L'église St Léger

Guide découverte de l'église du centre-ville

Depuis près de mille ans, trois édifices se sont succédés sur le même lieu.

En 1919, après la destruction totale de Lens, des "pèlerins de la paix" viennent en procession sur le monceau de briques qu'était auparavant l'église du centre-ville. En 1926, Saint-Léger est reconstruite presque à l'identique.

 

A l’occasion des 80 ans de la reconstruction de Saint-Léger, un guide de 16 pages en couleur a été édité. Qui était saint Léger ? Et le bienheureux Pacifique ? Pourquoi y a-t-il deux grandes orgues ?... Plus qu'un guide touristique, ce livret offre, outre l'historique de l'église, un itinéraire spirituel, pour qui veut connaître ce fleuron du patrimoine lensois.

Il est disponible à l’accueil paroissial, 9 rue Diderot, 62300 Lens, et à l’Office du tourisme de Lens. Prix : 2 euros.

 

 

 

En 1000 ans, sur le même emplacement...
3 églises Saint Léger .
 

L'imposante église St Léger et la collégiale Notre-Dame de Lens   (toiture bleue)

d'après une peinture 
Déjà mentionnée en 1070
Bénie le 18 janvier 1780  
détruite le 18 janvier 1916
  Bénie et inaugurée le 
24 mai   1926

 
Pourquoi ce nom de St Léger ? 
Première hypothèse : On peut supposer que la première église fut érigée sur un sanctuaire dédié à Léodégar (Nom franc de St Léger) dans les années qui suivirent sa mort en 679/680.
Deuxième hypothèse Aurait-il existé des liens d'amitié ou de famille entre le comte de Boulogne et de Lens et ceux d'Alsace apparentés à Léodégar ?
La première église St Léger fut érigée par les comtes de Boulogne et de Lens au Xème siècle ou au début du XIème siècle. On en fait mention la première fois dans une charte de 1070. Cette solide bâtisse résista aux nombreux sièges de la ville jusqu'au XVIIIème siècle. Quand, vers la fin du XVIIème siècle, la tour menaça ruine, on tenta de la réparer en suspendant la partie supérieure. Une maladresse fit que tour et clocher s'effondrèrent. Plus tard ils furent reconstruits entièrement.
 
La deuxième église St léger fut bâtie sur l'emplacement de l'ancienne. Les travaux furent entrepris par ses zélés paroissiens avec leurs propres ressources sous la conduite des frères Leclercq d'Aire sur la Lys. La première pierre fut posée le 28 mai 1779 et l'église inaugurée le 18 janvier 1780.
Sous la Terreur, la " Maison de Dieu " devint le " Temple de la Raison ". Elle servit pour la célébration des fêtes civiques. Des clubs s'y réunissaient. Elle servit de fabrique de poudre et de magasin de fourrage. Elle fut rendue au culte par le Concordat du 6 juillet 1801.
 
La troisième église St Léger est celle que nous connaissons actuellement, l'église précédente ayant été complètement détruite au cours de la Grande Guerre lors d’un bombardement le 18 janvier 1916 . Celle-ci fut réédifiée sur le même emplacement. On a conservé le même style qui est un style jésuite ou d'abbaye. Elle fut inaugurée le 24 mai 1926 par Mgr Julien évêque d'Arras, Boulogne et St Omer.
 

 

 

Article publié par • Publié • 3861 visites

Fermer