Grain de Sénevé

Lens, église Saint-Léger - 11ème du T.O. - B

 

 

 

Grain de sénevé

Dans le cadre du « Centenaire pour la paix », tous les étés depuis 2014, des personnes seneve2 seneve2  reçoivent des fiches de prière quotidiennes dans leur boîte mail. Le projet s’intitule « Prier 100 bruits ». Du 28 juin (date anniversaire de l’assassinat de l’archiduc d’Autriche à Sarajevo qui va conduire au déclenchement de la première guerre mondiale) au 4 octobre, fête de Saint François, apôtre de la paix. Et donc, pendant 100 jours, une fiche de prière arrive automatiquement au milieu de leur courrier.

La fiche comporte le texte de l’Evangile du jour, une petite méditation, une prière et un « bruit du monde ». Ce « bruit du monde » est une œuvre de paix réalisée dans le monde, par une personne ou un groupe de personnes, connus ou pas. Ces bruits ne sont pas des bruits de canon… Tout au contraire, ils sont des élans de charité. Ils favorisent la fraternité. Pour la cinquième et dernière année du centenaire, 100 nouveaux « bruits du monde » vont être édités et proposés à votre contemplation.

Vous l’aurez compris, en diffusant des fiches « Prier 100 bruits », les lecteurs sont invités à rendre grâce dans le secret d’un cœur à cœur, pour tant de merveilles vécues à travers le monde. Parmi les 400 actions déjà mises en lumière au cours des quatre premières années, je me permets de reprendre seulement quatre « bruits du monde », un par année. Vous constaterez que les œuvres sont diverses mais le projet est toujours le même : servir la paix !

Ainsi nous pouvons lire sur la fiche du 17 août 2014 : Depuis bientôt 20 ans, tous les hivers, à raison d’une fois par semaine au moins, les étudiants de Lille reproduisent « l’opération thermos ». Ils vont à la rencontre de personnes vivant dans la rue en leur apportant un bol de soupe. Ainsi commencent des rencontres…

Cette action, comme la plupart des autres bruits recensés, est humble. Peu médiatisée. Elle a pourtant permis de redonner de la confiance aux personnes, de créer du lien, de témoigner un plus d’humanité. Comme toutes les autres actions, je la compare au grand arbre de la parabole. La plus petite des graines, le grain de moutarde, le grain de sénevé, donne un arbre magnifique et tous les oiseaux viennent s’y abriter. L’œuvre de « l’opération Thermos » est modeste, mais elle transforme le monde. Les oiseaux du ciel, les personnes à la rue, peuvent y trouver un peu d’ombre.

Le 14 septembre 2015, la fiche présentait cet autre « bruit du monde » : Tuany Nascimento, danseuse de 20 ans, donne des cours de danse gratuits, après son travail, aux fillettes des favelas de Rio de Janeiro confrontées à la violence quotidienne de la guerre des gangs. Une échappatoire pour ces enfants défavorisées. En attendant de pouvoir construire et financer une vraie école, les cours de danse ont lieu dans la salle multisports du quartier.

Petite graine, pas plus grosse qu’un grain de moutarde dans un environnement violent. Voici que des enfants se sentent en sécurité sous l’arbre de la paix.

Et voici un autre grain de sénevé. Le 2 août 2016, nous pouvions lire dans la fiche : « A bord du voilier le Bel-espoir, le père Jaouen a consacré sa vie à embarquer près de 15000 jeunes pour les sortir de la drogue, de l’alcool ou de la prison, persuadé que la vraie cause de leur dérive n’est rien d’autre que le manque d’amour. L’évangile de ce jour nous dit que : « La semence germe et grandit, il ne sait comment ».

Et le 18 août 2017, le « bruit du monde » était rédigé ainsi : Un homme se promène dans une forêt du Bengladesh. Tout à coup, il découvre un jeune enfant, seul, qui joue de la flûte. Il écoute cet enfant pendant une heure. Au bout de cette heure, le jeune enfant lui donne sa flûte… toute sa joie, tout ce qu’il possède. L’évangile de ce jour nous dit encore à propos de la semence qu’« elle dépasse toutes les plantes potagères ».

10050_4 10050_4  Ce ne sont que quatre exemples. Avec les 100 prochaines fiches, ce seront 500 « bruits du monde », 500 faits de vie, 500 grains de sénevé, 500 actions réalisées par des individus, des groupes, des familles, des associations, … qui favorisent la paix dans le monde. 500 petites graines de moutarde qui portent du fruit. Les grands arbres qu’elles deviennent abritent des personnes en souffrance et apportent du réconfort. Les oiseaux s’y abritent. « Les oiseaux » dit l’Evangile. Les petits comme les grands. Les moineaux comme les aigles. Les préférés comme les détestés. Les mésanges et les colombes comme les corbeaux et les vautours !

Celles et ceux qui œuvrent pour la paix ne se demandent pas qui mérite d’être sauvé. Ils agissent pour l’humanité. A leur niveau, autant qu’ils le peuvent. Et ils font des miracles. Ils ne cherchent pas à impressionner. Ils font leur devoir de frère là où Dieu les a plantés. Ils deviennent, malgré leur petitesse, des signes de l’Amour.

Ils sont, dans notre relecture chrétienne, et sans chercher à les récupérer, comme des croix salvatrices. Seul l’Amour sauve. Il y a 2000 ans, un humble fils de charpentier donnait sa vie pour le pardon des pécheurs. C’était un fait divers, une crucifixion parmi d’autres dans un monde de terreur. Mais l’homme avait pardonné aux bourreaux : « Père, pardonne-leur : ils ne savent pas ce qu’ils font. »  (Luc 23, 34a)

Depuis, le monde a changé. Le monde est sauvé. Depuis, toutes les espèces d’oiseauxSeneve1 Seneve1   peuvent venir faire leur nid dans le cœur de Dieu. Même les corbeaux et les vautours ! Le cœur blessé de Jésus, humble graine de sénevé, est devenu le grand arbre de la vie, le Nouvel olivier dont les branches sont bien écartées. Il accueille. Il apporte au monde, à tout le monde, la Sainte paix.

A la fin de la messe, un tract vous sera distribué. Il vous permettra de vous inscrire, si vous le souhaitez, pour recevoir les 100 dernières fiches « Prier 100 bruits ». Libre à vous d’en profiter. Puissiez-vous, puissions,-nous, seulement devenir nous aussi d’humbles graines de sénevé !

Amen.

Abbé Xavier

Fermer