Parole en fête à l'église l'église Sainte Barbe à Lens

Rencontre intergénérationnelle autour d'un partage d'Evangile

 

PAROISSE SAINT FRANCOIS D’ASSISE

 

 

Parole en fête à l’église Sainte Barbe

 

 

IMG_1351 IMG_1351  

            Plusieurs fois dans l’année, l’Eglise propose à des personnes d’âges et d’horizons différents un rassemblement dominical de deux heures, dans un climat convivial, avec un partage à partir d’un passage de l’évangile du jour.

 

            Après un accueil chaleureux, avec, entre autres pâtisseries, le gâteau du pays de Jésus, nous avons été invités à nous partager des bonnes nouvelles que nous avons reçues un jour, en précisant pourquoi elles ont été bonnes pour nous et ce qu’elles ont changé dans notre vie.

 

            Nous avons pu assister ensuite à un dialogue entre deux bergers, un jeune et l’autre d’un certain âge, ce dernier, Joas, ayant vécu dans les années 30 après Jésus-Christ. « Aujourd’hui, s’accomplit ce passage de l’Ecriture que vous venez d’entendre ».

 

            Une banderole est accrochée, contenant le passage de l’évangile de Luc :  L’esprit du IMG_1363 IMG_1363  Seigneur est sur moi… Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux captifs leur libération, et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue, remettre en liberté les opprimés. Après avoir lu lentement, nous nous sommes répartis en petits groupes et cherché à découvrir ou redécouvrir à qui s’adressait la Bonne Nouvelle au temps de Jésus et à qui elle s’adresse aujourd’hui.

 

            Pour manifester, qu’aujourd’hui, nous accueillons Jésus et sa Parole, nous avons été ensuite invités à apporter notre silhouette à notre nom.

IMG_6816 IMG_6816  

            Accueillis en début de célébration par le chant : « Au cœur de ce monde, le souffle de l’Esprit fait retentir le cri de la Bonne Nouvelle », nous sommes repartis en chantant : « Esprit de vérité brise du Seigneur, Esprit de liberté, passe dans nos cœurs ».

 

            Nous n’étions peut-être pas très nombreux, pas autant que nous l’avions souhaité, des enfants manquaient à l’appel, mais les personnes présentes sont reparties heureuses de ce temps de partage.

 

Chantal

 

Article publié par Chantal Erouart - Délégué Communication de la Gohelle • Publié • 315 visites

Fermer