Fête de l'Assomption

3 lieux à Lens pour honorer Marie

St Wulgan et Notre Dame des Mines St Wulgan et Notre Dame des Mines  Ce sera d'abord le jeudi 14 août à 18 heures à Saint Wulgan-Notre Dame des Mines.

 

Lorsqu'une chapelle fut construite, dans la cité 2, vers les années 1921-1922, elle fut dédiée à Saint Wulgan, le Saint patron de Lens; mais plusieurs prêtres, à cause de l'environnement minier, ont mis en place très rapidement un culte qui est devenu très important à "Notre Dame des Mines". Aussi, à cette messe, nous aimerions nous tourner plus longuement vers elle; Marie se penche vers nous; ses bras sont largement ouverts. Elle a certainement beaucoup de grâces à nous offrir.

 

 

img-3143-copie-153935_5 img-3143-copie-153935_5  

Le vendredi 15 août, ce sera à 9h30 à Saint Théodore.

 

Là, nous aimons "sortir" la statue de Marie : une courte procession suivie par les paroissiens et les curieux nous ramène à l'église. Cette statue représente Marie, au cours de sa deuxième apparition à Catherine Labouré, le 27 novembre 1830, rue du Bac à Paris. Peut-être nous invitera-t-elle à aller la visiter dans ce lieu au cours d'un prochain pélerinage?

 

 

Enfin, ce même jour, à 10h45, ce sera l'habituelle eucharistie à Saint Légerlensparoisse lensparoisse  .

 

 

Marie est là, au fond de l'église, dans un lieu un peu sombre mais riche de symboles. Beaucoup de cierges y brûlent : c'est dire que beaucoup de gens de passage aiment y déposer leurs intentions. Et pour être sûrs d'être entendus et exaucés, à la vierge de Lens, on a ajouté celle de Lourdes! Mais prêtons attention à cette maman qui porte son enfant (c'est la seule) et qui nous l'offre. Elle est vénérable puisqu'elle a échappé "aux désastres de la guerrre". Elle nous vient de l'ancienne église complètement détruite pendant la guerre 14-18. Prêtons également attention à son entourage : sur les murs, une liste impressionnante de morts militaires et civils. Au dessus de cette belle statue, une peinture de Hollard qui la représente devant la basilique de Notre Dame de Lorette, son fils mort sur ses genoux, implorant la miséricorde divine pour que finissent enfin ces conflits dévastateurs. En la regardant, nous penserons à cette proposition actuelle "d'une fraternité de prière autour du centenaire pour la paix".

 

Marie, attentive à la vie des hommes, toujours prête à offrir ses grâces, Reine de la paix, priez pour nous.

 

Abbé Michel
 

Fermer