Une longue marche ....vers l'Eucharistie

Randonnée à travers Lens qui se termine par l'Eucharistie à l'Eglise Saint Léger

 

PAROISSE SAINT FRANCOIS D'ASSISE

 

            L'année dernière, nous étions partis, sous la pluie et le vent, de Saint Pierre vers Saint Théodore puis avions repris la route vers Saint Léger. Devant le succès de cette randonnée vers une messe, il a été décidé, en ce deuxième dimanche de Carême, de nous remettre en route, tous ensemble ; cette année nous avons fait cette marche, par une matinée ensoleillée, sous la bannière de la Pastorale familiale, l'évènement  correspondant à ce qu'elle avait envie de proposer aux familles.

 

            Nous avions rendez-vous à Saint Edouard, dans la cité du 12.  En nous accueillant, Philippe Dhaine nous demandait : pourquoi marcher vers l'eucharistie ? Pour vivre le Carême autrement. Parce que notre vie est comme un pèlerinage.....Pour prendre de temps de se rencontrer.....En marchant, on peut discuter avec son voisin....Et en effet, nous venions de tous horizons,  personnes de tout âge : des paroissiens des différentes communautés, des enfants des établissements privés catholiques avec des professeurs, des scouts, des jeunes de l'Aumônerie, du MEJ, du monde de la Pastorale familiale, des enfants du caté...... Certaines personnes venaient des alentours de  Lens. Beaucoup de monde.

 

             Un chant d'entrée de circonstance nous a mis « en train » : Bienvenue à......Après la lecture de la Genèse, l'abbé Michel, lors de la deuxième étape de baptême, a remis les Evangiles à 11 écoliers de Sainte Thérèse et 4 collégiens de Sainte Ide. Avant de reprendre la marche, une question nous a été posée : Qu'est-ce que cela veut dire, se mettre en route comme Abraham ?

 

            Nous étions environs 200 marcheurs vers l'Eglise Sainte Elisabeth, « le Millenium », qui reçoit la communauté polonaise. Là encore, beaucoup de monde. Le père Jean Domanski a remercié les enfants de leur présence, symbole du témoignage de leur foi. Après la lecture de l'évangile, l'abbé Xavier nous a donnés une piste de réflexion pour permettre un échange entre voisins : Est-ce facile de s'écouter en famille ?. Nous pouvions mettre nos réflexions sur un petit papier qui sera porté en offrande à Saint Léger. Puis, après un échange de fanions entre les abbés Xavier et Jean, nous sommes repartis d'un pied (et d'un cœur) vaillant, vers l'église Saint Léger.

 

            Nous sommes arrivés pour l'offertoire. Les marcheurs ont déposé leur fanion dans des vasques préparées devant l'autel. Nous avons été accueillis par un chant : En famille, en peuple, en Eglise . L'égise était pleine, beaucoup de monde était debout ; pourtant, lorsque l'abbé Xavier a demandé un temps de silence, pour prier en nos cœurs, tout le monde s'est tu, et le silence a rempli cette grande église, le temps s'est suspendu un moment. Puis, surprise pour sœur Geneviève, fille du Saint Esprit qui fête cette année ses 60 ans de vie religieuse : des fleurs lui ont été offertes ainsi qu'un fanion qui recueillait de nombreuses signatures, pendant que toute l'assemblée chantait : Joyeux anniversaire !

 

            Durant ces différents temps, des animations avaient été prévues pour les jeunes enfants, avec des catéchises ;

 

            Puis l'abbé Xavier, du fond de l'église, entouré des enfants, a donné la bénédiction finale pour signifier qu'on est envoyé au  monde et qu'on se tourne vers le monde.

 

            Au revoir et à bientôt !

                                                                                                                                  Chantal

 

           

 

           

Article publié par Chantal Erouart - • Publié • 1812 visites