Temps des voeux de Monseigneur Jean-Paul Jaeger

partage et moment d'union à la Maison Diocésaine d'Arras

" Qu’est ce qui est au cœur de notre foi ? "

 

P1580546 P1580546  Jeudi 8 janvier 2015, Monseigneur Jean-Paul Jaeger, évêque d’Arras, est venu présenter ses vœux au personnel, aux bénévoles de la Maison diocésaine d’Arras, ainsi qu’aux prêtres ainés du Foyer Jean XXIII.

 

La messe dite habituellement a été pour la soixantaine de personnes présentes l'occasion de partager un moment de fraternité et de recueillement, après le drame de la Saint-Sylvestre à Saint-Catherine-lès-Arras et au lendemain de l’attentat à Paris.

 

Monseigneur Jaeger a déclaré : "Rien n’est plus dramatique que de chercher à justifier notre propre folie en nous imaginant qu’elle est au service de Dieu." Il a ensuite insisté : "Avoir de la haine contre son frère nous coupe radicalement de Dieu" . Et de réfléchir sur " Qu’est ce qui est au cœur de notre foi ?"

 

À la fin de l’eucharistie, en cette journée de deuil national, une minute de silence a été respectée au lieu du traditionnel chant d’envoi. Un moment de recueillement et de prière pour penser aux victimes du drame de Charlie Hebdo.

 

Avant de prendre le repas, l’abbé Joseph Varlet, directeur de la Maison Diocésaine, nous a confié qu’au moment du temps de noël, Monseigneur Géry Leuliet a laissé un dernier message, qu’il manquait un projet commun pour la Maison Diocésaine, malgré sa profonde discrétion, il était très impliqué dans ce qui se vivait au quotidien. Ecrire un projet c’est bien, mais c’est certainement mieux de le vivre. Il n’y a pas de projet mais il y a des pratiques et, en guise de vœux à l’évêque et à toute la maison, Monsieur l’abbé Joseph Varlet, nous a aussi lu la longue liste de remerciement des jeunes de brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur (BAFA) envers le personnel. Ils avaient pu vivre leur stage de formation fin décembre, dans les locaux de la maison. Il est toujours bien d’entendre des messages réconfortant venant des « groupes extérieurs » à l’Eglise, et de voir que la maison diocésaine reste un endroit accueillant et convivial.

Monseigneur Jaeger a ensuite remercié toutes les personnes qui font vivre cette maison, notamment les personnes qui viennent en formation dans les locaux, il a remercié aussi toute l’équipe d’accueil de la maison et ceux qui la font vivre d’une manière ou d’une autre. C’est une maison tout à fait particulière, avec l’étonnement des personnes, en particulier de certaines pratiques ou comme la salle mis à disposition pour les prêtres décédés, dans l’attente des funérailles.  
 

Un beau moment qui permet de manifester notre union au sein de l’évêché en ce temps douloureux qui bouleverse toute la France.

 

Alicia Lieven et Jean Capelain

Article publié par Alicia Lieven - Gestionnaire technique du site internet du Diocèse • Publié • 1580 visites