150 tisserands à la tache

Le web de l'Eglise catholique se rassemble rue de Breteuil

 

Deux jours durant, au siège de la Conférence des évêques de France, des animateurs du web des diocèses, paroisses et congrégations religieuses se sont retrouvés pour la session annuelle.
 
 
Tisserands, ainsi appelle-t-on ceux qui, au sein de l’église catholique en France tissent la toile de l’Internet. Plus de sept cents site web en France sont rattachés à un domaine commun : “.catholique.fr“ (ou .cef.fr). Notre diocèse est lui-même rattaché à ce réseau : http://arras.cef.fr, qui deviendra aussi, prochainement catholique.cef.fr. Le remplacement du nom cef.fr par catholique.fr a été voté lors de la dernière assemblée des tisserands, et présenté aux évêques lors de leur assemblée plénière.
 
Ce nom commun est un moyen de rendre visible la présence de notre Eglise au milieu de la multitude des références religieuses et notre appartenance commune, notre communion. Il existe en effet bien des références différentes, par exemple en .com (commercial), ou en .org (organisation), ou en .asso (association). Etre en .catholique.fr est une manière de dire qui nous sommes, et avec qui nous naviguons. Le moteur de recherche Google ne s’y trompe pas : il arrive même que la référence .catholique.fr passe avant wikipédia, ce qui est peu dire dans le monde très mouvant de l’Internet. Chacun reste libre de faire ce qu’il veut, rester à son compte, chacun peut aussi rejoindre la communauté catholique des tisserands et être ainsi mieux connu et reconnu. Au-delà des termes techniques retenons la nécessaire présence de l’Eglise dans le monde, au milieu d’autres émetteurs d’autres pensées. Mgr Bernard Podevin signalait que nous devenions (enfin) décomplexés dans ce domaine de la communication.
 
Ce fut deux journées d’intenses échanges et réflexions qui aident à regarder sereinement les évolutions technologiques en perpétuel développement. Invitation à discerner les nouvelles frontières du web et les opportunités pour les sites de l’Eglise catholique. Au cours des ateliers proposés, chacun pouvait partager ses expériences et apprendre à mieux utiliser les techniques : les systèmes interactifs ou participatifs ; la création de newsletters et gestion des mailings ; les relations entre les journaux paroissiaux, diocésains et le web; les questions juridiques ; Bible et liturgie sur le web, accessibilité et référencements. Etc
 
Plusieurs démonstrations ont présenté la diversité des nouvelles technologies : les réseaux sociaux (facebook, youtube etc.), la blogosphère, les videos, radio et tv sur le web. (par exemple www.pretres-academy.com/, créé par les tisserands du diocèse de Besançon qui a fait exploser l’audimat avec 400.000 visites dans le mois)
 
Les interventions ont aidé à comprendre l’intérêt, pour l’annonce de l’Evangile, que des chrétiens soient présents sur le Web, qu’ils le soient ensemble, en synergie, et non chacun dans son coin. Des professionnels ont situé les enjeux et risques de ce moyen de communication : l’homme et son intelligence « fonctionnent autrement ». Cela rejoint les questions de philosophie, de sens de l’homme, de son rapport à l’autre, aux autres, son aptitude à distingue le réel et le virtuel. C’était invitation à mesurer le temps consacré aux relations virtuelles devant son écran et le temps passé en relation réelle. Il est utile de voir et comprendre ce qui se joue dans la sphère du web, pour comprendre le monde d’aujourd’hui, les plus jeunes en particulier. Avec humour il était rappelé qu’on devient très vite un dinosaure, avant même d’avoir vu Abraham !
 
 
Quelques nouveautés furent présentées, comme le site comme www.penseesociale.catholique.fr/ ou http://www.aelf.org/ pensée sociale de l’Eglise ; le www.aelf.org pour retrouver les textes officiels de la liturgie, oou encore le renouvellement du site des œuvres pontificales missionnaires www.mission.catholique.fr/ etc.
L’envoi en mission fut donné par Mgr Podevin, originaire du diocèse de Lille. Il parlait en forme de bi nômes : invitation à une audace prudentielle ! Tenir ensemble communauté et altérité, révélation et annonce. Ne pas dissocier la forme et le fond. A partir de la phrase de St Paul “L’amour du Christ nous presse” il demande si nous sommes prêts à aller au devant… Enfin, devant la multiplicité des possibles, il invite à ne pas “vouloir être partout” afin d’être à soi-même et aux autres.
 
Benoit XVI publie le 24 janvier, une lettre en vue de la prochaine journée mondiale des moyens de communication sociale: « Nouvelles technologies, nouvelles relations : promouvoir une culture de respect, de dialogue et d'amitié ». Cette journée sera fêtée le dimanche 24 mai.
 
Dans le diocèse, une rencontre est prévue pour les responsables de communication dans les doyennés et paroisses le samedi 25 avril de 9h30 à 12h15 à Wardrecques
 
Retrouvez toute la liturgie de langue française de l'Eglise catholique en ligne, gràace à l'association épiscopale liturgique pour les pays francophones : aelf.org les textes de la messe, la liturgie des Heures et de nombreux services.
 

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 2849 visites