un grand merci à la Direction du magasin, à Eloïse et aux bénévoles participant à cette action. Les emballages cadeaux continuent jusqu'au 24 décembre inclus de 14h à 18h
 

 

 

Fermer