Vraiment pas en deux mots

Trait d'Union janvier 2015

TRAIT D’UNION

Paroisse Saint François d’Assise de Lens

http://arras.catholique.fr/stfrancoisdassisedelens

N°1 – janvier 2015

 

 

Vraiment pas en deux mots !

 

« Tout donner ! » Leur choix de vie se résume à ces deux mots. Ce n’est pas tout à fait juste, il faudrait rallonger la phrase : « Tout donner par amour du Christ et du monde !». Ce n’est pas encore assez précis : « Tout donner par et dans l’amour du Christ, le Fils de Dieu, et à sa suite aimer le monde qu’il a sauvé. » Ah, ce n’est pas encore suffisant : « Tout donner par et dans l’amour du Christ, le Fils de Dieu, et comme lui en vivant la fraternité, l’obéissance, la chasteté et la pauvreté, à sa suite, aimer le monde qu’il a sauvé. » Mais il faudrait ajouter que cela se vit dans la confiance et l’humilité. Il faudrait aussi dire « selon une règle établie par un ordre fondé par un saint ». Et puis, il y a la prière, c’est à dire l’oraison personnelle et la louange communautaire vécues plusieurs fois par jour. Ooooh, il y a aussi la présence aux plus démunis, le partage, la lectio divina, la disponibilité à l’Esprit, le sens de l’accueil, la correction fraternelle, le témoignage, le vœu de stabilité quelques fois, le silence, la paix intérieure,…

 

Comme c’est étrange, les consacrés vivent simplement et il est impossible d’écrire en deux mots la simplicité de leur vie. Sans doute parce que dans la petitesse se trouve une autre richesse. « C’est lorsque je suis faible que je suis fort » écrit Saint Paul (2 Co, 12, 10). Nos amis les religieux et religieuses, les laïcs consacrés, témoignent de la vérité de l’Evangile. Jour après jour, conscients de leurs faiblesses, ils nous montrent le chemin exigeant de l’abandon, de la confiance en la Providence.

 

Le Pape François a souhaité que cette année leur soit consacrée. Il invite toute l’Eglise à rendre grâce pour celles et ceux qui ont fait le choix de « Tout donner », enfin « Tout donner par amour du Christ… ». Il ne s’agit pas de les aduler, cela serait contraire à leur vocation, mais de porter dans notre prière ceux qui nous portent habituellement. Et de les encourager. De les remercier aussi. Et de faire grandir la fraternité au sein de toutes nos communautés. Et, avec eux, avec elles, découvrir et révéler les signes du Royaume. Et… Ooooh, voilà que ça recommence ! Sitôt que l’on parle de leur vie ou de leur mission, nous manquons de mots et l’on est obligé de faire comme eux : contempler et rendre grâce à Dieu.

 

A l’occasion de la Chandeleur, nous allons vivre cette action grâce avec et pour eux. Et voici comment : le dimanche 1er février à 10h45 à l’église Saint-Léger, nous accueillerons la nouvelle communauté des sœurs franciscaines. Comme prévu, trois religieuses viendront habiter le presbytère de Notre-Dame de Boulogne, qui désormais, leur appartient. Quelle joie de retrouver des franciscaines dans la paroisse Saint François d’Assise ! A 15 heures, à la salle Jeanne d’Arc, nous découvrirons une très belle mise en scène des écrits de Thérèse d’Avila (voir article dans la page Maison Nicodème). Et, de 12 heures à midi le lendemain 2 février, à l’oratoire de la maison Nicodème, une adoration de 24 heures est proposée pour accompagner le départ de Claire au Carmel d’Orléans. Enfin, une veillée de prière est prévue avec elle le vendredi 23 janvier à 20 heures à l’église Saint-Wulgan.

 

Et, (ah la la, décidemment, avec les consacrés il y a toujours plus que ce que l’on imagine !) bientôt avec les Petites Sœurs de l’Ouvrier, et les autres religieuses du diocèse, nous aurons d’autres rendez-vous pour vivre en communion avec celles et ceux qui apprennent à « tout donner… » Mes amis, vous l’aurez bien compris, il aurait fallu utiliser les quatre pages de ce « Trait d’union » pour remercier celles et ceux dont il est impossible de parler en deux mots !

