En souvenir des pensionnaires de l’Hospice de Len

du XVIe au début du XXe siècle

Un peu d’histoire : En souvenir des pensionnaires de  l’Hospice de Lens

 

         IMG_5692 IMG_5692     A Lens et environs, qui ne connait la rue de l’Hospice, située en plein centre de la ville, qui abrite le tribunal d’instance (et offre des places de stationnement gratuites aux automobilistes en recherche) ?

 

            Mais, sait-on l’origine de ce nom ? Alfred Bucquet, dans son livre « Lens, son passé, ses Houillères » nous dit que c’était une rue très ancienne, qui desservait l’hôpital. Fondé au XIIIe siècle, cet établissement caritatif était ouvert aux personnes nécessiteuses. Son histoire est étroitement liée à celle des Franciscaines, dénommées aussi « sœurs grises ». Devenu « Hospice de l’Egalité » pendant la révolution , il a continué à recevoir malades et indigents. Fin août 1914, l’hospice hébergea des blessés français, puis allemands mais aussi des blessés civils. Démoli pendant cette guerre, il fut reconstruit avant d’être remplacé en 1935 par l’hôpital actuel route de la Bassée.

 

            En 2008, des ossements provenant du cimetière de l’Hospice furent découverts lors des fondations des immeubles dans cette rue. Ils avaient alors été déposés dans une sépulture dans le cimetière Est de Lens. En cette veille de Toussaint, M. Sylvain Robert, maire de Lens, a inauguré une plaque commémorative en hommage à ces anciens pensionnaires de l’Hospice de Lens.

 

            Une page de l’histoire de Lens, un peu oubliée peut-être, se tourne.

 

Chantal Erouart

           

 

 

Article publié par Chantal Erouart - • Publié • 1088 visites