Présentation du chemin de Croix

Dossier des différentes stations. A partir de peintures sur ardoise

Le "chemin de croix" est proposé à la prière des croyants, disciples de Jésus, qui cherchent à méditer les derniers moments de la vie de Jésus, non pour en contempler la souffrance, mais pour en recevoir inspiration et ressourcement. "Il nous a aimés jusqu'à en mourir, et mourir sur la croix. C'est pourquoi Dieu l'a élevé souverainement" (Lettre de Paul aux Philippiens)... Depuis le 14° siècle, les franciscains, responsables des lieux saints, ont imaginé et diffusé, dans les églises ou en plein air, des tableaux évoquant les scènes de la passion du Christ, permettant ainsi aux fidèles ne pouvant se rendre en pèlerinage à Jérusalem d'accomplir la même démarche et dévotion.


A partir du 18° siècle, on retiendra 14 stations, ou "lieux où l'on se tient". Selon l'artiste ou l'interprétation, l'une ou l'autre des représentations peut différer quelque peu. Le souci étant de méditer la vie du Christ jusqu'en sa mort, et passer avec lui vers la résurrection. Depuis 1958, l'habitude s'est prise avec le chemin de croix de Lourdes, d'ajouter une 15ème station: "avec Marie et le tombeau vide, signifier l'espérance de la résurrection". Le chemin de croix ne s'arrête pas au tombeau, il est invitation au passage avec le Christ, de la mort vers la Vie, du péché vers le pardon. La veillée dans la nuit de Pâques évoque ce passage de la nuit à la Lumière.


Il faut remarquer que ce n'est qu'à partir des 13-14° siècles, que l'occident chrétien représente davantage le Christ souffrant, insistance sur les souffrances et non sur la résurrection comme le faisaient les siècles précédents et les orthodoxes. Le dolorisme de l'occident a caché la signification de la vie du Christ: "à ceux qui l'ont reçu, il donne le pouvoir de devenir fils de Dieu". (Comparer les représentations du Christ sur les porches des grandes cathédrales gothiques, l'évolution des "piéta" et la crucifixion du triptyque/retable d'Issenheim, peinte par Grünewald). Au 21° siècle le développement de la violence, du sang versé, des génocides, des attentats sanglants suffit-il à expliquer l'attrait vers les représentations d'un Christ déchiqueté et sanguinolent, en oubliant l'ensemble du message porté par sa vie, sa mort, sa résurrection? Jésus-Christ présente le visage miséricordieux de Dieu: un père qui se rend proche de celui qu'on considère pour moins que rien.


reproductions d'après un chemin de croix peint sur ardoise
(15ème = tapisserie de Lurcat).
Parcours abrégé

Monseigneur Bernard Podvin écrit:


Vous cherchez un chemin de croix?

 

"Je cherche un chemin de croix", dit cet internaute. On a compris sa demande d’horaires de célébrations du vendredi Saint. Au delà de cette expression, nul ne "cherche" la croix comme une option. Chacun porte la sienne tôt ou tard. Elle surgit dans la vie par des voies inattendues. Les souffrants de multiples maux en témoignent avec pudeur. Ils sont visages de Jésus d’une acuité bouleversante : embryon devenu "objet" de recherche, exilé naufragé en Méditerranée, frère persécuté en Orient pour sa foi, personne recluse sur son lit de malade, ou dans la solitude, haïtien sans toit...

 

Voici la Semaine Sainte! Il ne s'agit pas de courir après une croix théorique, mais de suivre Jésus. Sa Croix est arbre de Vie pour l'humanité. Benoît XVI nous dit : "Si Pilate nous plaçait aujourd'hui devant Jésus et Barabbas, "le fils de Marie et Fils de Dieu aurait-il sa chance ?" N'en déplaise aux détracteurs de la dévotion publique, accomplie légalement et paisiblement, il y aura du monde, cette année encore, au pied de la croix ! Y serons-nous en badauds? Ferons-nous choix du Christ?

Mgr Bernard Podvin, Porte-parole des évêques de France

 
 Jesus devant Pilate Jesus devant Pilate  
1. Jésus devant Pilate

 

La foule cria. Pilate voulant contenter la foule, relâcha Barabbas,
et après avoir fait flageller Jésus, il le livra pour qu’il soit crucifié de nouveau : «Crucifie-le !»
.
Méditation
   
 Jésus est chargé de sa croix Jésus est chargé de sa croix  

2. Jésus est chargé de sa croix
Quand ils se furent bien moqués de lui,
ils lui ôtèrent le manteau rouge, et lui remirent ses vêtements.
Puis ils l’emmenèrent pour le crucifier.
Méditation

   
 Jésus tombe pour la première fois Jésus tombe pour la première fois  

3. Jésus tombe pour la première fois
Pourtant, c’étaient nos souffrances qu’il portait, nos douleurs dont il était chargé. Et nous, nous pensions qu’il était châtié, frappé par Dieu, humilié. Or, c’est à cause de nos fautes qu’il a été transpercé, c’est par nos péchés qu’il a été broyé. Le châtiment qui nous obtient la paix est tombé sur lui, et c’est par ses blessures que nous sommes guéris. Nous étions tous errants comme des brebis, chacun suivait son propre chemin. Mais le Seigneur a fait retomber sur lui nos fautes à nous tous.
Méditation

