Une messe de Sainte Barbe patoisante

Prières, chants, légende en patois en hommage aux mineurs et leur sainte patrone

 

PAROISSE SAINT FRANCOIS D'ASSISE ET DOYENNE

 

Une messe de Sainte Barbe patoisante

 

            Ce vendredi soir 30 novembre, l'église Saint Théodore, située au cœur de la cité du 9 à proximité du Louvre-Lens était bondée. Des hommes en habit de mineur, des femmes portant la coiffe de trieuse, d'autres personnes amenant  gaillettes,  lampes et outils de mineurs, venaient assister à la messe patoisante animée par Guy Dubois et des artistes régionaux ;cette messe était célébrée à l'occasion de l'ouverture du Louvre-Lens et de l'inscription du bassin minier au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco en hommage au peuple de la mine.

 

            L'église présentait à cette occasion une exposition des Artistes Indépendants de Lens sur la mine et les mineurs, et tout particulièrement un tableau de Raymond Juskowiak « la Joconde dans les Corons » peint …......... dans les années 1960 (prémonition?)

 

            Pendant cette messe concélébrée par les abbés Xavier, Michel et le père Grégory de la communauté polonaise, en patois bien sûr, nous avons pu entendre des chants, des poèmes et des légendes et notre émotion en les écoutant nous a rappelé que nous étions bien des « gens d'ici », des descendants de ces hommes et femmes « des mines » si courageux.

 

            Prières et Evangile dits en patois, ce fut une célébration priante, devant une assemblée "venues de tous les coins ........du diocèse" pleine d'émotion et de reconnaissance envers ce « peuple de la mine ».

 

Chantal

 

           

 

 

 

           

 

 

Article publié par Chantal Erouart - • Publié • 2284 visites