Ashreï

Homélie de la Fête de la Toussaint

Ashreï Diapositive1 - Ashreï  
Ashreï
Ashreï
Marie Vidal, Bibliste contemporaine, nous apprend que le mot hébreu « Ashreï », que nous traduisons communément par « Heureux » devrait plutôt se traduire par « Les avancées de, les dynamismes de » (diapo 1). Le mot n’exprime pas vraiment la quiétude ou la félicité, mais plutôt une démarche à renouveler en chaque instant. La Bible de Chouraqui reprend cette idée en traduisant par l’expression : « En marche ». Les Béatitudes prennent alors une autre dimension : « Avancez les pauvres… Avancez les doux… Dynamiques ceux qui pleurent… Dynamiques ceux qui ont faim et soif de justice… En marche les miséricordieux… En marche les cœurs purs, les artisans de paix, les persécutés… »

 

Savez-vous que les évêques de la Province du Nord, c’est-à-dire des diocèses de Lille, Arras et Cambrai ont entamé une démarche synodale. Démarche, le mot convient tout à fait car il s’agit d’une dynamique, une « Ashreï » dirait Marie Vidal. Au cours des deux prochaines années, les évêques souhaitent consulter les fidèles pour entendre leurs avis sur l’avenir des communautés paroissiales.

 

Ashreï Diapositive2 - Ashreï  
Ashreï
Ashreï
Pour symboliser cette démarche synodale, nos évêques ont choisi ce tableau (diapo 2). Nous y voyons un peuple en marche. Les trois premiers sont munis de bâtons. Ils représentent nos trois pasteurs de la Province. Ils sont munis de leur crosse et mènent le troupeau. Juste derrière eux, un enfant montre la direction en pointant son doigt. Au milieu de la foule, une femme porte un bébé : Marie, mère du Christ et mère de l’Eglise accompagne ses enfants. Les mains sont levées, les visages sont souriants. Le peuple est heureux. C’est un peuple « Ashreï », en marche et dynamique. Au fond du tableau, nous voyons le soleil levant, le soleil de la résurrection. L’Eglise faite d’hommes et de femmes de tous âges et de toutes conditions s’en va annoncer la Bonne Nouvelle du Christ vivant.

 

Ashreï Diapositive3 -Ashreï  
Ashreï
Ashreï
La première question que les évêques posent à tous les chrétiens est : « Selon vous, quels sont les trois traits majeurs d’une paroisse qui marche ? » Dans les prochaines semaines, nous recevrons le document qu’ils ont édité en milliers d’exemplaires (diapo 3 et tract). Ce tract nous sera distribué et nous pourrons impressionner nos évêques en répondant : « Pour nous, une paroisse Ashreï, c’est… » Bien sûr il faudra que le contenu de la réponse soit à la hauteur du style utilisé. Sur ce point, je vous fais confiance ; je connais la pertinence de vos réflexions ! Et puisque vous avez de l’humour, sachez que pour notre paroisse vous pourrez répondre à la question en la prenant au sens figuré et au sens propre !

 

Ashreï Diapositive4 - Ashreï  
Ashreï
Ashreï
Figurez-vous que du 16 au 26 mars prochains, nous allons organiser une marche qui partira de l’église Notre Dame de Boulogne à Lens pour aboutir à la Notre Dame de Boulogne à Boulogne. Oui, vous avez bien entendu, des paroissiens d’ici – et vous pourriez en être - vont marcher 10 jours et vont effectuer 200 kilomètres à pied à travers tout le département. L’idée est de rallier les sanctuaires du diocèse. (diapo 4) Le périple passera par : Notre Dame de Lorette, la cathédrale et Notre Dame des Ardents à Arras, Notre Dame de Mingoval près d’Aubigny, l’abbaye Notre Dame de Belval près de Saint Pol-sur-Ternoise, Notre Dame du Bon Voyage près de Fruges, la maison natale de Saint Benoît Labre à Amettes, Notre Dame Panetière à Aire-sur-la-Lys, la grotte de Notre Dame de Lourdes à Clairmarais et la cathédrale Notre Dame des Miracles à Saint-Omer, Notre Dame des Ardents à Seninghem près de Lumbres, Notre Dame du Courset près de Desvres et enfin la cathédrale Notre Dame de Boulogne. 200 kilomètres en 11 étapes. Avouez qu’il était difficile de répondre plus concrètement à la question : « Quels sont les traits d’une paroisse qui marche ? »

 

Ashreï Diapositive5- Ashreï  
Ashreï
Ashreï
Pourtant, initialement, ce projet de marche ne s’est pas mis en place pour répondre à la question de Mgr Jaeger et de ses frères dans l’épiscopat. Cette année, nous avons décidé de nous rendre plus proches des personnes malades et handicapées. Beaucoup sont isolées. Grâce au livret « Tous concernés par la santé » (diapo 5 et livret) édité par la paroisse et la pastorale de la santé, nous avons fixé des rendez-vous, donné des moyens, pour rejoindre nos frères et sœurs qui ne peuvent pas ou ne peuvent plus se déplacer jusqu’à l’église. Par exemple, le « Trait d’Union » que vous recevrez à la sortie de cette messe pourra être apporté à un ami, un voisin, un fidèle qui aimerait tant être ici avec nous. En apportant le document, nous lui disons combien notre communauté compte sur sa prière. A propos de « Trait d’Union », vous verrez qu’au fur et à mesure des parutions, les articles expliquent tout ce que je vous raconte en ce moment. De mois en mois se dessine l’« Ashreï », la dynamique de notre paroisse.