   
 Jésus rencontre sa mère Jésus rencontre sa mère   4. Jésus rencontre sa mère
Le vieil homme Syméon avait dit à Marie sa mère: «Vois, ton fils qui est là, il provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de division. Et toi-même, ton cœur sera transpercé par une épée...» Sa mère gardait dans son cœur tous ces événements.
Méditation
   
 Jésus tombe pour la seconde fois Jésus tombe pour la seconde fois  
5. Jésus tombe pour la seconde fois

"Je suis l’homme qui a connu la misère, sous la verge de sa fureur. C’est moi qu’il a conduit et fait marcher dans les ténèbres et sans lumière.
Il a barré mes chemins avec des pierres de taille, obstrué mes sentiers. Il a brisé mes dents avec du gravier, il m’a nourri de cendre.
Méditation

   
 Jésus rencontre les femmes de Jérusalem Jésus rencontre les femmes de Jérusalem    

 

6. Jésus rencontre les femmes de Jérusalem

Il se retourna et leur dit : «Femmes de Jérusalem,
ne pleurez pas sur moi! Pleurez sur vous-mêmes et sur vos enfants!
Voici venir des jours où l’on dira : “Heureuses les femmes stériles,
celles qui n’ont pas enfanté, celles qui n’ont pas allaité!”
Méditation

   
 Une femme essuie le visage de Jésus Une femme essuie le visage de Jésus  

7. Une femme essuie le visage de Jésus
Il n’était ni beau ni brillant pour attirer nos regards,
son regard n’avait rien pour nous plaire. Il était méprisé,
abandonné de tous, homme de douleurs, familier de la souffrance,
semblable au lépreux dont on se détourne.
Méditation

   
 Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa croix Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa croix  
8. Simon porte la croix de Jésus

Ils réquisitionnèrent, pour porter la croix, un passant, Simon de Cyrène, le père d’Alexandre et de Rufus, qui revenait des champs.
Et ils amenèrent Jésus à l’endroit appelé Golgotha,
c’est-à-dire : Lieu-du-Crâne, ou Calvaire.
Méditation

   
 Jésus tombe pour la troisième fois Jésus tombe pour la troisième fois  

9. Jésus tombe pour la troisième fois
Alors on dira aux montagnes :
“Tombez sur nous”, et aux collines : “Cachez-nous”.
Car si l’on traite ainsi l’arbre vert, qu'adviendra du bois sec ?».
Méditation

   
 Jésus est dépouillé de ses vêtements Jésus est dépouillé de ses vêtements  

10. Jésus est dépouillé de ses vêtements
Alors ils le crucifient,
puis se partagent ses vêtements,
en tirant au sort pour savoir la part de chacun.
Méditation

   
 Jésus cloué sur la crooix Jésus cloué sur la crooix  

11. Jésus est cloué sur la croix
Il était neuf heures lorsqu’on le crucifia.
L’inscription indiquant le motif de sa condamnation portait ces mots :
«Le roi des Juifs». Avec lui on crucifie deux bandits,
l’un à sa droite, l’autre à sa gauche.
Méditation

   
 Jésus meurt en croix Jésus meurt en croix  
12. Jésus meurt en croix

Quand arriva l’heure de midi, il y eut des ténèbres sur toute la terre jusque vers trois heures. Et à trois heures, Jésus cria d’une voix forte: «Éloì, Éloì, lama sabactani?», ce qui veut dire: «Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné?»... Mais Jésus, poussant un grand cri, expira... Le centurion qui était là en face de Jésus, voyant comment il avait expiré, s’écria: «Vraiment, cet homme était le Fils de Dieu».
Méditation

   
 Jésus descendu de la croix et remis à sa mère Jésus descendu de la croix et remis à sa mère  

13. Jésus est descendu de la croix

Déjà le soir était venu. Joseph d’Arimathie, homme influent, 

membre du Conseil, qui attendait lui aussi le royaume de Dieu,

ayant acheté un linceul, descendit le corps de Jésus de la croix.  

Méditation
   
 Jésus mis au tombeau Jésus mis au tombeau  

14. Jésus est mis au tombeau
Joseph d’Arimathie, ayant enveloppé le corps de Jésus dans un linceul, le déposa dans un sépulcre qui était creusé dans le roc. Puis il roula une pierre contre l’entrée du tombeau. Or Marie-Madeleine et Marie, mère de José, regardaient l’endroit où on l’avait mis...
Méditation

   
 La résurrection, chapelle plateau d'Assy La résurrection, chapelle plateau d'Assy  

15. Dans l'espérance de la résurrection.

Voici le temps du salut, du Règne de Dieu et de l'autorité de son Christ. Et le dragon se vit précipité sur la terre... et la terre s'ouvrit pour engloutir le fleuve de sa fureur... Il persécuta ceux qui gardent le témoignage de Jésus jusqu'au temps fixé. Alors l'ange du Seigneur s'empara du dragon et l'enchaîna pour l'éternité. Alors je vis un ciel nouveau et une terre nouvelle... (Apocalypse, ch. 16 à 22)

Méditation

   
   
 

Article publié par Alicia Lieven - Gestionnaire technique du site internet du Diocèse • Publié • 44089 visites

Fermer