Ordinations diaconales

Yves Audrain, Alain Lefebvre et Marc Lenouvel. Arras Cathédrale

 

Ordinations diaconales Ordinations diaconales   

Monseigneur Jaeger a ordonné diacres permanents trois nouveaux collaborateurs pour l’annonce de l’Evangile, la prière et le service des frères :Yves Audrain, Alain Lefebvre et Marc Lenouvel, en la cathédrale Saint Vaast à Arras.

 

De nombreux parents, amis et membres des communautés paroissiales avaient rempli la cathédrale. Monsieur Christian Tilmont, responsable du service diocésain du diaconat  appelait les futurs diacres à s'avancer. Une personne pour chaque équipe d'accompagnement répondait de la formation et des capacités de chacun.

 

Monseigneur complétait l'appel en demandant aux épouses si elles acceptaient tout ce que le diaconat apportera de nouveauté dans leur couple et leur vie de famille. Chaque ordinand était alors revêtu de l'aube apportée par son épouse. Le vêtement blanc est signe du Christ sauveur, il est aussi  remis le jour du baptême. La prostration et la prière des litanies est sans doute le moment le plus émouvant. Suit l'imposition des mains et la prière consacratoire. Ensuite, l'évêque remet à chacun l'évangéliaire: "vous avez mission d'annoncer l'Evangile de Jésus-Christ. Soyez attentifs à croire la Parole que vous lirez, à enseigner ce que vous avez cru et à vivre ce que vous avez enseigné".

 

 Au cours de son homélie, l'évêque a repris et commenté les textes des lectures : en particulier l'appel, par les apôtres et la communauté, de nouveaux collaborateurs afin que le service de l'annonce de la ParoleOrdinations diaconales Ordinations diaconales   et la prière ne soient pas délaissés par le service du service des pauvres. L'Evangile rappelait la demande d'un homme d'avoir part à la vie éternelle... Il faisait déjà tout ce qu'il fallait... Quoi de plus ? Va, vends tout ce que tu possèdes, puis viens, suis-moi... Il s'en retourna tout triste, car il avait de grands biens. Mgr nous invite à méditer aussi le commentaire de Jésus suite à ce départ. En efet, "à la suite du Christ et comme Lui, vous êtes appelés à quitter des formes d’attachement tellement honorées dans notre société de consommation. Le diaconat peut se présenter, au premier regard, comme une forme d’anti-libéralisme. Il s’agit bien pour vous de servir, d’incarner le service pour que toute l’Eglise serve".

 

Mgr Jaeger précise encore: "Comme il est difficile, à notre époque, de passer le tablier du serviteur quand la culture ambiante vous propose, sans cesse, d’être maître. La compétition de l’avoir, du savoir, de l’argent, du pouvoir, de la science, de la technique, de la domination, de l’idéologie fait rage. Elle donne, sans cesse, à chaque être humain le sentiment de pouvoir s’installer au centre du monde et de le faire graviter autour de lui. Elle aigrit, marginalise et ronge, l’adulte, le jeune, l’aîné qui découvrent, très tôt ou tardivement, qu’ils sont exclus de cette ronde infernale."

 

Reprenant la fin de l'Evangile, où les disciples manifestent un doute certain, Mgr conclue: "sur les chantiers et en tant d’autres lieux qu’il existe une paix du service, un pardon du service, une joie du service, une fraternité du service, une justice du service, un amour du service. Là se manifeste déjà le Royaume de Dieu. Aux hommes et aux femmes qui, comme les apôtres, doutent d’eux-mêmes, de leur capacité de servir, votre ministère proclamera : « Pour les hommes, cela est impossible, mais pas pour Dieu ; car tout est possible à Dieu. »

 

Devant la surcharge, dès les débuts, les premiers apôtres ont eu besoin de collaborateurs, Aujourd’hui encore, votre évêque et les membres de son presbyterium ont besoin des diacres plus particulièrement appelés au service, mais qui partagent avec eux l’annonce de l’Evangile, la prière, la présidence de sacrements. Il nous faut ensemble nourrir, stimuler et guider le Peuple de Dieu invité, comme son Seigneur à servir ! Merci à vous, chers frères diacres, à vos épouses, à vos enfants.

 

Les nouveaux diacres.


Catherine et Yves Audrain habitent à Arras. Catherine est mère au foyer et Yves cadre de maintenance dans les systèmes de signalisation à la SNCF. Ils ont quatre enfants Jean-Baptiste, Philippe, Mathieu et Anne.

 

Catherine et Alain Lefebvre résident à Aix-Noulette avec leurs trois filles : Camille, Emeline et Manon. Catherine est formatrice en soins infirmiers et Alain cadre de santé hygiéniste.

 

Véronique et Marc Lenouvel ont six enfants : Adrien, Thibault, Gautier, Marine, Justine et Orianne. Véronique est médecin généraliste à mi-temps et mère de famille. Marc est architecte. Ils exercent tous les deux à Aire sur la Lys.

 

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 8473 visites