En transmettant la lumière, propage la joie

La lumière de Bethléem est arrivée à Lens

PAROISSE SAINT FRANCOIS D’ASSISE

 

En transmettant la lumière, propage la joie

 

  SFA IMG_5994 - Copie SFA IMG_5994 - Copie            Dimanche 14 décembre ; beaucoup de monde dans le centre de Lens, marché de Noël oblige.  Depuis plusieurs jours, l’église Saint Léger avait ouvert grand ses portes pour l’exposition des Crèches du Monde organisée par l’Union Commerciale. Mais en cet après-midi dominical, 200 personnes attendaient la « Lumière de Bethléem ».

 

            La lumière de la paix de Bethléem est renouvelée chaque année à la période de l’Avent.  Allumée dans la grotte de la nativité à Bethléem, la lumière est rapportée à Vienne (Autriche)  puis transmise de main en main partout en Europe.

 

             Cette année, c’est une délégation  formée d’Eclaireuses et Eclaireurs Unionistes de France et de Scouts et Guides de France qui s’est rendue à Vienne  pour y recevoir la Lumière, aux côtés de représentants d’autres mouvements scouts. Et dimanche, dans l’église Saint Léger à Lens, SFA IMG_5997 SFA IMG_5997  cette délégation française a transmis à son tour la Lumière aux ambassadeurs venus d’ailleurs pour l’accueillir et la partager en présence de Monseigneur Jaeger.

 

            Après avoir rappelé l’origine de la date du 25 décembre, période où la lumière prend le pas sur l’obscurité, Père Evêque a souligné le sens profond de ce geste : Jésus a dit : je suis la lumière du Monde. La lumière est plus forte que les ténèbres, elle grandit, illumine, donne de la joie et du bonheur. Cette lumière, venue de Bethléem,  a dû franchir un mur pour arriver jusqu’ici. Elle est fragile, nous devons la protéger. Nous avons besoin de la lumière pour nous sortir de la haine, de la guerre, de la division .

 

            En partageant la lumière, c’est Jésus que nous accueillons. Scouts et Guides de France, vous devez être les artisans de paix, les acteurs et les  témoins de la paix.

 

    SFA IMG_6022 SFA IMG_6022         Chacun est sorti, conscient de la fragilité de cette lumière qu’un simple souffle peut éteindre, comme la paix.

                                                                                                                      Chantal Erouart

 

 

Article publié par Chantal Erouart - Délégué Communication de Lens-Liévin • Publié • 1216 visites

Fermer