 

L’objectif de cette année est de créer des liens avec les malades, et de partir avec eux à Lourdes. Partir tous ensemble, à Lourdes au mois d’août. Partir en paroisse, avec les familles, les malades, les jeunes, les enfants, les parents, les grands-parents… Tous ! Tous, c’est-à-dire que nous faisons en sorte que tous puissent participer à cette aventure fraternelle. Et pour que tous puissent participer, il faut s’entraider pour trouver des financements. C’est à partir de ce constat qu’est né le projet d’une marche à travers le diocèse. Ça va vous suivez ?

 

Les marcheurs ne vont pas faire que marcher. Ce serait trop facile ! A chaque étape, dans les sanctuaires et dans les paroisses où ils vont être accueillis, les pèlerins vont animer une veillée de prière. Pour les aider, d’autres paroissiens de Saint François d’Assise (qui n’auront pas pu marcher), viendront les rejoindre en fin de journée, et participeront à l’animation de la prière. Puisque le thème d’année de Lourdes est « la joie de la conversion » et que la marche se vivra durant le temps du carême, ces veillées auront pour thème principal… Les Béatitudes ! Comprenez Béatitudes dans le sens de joie mais aussi de déplacement, de marche, de dynamique, d’Ash… Bravo. De fait, vous suivez !

 

Ashreï Diapositive6 - Ashreï  
Ashreï
Ashreï
Donc je poursuis. Vous devez vous demander comment à partir d’une veillée ayant pour thème les Béatitudes, la joie des déplacements, des conversions, nous allons récolter des fonds pour partir à Lourdes ? Avouez que vous vous posiez la question. C’est simple, tout au long de notre périple, nous allons construire une mosaïque (diapo 6). Nous allons refaire ce tableau du synode en collant les petites pierres de couleurs que nous aurons vendues et sur lesquelles les gens auront écrits leur prénom et le nom de leur paroisse. Ainsi la mosaïque portera les couleurs de notre diocèse. C’est d’ailleurs aussi pour cela que ce projet de marche s’intitulera : « Ashreï Diapositive7 - Ashreï  
Ashreï
Ashreï
Par un Pas-de-Couleur » (diapo 7). Les gens du Pas-de-Calais deviendront nos parrains, tandis que nos pas seront symbolisés par les pierres multicolores. A savoir que nous nous engageons à amener cette mosaïque à Lourdes. Ainsi nous emmenons tous nos parrains du Pas-de-Calais avec nous en pèlerinage. La mosaïque colorée dira la diversité et l’unité et donc le dynamisme, l’Ashreï de notre diocèse.

 

Cela fait sans doute beaucoup d’informations d’un coup. Encore une fois, je vous invite à lire les « Traits d’Union » qui, de mois en mois, expliquent la philosophie des différents projets. Ces quatre projets : le synode provincial, la randonnée du Ashreï Diapositive8- Ashreï  
Ashreï
Ashreï
mois de mars, l’accompagnement des malades, le pèlerinage à Lourdes (diapo 8), imbriqués les uns dans les autres, telle une mosaïque, n’en forment qu’un ! Mais le mieux pour saisir l’ensemble est de participer aux réunions d’information que nous proposons. Venez nombreux aux rencontres des 12 ou 13 novembre pour avoir les renseignements autour du pèlerinage à Lourdes. Parlez aux amateurs de marche de la rencontre du samedi 16 novembre au cours de laquelle nous détaillerons le projet de randonnée « Par un Pas-de-Couleur ».

 

Ashreï Diapositive9 - Ashreï  
Ashreï
Ashreï
Voilà, j’ai profité de la fête de la Toussaint et de la lecture des Béatitudes pour expliquer nos projets paroissiaux, la dynamique mise en place pour cette année. J’ai bien conscience que cette homélie est un peu particulière, pas tout à fait ordinaire, un peu décalée… Elle est elle-même un déplacement. La Bibliste Marie Vidal la conclurait sûrement en vous souhaitant à tous une très Ashreï fête de Toussaint (diapo 9) !


Abbé Xavier

 

 

 

il est possible de consulter le diaporama en bas de page

Article publié par Chantal Erouart - Délégué Communication de Lens-Liévin • Publié • 804 visites