Abbé Xavier

 

Dimanche de la santé « Vivants et fragiles »

 

C’est à Saint Léger le 8 février que sera particulièrement célébré le dimanche de la santé. Le thème de cette année et : « vivants et fragiles ». Notre célébration rendra grâce pour tous ceux qui œuvrent auprès des personnes fragiles, des personnes malades, âgées ou handicapées. Elle nous permettra aussi de raviver l’attention et l’engagement de chacun auprès de tous ceux qui souffrent. Nous serons invités à leur rendre davantage visite et à apporter leurs intentions de prière à la messe de ce jour. Puissions-nous à cette occasion entendre le Christ nous dire : «  Venez les bénis de mon Père car j’étais malade et vous êtes venus me voir ».                                                                  Nicole Maerten

 

Dimanche Parole en fête

 

Vous êtes tous invités dimanche 25 janvier à l’église Saint Auguste à 10 heures pour un « dimanche Parole en fête ». « Venez à ma suite. Je vous  ferai devenir pêcheurs d’hommes. » Evangile de Saint Marc (1,14-20) texte du jour.

Rappelons que ce dimanche «  autrement » a pour but de proposer, à des personnes d’âges et d’horizons différents, un rassemblement dominical de deux heures dans un climat convivial. Avec un partage de l’Evangile du jour suivi d’une célébration de l’eucharistie.

Quelle chance de pouvoir découvrir ou (re) découvrir un récit d’Evangile ensemble. Ce temps privilégié concerne chacun d’entre nous ; alors n’ayons pas peur d’inviter largement. Pas seulement les familles des enfants catéchisés mais aussi celles qui ont de jeunes enfants et aussi les jeunes qui ont fait leur profession de foi l’année dernière, les confirmands, les jeunes confirmés, les catéchumènes, les recommençants, les nouveaux baptisés, les couples qui vont se marier ou qui viennent de se marier, et les pratiquants habituels (des invitations arriveront la semaine précédente).

« Dimanche Parole en fête » est une belle occasion de favoriser, rendre vivants et renforcer les liens entre tous dans la communauté paroissiale, comme nous y invite le projet diocésain d’évangélisation et de catéchèse. (p 18)

Aujourd’hui comme hier, nous avons besoin les uns des autres pour grandir dans la foi. Cela nous concerne tous ! D’où l’importance de rendre vivants les liens dans la communauté locale et pour cela de donner des occasions de goûter une foi partagée ! (3ème orientation du projet diocésain de la catéchèse).

Annie

 

École d'oraison

 

L'oraison (ou prière silencieuse) peut être ressentie comme un défi voire un échec par le chrétien ; alors, on abandonne, on ne se sent pas « à la hauteur » ! Mais savez-vous que ces sentiments, ces difficultés sont exactement les mêmes que celles qu'ont connues les grands priants ?

Cette école a pour but de rassurer, d’échanger, de conseiller et surtout de ne jamais penser que l'on n'est pas « à la hauteur ». Elle est donc ouverte à tous, car l'oraison est ouverte à tous ! Cet entretien, cet échange est présidé par le Frère Yannick, Carme du monastère de Lille et il se propose de venir une fois par mois nous rencontrer. Les prochaines rencontres auront lieu les :

  • samedi 17 janvier 2015 à 9h30 à l'oratoire de la Maison Nicodème
  • samedi 21 février 2015 à 9h30 à l'oratoire de la Maison Nicodème

Vous serez les bienvenus ! N'oublions pas que le monde, et chacun de nous, avons un grand besoin de silence pour pouvoir écouter Celui qui nous parle. « Le silence est le plus haut degré de la sagesse. » - Pindare                                                                                                                                                                                                     Éric

 

Une animation pour les enfants le dimanche à Saint Léger

 

Depuis 2 ans, un dimanche par mois, les enfants de l'assemblée dominicale (de 2 à 8 ans environ) se retrouvent à la chapelle pendant la messe. Nous prions et échangeons avec eux sur l’Évangile du jour.

Ce temps d'éveil à la foi est très apprécié et les habitués l'attendent avec impatience. Les enfants reviennent pour participer à la procession des offrandes avec des bougies et le fruit de leur partage. Prochains rendez-vous : dimanche 11 janvier 2015.

Caroline, Ségolène et Alexandra.

 

Calendrier paroissial

 

 

Dimanche 11 janvier, à 10h45, temps d’animation pour les jeunes enfants au cours de la messe à Saint-Léger. Cf article.

