Au revoir, soeur Samueline

Messe d'action de grâce pour le départ de Samueline

PAROISSE SAINT FRANCOIS D’ASSISE

 

CIMG0011 CIMG0011  

Au revoir, sœur Samueline

 

            La chapelle de Saint Léger était comble pour l’occasion. En quel honneur ? L’assemblée allait assister à une messe d’action de grâce pour Samueline, sœur franciscaine missionnaire de Notre Dame

 

            Après une année de présence parmi nous, Samueline va rejoindre son pays.

 

            Après avoir lu l’Evangile de Matthieu 13, 47-53, « le royaume des Cieux est comparable à un filet que l’on jette dans la mer et qui ramène toutes sortes de poissons », l’abbé Xavier commenta :

 

« ……..on va imaginer qu’on a là un grand filet et tu vas prendre dans ce filet tout ce qui va pouvoir nourrir la communauté que tu rejoins là-bas. Et alors les poissons ont des noms. Par exemple, le premier poisson, la lettre par laquelle commence le nom du poisson, c’est la lettre A

 

Et donc on va prendre : « l’amour, et encore, l’attention, l’amitié »

Un poisson avec un B : « béatitude, bonjour »

Un C : « la charité, la compassion »

Un D : « la douceur, donnée à Dieu »

Un E : « l’Esprit, l’éternité »

Un F : « la force »

Un G : « la grâce »

H : « heureuse, honneur »

I : « l’inspiration »

J : « la joie »

K, c’est plus compliqué ! « K et L pour nous deux : un karaoké de louanges ! »  Ça, c’est bien trouvé !

L, alors on l’a dit, louange.

M : « merci »

Un N : « nuée ». La nuée, on en a parlé dans la première lecture.

O : « offrande »

P : « prière », ou paix tout simplement.

Q : « quiétude ». Ah, joli !

R : « route »

S : « sourire »

T : « tendresse »

Ça en fait des choses à embarquer !

U : « univers ». Carrément, l’univers !

V : « vérité, vivante »

W ! Alors là c’est compliqué. Clémence ? « Wahou ! »

X : « XL extra large »

Y : « yalla »

Z : « le zèle de la mission »

 

Qu’est-ce qu’on rajouterait ? On a fait le tour ? Plus tout le reste. Et tout ce qui n’a pas été dit. Donc c’est tout un programme. Donc voilà, tu imagines le filet. »

 

Samueline : « C’est très lourd. »

 

« C’est très très lourd. C’est très très très lourd. Et bien c’est justement ça, c’est lourd. Tu pars avec tout ça mais on a confiance. Et puis nous, nous gardons aussi le filet, nous gardons un certain nombre de choses que tu nous as données et que nous allons faire fructifier, et rendre grâce à Dieu avec cette eucharistie. »

 

         Des fleurs, un verre de l’amitié, au revoir Sœur Samueline, bonne route.

 

Chantal

Photos de Joëlle, Elyane et Yves-Edouard.

 

Article publié par Chantal Erouart - • Publié • 1374 visites