Projet "Théophile"

action de solidarité ,action pastorale : le vivre ensemble

CIMG5843a CIMG5843a  

 

Communiqué de presse sur le projet Théophile

 

 

 

Le projet Théophile est une réponse de la paroisse Saint-François d’Assise de Lens aux réflexions entendues en diverses occasions :

 

  • face à l’arrivée, de plus en plus massive, de personnes fuyant la guerre et ses atrocités : « Il faut faire quelque chose pour ces gens » ;

 

  • face aux difficultés rencontrées par la population locale : « Aider les réfugiés oui, mais il y a déjà tellement de gens en précarité chez nous ».

 

Le projet Théophile n’a pas pour vocation d’entrer dans le débat politique. Il se veut être une action de solidarité, une action pastorale face à une situation qui existe, dans la droite ligne de l’Evangile et des appels successifs du pape François.

 

Le projet Théophile comporte donc deux volets intimement liés.

 

Un premier consiste en l’accueil d’une famille de réfugiés, de 4 à 6 personnes, dans les semaines à venir. Il y a urgence. Ces gens sont actuellement sans rien. Pour cela, un appel est lancé pour une rénovation rapide et durable d’un logement paroissial en centre ville à Lens. Mais ce volet du projet nécessite également de s’inscrire dans la durée. Il ne suffit pas d’héberger, il faut aussi accompagner ces personnes, les aider à s’intégrer, dans les actions les plus concrètes (apprentissage du français, scolarisation des enfants, aide aux devoirs, accès aux soins médicaux), mais aussi administratives (formalités nécessaires) et humaines (partager un repas, apprendre à se connaître, créer des amitiés, etc.). Cela nécessite de mettre en place un partenariat avec des associations, mais également de lancer un appel à toutes les bonnes volontés qui souhaitent mettre leurs talents ou compétences au service d’une solidarité. Solidarité qui ne se veut pas assistanat, mais bien partage !

 

Le second volet de ce projet consiste en la mise en place d’un lieu, présence d’Église au cœur de la cité Saint-Edouard. Un lieu d’écoute, de solidarité, d’échange des savoirs, de partage, d’amitié, de fraternité. Un lieu de vie, et de vraie vie qui fasse un « pied-de-nez » à l’individualisme destructeur de nos réalités quotidiennes en tissant des liens entre les gens quels qu’ils soient. Un lieu d’Église solidaire qui remette en valeur notre patrimoine : celui de l’accueil chaleureux dont sont capables les gens du Bassin Minier. Un lieu qui n’ait pas peur de la faiblesse des uns et des autres, qui n’ait plus peur de l’inconnu ou de la différence, mais dans lequel, la faiblesse, la différence, l’inconnu deviennent notre force, notre joie, notre raison de vivre. Un lieu qui inverse le penchant égoïste de notre cœur.

 

Ces deux volets ne sont qu’un seul et même projet qui a comme unique but de favoriser le vivre ensemble.

 

Nous sommes des êtres humains, et de ce fait nous sommes des êtres de relation, des êtres de chair, des êtres de cœur, capables du pire et du meilleur, capables à la fois de tuer et de pleurer, capables de détruire et de construire, capables de haine et d’amour… Mais nous sommes invités à choisir le meilleur pour notre propre bonheur, et celui de l’humanité.

 

Pour les personnes qui se sentent interpellées par ce projet et souhaitent s’y associer, vous pouvez contacter l’équipe à l’adresse suivante : projettheophile@gmail.com

Lens, le 29 septembre 2015

 

Ci- dessous quelques photos prises lors de la rencontre du 29 septembre à la Maison Nicodème (F.X.G.)

Article publié par Chantal Erouart - Délégué Communication de Lens-Liévin • Publié • 811 visites

Fermer