Mardi 13 janvier, à 14h30, rencontre Amitié-espérance salle Sainte-Claire à la Maison Nicodème, entrée 9 rue Diderot à Lens.

Samedi 18 janvier, à 18 heures à Notre-Dame de Boulogne, messe des nations, en lien avec la 101ème journée mondiale du Migrant et du Réfugié. Cf tract dans la page de la Maison Nicodème.

Vendredi 23 janvier, à 20 heures à l’église Saint-Wulgan, veillée de prière pour accompagner le départ de Claire au carmel d’Orléans. Cf édito.

Samedi 24 janvier, soirée familiale de l’aumônerie à la salle Jean Nohain dès 19 heures. Thème de la soirée : « Venez avec un détail ‘chic’ ou ‘choc’ ». Adultes : 15€, enfants < 10 ans : 10€. Inscriptions auprès de Pascale Delaunay (tel : 06.32.40.84.81) ou famille.delaunay1@free.fr

Dimanche 25 janvier, à 10 heures, célébration intergénérationnelle « Parole en fête » à l’église Saint-Auguste de Vendin-le-Vieil. Cf article.

Dimanche 1er février, à 10h45 à Saint-Léger, accueil de la nouvelle communauté des sœurs franciscaines de Lens au cours de la messe dominicale. Cf édito.

Lundi 2 février, messe à 7 heures à l’oratoire Sainte Thérèse de la Maison Nicodème (entrée 9 rue Diderot), avant le départ de Claire.

Dimanche 8 février, à 10h45 à Saint-Léger, messe de la santé. Cf article.

A noter : mercredi 18 février, célébration du Mercredi des Cendres :

            à 11 heures à Saint-Edouard avec les jeunes du lycée Saint-Paul

            à 12h05 à Saint-Léger

            à 15 heures à Saint-Benoît avec les enfants du catéchisme

            à 19 heures à Saint-Wulgan

 

Lens, mercredi le 7 janvier 2015

 

 

Communiqué

 

 

Toute la communauté paroissiale de Lens prie pour les victimes de l’attentat du journal Charlie Hebdo. Nous prions pour la France. Notre émotion est vive.

Qu’au-delà de la douleur, le peuple français sache ne pas entrer dans la haine et le mépris que recherchent les agresseurs.

Nous prions pour nos frères musulmans qui souffrent de cette attaque infernale. Nous savons qu’ils n’en sont pas les responsables. Nous affirmons qu’ils sont nos frères et qu’avec eux nous voulons construire la paix.

P. Xavier LEMBLÉ

Curé de Lens

 

 

 

         Maison Nicodème

         Lieu-source diocésain

         9 rue Diderot à Lens

Maison.nicodeme@live.fr

 

 

Janvier 2015

Théâtre

 

« Teresa, je voudrais te dire… »

Dimanche 1er février, à 15 heures, à la Maison Nicodème (salle Jeanne d’Arc), représentation de la pièce de théâtre « Teresa, je voudrais te dire » d’après le livre de Claude Plettner « Chère Thérèse d’Avila ».

Entrée : adultes 8€, demandeurs d’emploi et jeunes < 15 ans 4€.

Une femme, aujourd’hui, s’adresse, comme en un songe, à travers le temps et l’espace, à Thérèse d’Avila. Elle lui parle comme on parle à une amie proche : "Teresa, je voudrais te dire…"

Que lui dit-elle ? Elle survole le parcours de vie de Thérèse, lui confie ses états d’âme, plaisante avec elle, lui fait des reproches et puis… tente de se mettre à son écoute en relisant des extraits de poèmes et des paroles fortes de cette amie au-delà du temps.

Le parcours intérieur que vit cette femme s’exprime extérieurement en une suite de scènes symboliques, vibrantes de la présence de l’absente. Le vécu intérieur se manifeste scéniquement avec beaucoup de poésie, de tendresse, de profondeur, de sensibilité et d’humour aussi.

Ce très beau texte de Claude Plettner nous emporte finalement au-dedans de nous-mêmes, dans le cloître de notre monastère (ou de notre château, ou de notre lieu de lutte) intérieur, là où nous pouvons, nous aussi, faire l’expérience d’une rencontre avec la grande Thérèse.

Dominique Davin (adaptation et mise en scène)

 

Calendrier de la Maison Nicodème

 

Jeudi 15 janvier, à 19 heures, Maison Nicodème (salle Saint-François), soirée de catéchèse adulte. Thème de la soirée : le pardon.

