Les journaux paroissiaux

Denis Perard Regard-en-Marche Assemblée Générale  
Denis Perard
Denis Perard

  Les journaux paroissiaux sont regroupés au sein de la Fédération nationale de la presse locale chrétienne (FNPLC), elle-même fédérée dans la Fédération française de la presse catholique (FFPC).

 

La FNPLC regroupe plus de 2.000 titres, dont le magazine diocésain Regard-en-Marche (ReM). Parmi les objectifs des journaux paroissiaux, le premier est de proposer le message évangélique de l’Église à l’ensemble de la population d’une paroisse, d’un quartier, d’un secteur, principalement par la presse écrite.

 

 

Session nationale annuelle


En janvier 2011, les Journées d’études François de Sales, à Annecy, ont réuni plus de 200 professionnels de la presse catholique. Qu’attendre de la presse chrétienne ? Pas seulement des bons sentiments, affirme Jean-Claude Guillebaud, ni un conformisme de bon ton, mais une presse qui nourrisse et réveille les chrétiens, rappelle Mgr Barbarin, au risque de bousculer l’Eglise. C’est une parole publique, pas seulement une parole pour le public d’Eglise complète Jean-Pierre Denis. C’est aussi « Faciliter le vivre-ensemble, recoller les morceaux entre les générations, les communautés, les sensibilités… » ajoute Dominique Quinio.

 

Les attentes et les souhaits envers les journaux paroissiaux


Marie-Paule Ledez, présidente Regard-en-Marche Assemblée Générale  
Marie-Paule Ledez, présidente
Marie-Paule Ledez, présidente
Pour un certain nombre de lecteurs, la première attente est d’avoir des nouvelles toutes proches ; ainsi demande-t-on les chroniques des baptêmes et des décès. C’est aussi savoir ce qui se passe autour de chez soi dans l’environnement immédiat : la collecte du Secours catholique, les réunions dans la paroisse et les environs, l’aide aux réfugiés ou aux roms, l’avenir de l’école du quartier, la vie de telle association. Beaucoup aiment aussi connaitre les propositions faites pour le mois à venir, les orientations spirituelles et pastorales… Certains se réjouissent de voir des éléments de la vie communale : les chrétiens ne s’intéressent pas uniquement à leur propre cercle pratiquant.

 

L’intérêt de la presse locale catholique, c’est aussi d’aider à découvrir son appartenance à l’Eglise locale (en langage d’Eglise, Eglise locale signifie l’Eglise autour d’un évêque : le diocèse). Il n’est donc pas inutile de rappeler que Mgr Jaeger est l’évêque du lieu, qu’il est membre de Droit de l’Association Regard-en-Marche. Il n’est pas inutile de savoir qu’il a promulgué le document “Projet diocésain pour la catéchèse, de savoir que de nombreuses paroisses et doyennés veillent à sa mise en œuvre. Il est aussi important de savoir ce que sont les “Dimanche : Parole en fête”, ou les célébrations “Graine de Parole”, etc. De même Regard-en-Marche participe à l’effort diocésain pour la mise en œuvre des maisons d’Evangile, voulues par Mgr Jaeger. Chaque mois est publié un résumé de la fiche de lecture… Sachant que Regard-en-Marche s’adresse, au-delà des pratiquants déjà rassemblés, à bien des hommes de bonne volonté, il participe, à sa manière, à l’annonce de l’Evangile (première annonce et nouvelle évangélisation). Chaque mois plusieurs pages traitent des questions spécifiques chrétiennes, par exemple : comment et pourquoi baptiser son enfant d’un an, de 4 ou 5 ans ? etc. Commentaire d’évangile, sens de telle fête…

 

Un journal ouvert aux questions du monde de ce temps.


Regard affiche Regard affiche   L’ouverture à des articles traitant des questions de société est regrettée par quelques-uns mais valorisée par bien d’autres. En effet, aucun chrétien ne peut vivre en circuit fermé ; amis de tout le monde, “ils n’habitent pas des villes qui leur soient propres, ils n’emploient pas quelque dialecte extraordinaire, leur genre de vie n’a rien de singulier” écrivait déjà Diognète au 2ème siècle pour souligner leur présence dans la société. Ce que Vatican II rappelait en 1965 : “Les joies et les espoirs, les angoisses et les tristesses des hommes de ce temps sont aussi ceux des disciples du Christ…”. GS § 1.

C’est dans cet esprit d’ouverture que, deux jours par an, les principaux rédacteurs de ReM se réunissent pour prévoir les sujets qui rejoignent les préoccupations des lecteurs et permettent une meilleure connaissance de l’Eglise et du monde. La rédaction est ensuite confiée à l’un ou l’autre selon ses compétences, à charge pour lui de s’entourer de collaborateurs. L’ensemble est revu, ratifié, éventuellement corrigé.

 

Diffusion et équilibre financier fragile.


Le journal est publié à 36.000 exemplaires. 3000 diffuseurs bénévoles en assurent la diffusion. 300 rédacteurs bénévoles contribuent à la réalisation des articles autour d’une équipe diocésaine composée de 15 personnes. Denis Pérard, récemment ordonné diacre, en assure la mise en œuvre comme permanent, aidé dans cette tâche par Valérie Mametz-Courquin. Marie-Paule Ledez est la présidente de l’association. L’Assemblée générale du 19 mars sera l’occasion de faire le bilan d’une année riche en vitalité, mais qui a vu aussi des décisions regrettables de rupture de contrat : Mgr Jaeger rappelait au dernier conseil des doyens que nul prêtre ne peut, de sa propre initiative, supprimer l’abonnement à des centaines de paroissiens : cela ne lui appartient pas. L’existence de Regard-en-Marche est le fruit d’une volonté diocésaine... Si l’on peut regretter la faiblesse de tel article, doit-on pour autant condamner le travail de l’ensemble des acteurs de cette aventure de la presse locale ? Vouloir l’affaiblir c’est prendre le risque de regretter –tardivement-, la disparition d’un outil de proximité dans l’annonce de l’Evangile, au-delà des cercles des pratiquants.

 

Assemblée diocésaine annuelle

 

Regard-en-Marche Assemblée Générale Regard-en-Marche Assemblée Générale   L’Assemblée fera aussi le point sur la présentation actuelle : partie commune et partie locale, hors-série visant un public plus large. La page BD et historiettes manifeste le désir de rejoindre un vaste public familial et jeune. On évoquera aussi la recherche de nouveaux lecteurs et de nouveaux contributeurs, dans la fidélité à l’esprit de celles et ceux qui ont initié la presse locale chrétienne : Floride Gérard, Pierre Chardant, Pierre Nevejans, et bien d’autres…
D’autres titres de journaux paroissiaux dans le diocèse liés à l’association regard-en-Marche : “Bonne Nouvelle”, un huit pages toutes boites qui parait 4 fois par an. “Graine d’Opale”, pour la côte sud, qui est associé à Bayard-service pour l’impression et la diffusion.

Abbé Emile Hennart
 

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 1835 visites