Le 30 juin 2005, des élus participaient avec les enfants de l'ACE à l'affichage dans les entrées des HLM

"des enfants soucieux d'avoir un quartier propre"

 

Lens Lens  Le nettoyage des grands ensembles est à la mode ces temps-ci. Pourquoi ne pas conte aujourd'hui quelques étapes d'une histoire d'un an, où les enfants furent les acteurs pour redonner couleur à leur quartier.

 

La Grande résidence à Lens est semblable aux nombreux grands ensembles des années 60, avec le même style de problèmes: carreaux cassés, ascenseurs en panne,  champignons dans les salles de bain, absence de véritable espace commercial. 

 

Lens Lens  Un magasin provisoire, s’est installé, à même le bitume, où il est parfois difficile de trouver les produits de première nécessité, tels que le lait, l’eau, la viande, les légumes.

 

Des associations à visée sociale, éducative ou familiale font un travail formidable. Elles portent le quartier, remettent des gens en route.

Chaque samedi un grand marché transforme le quartier, et fait la fierté de ses habitants.

 

Lens Lens  Cependant, le quartier se rénove, une école d’infirmière  va voir le jour dans une immeuble en réhabilitation. 

 

Une petite équipe de chrétiens se réunie régulièrement. Elle est composée de membres de la mission ouvrière, de chrétiens engagés dans les associations, des deux prêtres de la paroisse et d’une permanente à temps partiel pour la pastorale sur la Grande Résidence. L'équipe a obtenu un local dans un immeuble, au troisième étage. 

 

Lens Lens  Les enfants font signer leurs voisins... 

mais les signataires respectent-ils leur signature? 


La fête de Pâques sera l'occasion de se présenter un quartier haut en couleurs... 
excepté quelques coins de gris.

 

Le porte à porte n'est pas le plus efficace, alors vient l'idée de mettre une affiche dans tous les halls d'entrée...  Ils invitent le maire, monsieur Guy Delcourt à soutenir le projet. Une visite sur les lieux s'impose.

 

Lens Lens  Une cinquantaine d'affiches seront tirées en mairie. Les bailleurs sociaux sur la grande résidence soutiennent le projet. En juin, les affiches sont placardées dans les tours. 

 

Dans la cour des grands bien sûr on fait le bilan. La mobilisation d'une quinzaine d'enfants peut-elle résoudre le problème des grands ensembles? Certains parents auront été convaincu; la vie associative peut apporter du mieux, si on lui en donne les moyens, s'il  a une reconnaissance par les autorités. N'y a-t-il pas à apporter des solutions au chômage massifs dans ces quartiers? Ce genre d'action n'est-il pas à mener aussi dans les écoles (pourquoi pas en collaboration avec les écoles?). 

 

Reste une dernière interrogation, tout à la fois philosophique et bien concrète: : entre éducation et dressage, comment concevez-vous  les rapports des sociétés adultes avec les générations montantes? 


E.H. 4 juillet 2005

 

 

Lens Lens  Au cours de l'année, après Noël, quelques enfants du groupe avaient demandé à être eux aussi baptisés. Depuis plusieurs mois ils s'y préparent activement. Agés de 10 et 11 ans, c'est à l'approche de Noël 2005 que cette célébration aura lieu, mais dans une église ont-ils demandé, car, même si on habite la Grande résidence, on est comme tout le monde!.

 

Septembre 2005:

Article publié par Alicia Lieven - Gestionnaire technique du site internet du Diocèse • Publié • 4469 visites