Dimanche 18 janvier, à partir de 12 heures à la Maison Nicodème (9 rue Diderot à Lens), « Brèves de comptoir : On ne nous dit pas tout ! » Après-midi convivial sur la découverte de la vie des Roms à l'occasion de la journée des migrants.

Mardi 20 janvier, à 19 heures, célébration œcuménique au temple baptiste, rue Alfred Maës à Lens.

Jeudi 22 janvier, à 19 heures, Maison Nicodème (salle Sainte-Claire), atelier de lecture du « Livre des Demeures » de Sainte-Thérèse d'Avila.

Jeudi 22 janvier, à 19 heures, Maison Nicodème, rencontre animée par l’abbé Emile Hennart et l’équipe locale du CCFD pour découvrir la liturgie du Carême : « Du désert à la terre qui donne du fruit ».

Jeudi 29 janvier, à 19 heures, maison Nicodème (salle Saint-François), soirée de partage sur le livre « La joie de l’Evangile » du pape François.

Dimanche 1er février, à 15 heures, à la Maison Nicodème (salle Jeanne d’Arc), représentation de la pièce de théâtre « Teresa, je voudrais te dire » d’après le livre de Claude Plettner « Chère Thérèse d’Avila ».

Entrée : adultes 8€, demandeurs d’emploi et jeunes < 15 ans 4€.

Mercredi 4 février, à 20 heures à la Maison Nicodème, conférence de Laurent GAY « Arraché à l’enfer, la résurrection d’un toxico », témoignage sur la réalité de l’enfer de la drogue, avec un message d’espérance dans la foi et la charité.

Jeudi 5 février, à 19 heures, Maison Nicodème (salle Saint-François) : soirée de catéchèse adulte. Thème de la soirée : Dieu tout-puissant, pourquoi le mal ?

Dimanche n8 février, de 15 à 17 heures, goûter Brin de causette à la Maison Nicodème, pour vivre un moment de partage et de convivialité autour de savoureuses crêpes amenées par les uns et les autres.

Samedi 14 février, temps fort GPS « Guidé par le Seigneur » pour les jeunes se préparant à un sacrement, à la Maison Nicodème, suivi à 18h30 de la messe animée par les jeunes à l’église Saint-Edouard de Lens.

Jeudi 19 février, à 20 heures, à la Maison Nicodème (salle Jeanne d’Arc), entrée 9 rue Diderot, conférence du père Dominique Foyer sur le thème : « Y a-t-il des guerres justes ? » dans le cadre du Centenaire pour la paix.

Et tous les mercredis de 19 à 21 heures, ainsi que les samedis de 8 à 12 heures, temps d’adoration à l’oratoire Sainte Thérèse de la Maison Nicodème.

 

  • Messe pour les migrants dans chaque paroisse le matin en fonction du calendrier
  • Rencontre et partage à la maison Nicodème après la messe. L’objectif de cette rencontre est de découvrir cet Homme : le migrant, et de partager le vécu de tous ceux qui lui viennent en aide dans une ambiance conviviale.
  • Visite des stands d’associations œuvrant dans l’aide aux migrants. L’abbé Pierre disait « Il faut vivre les Uns avec les Autres, et non pas les Uns contre les Autres. »
  • Repas vers 12h30 : Les saveurs du monde selon le principe de l’auberge espagnole. Chacune et chacun est invité à ramener  un plat ou une spécialité de sa culture, origine, … ou  un plat qu’il a découvert en allant à la rencontre de l’Autre.
  • Après- midi partage vers 14h30 sur le thème de : C’est qui ce migrant, cet étranger, qui vit chez nous, ou qui est de passage. Le rire, la dérision et la solidarité nous permettront d’ouvrir notre cœur.

Au programme :

L’histoire du clip sur les migrants de Calais (concours du CCFD en 2013)

Brèves de comptoir style « On ne vous dit pas tout » d’Anne Roumanoff

Vidéo et débat : Connaître la pensée sociale de l’église

Danses roms

 

Recueillement et prières pour ceux qui le souhaitent à l’oratoire au cours de la journée.

Un arbre à vœux sera à la disposition de tous pour y écrire des messages, souhaits, vœux. Cet arbre sera exploité lors du carême et les vœux distribués dans les différentes paroisses.

Fermer