Temps fort pour les vocations

Trait d'union N°1 - Février 2017

Temps fort pour les vocations

 

Chaque année, les paroisses reçoivent un nouvel annuaire diocésain. Ce livre est précieux puisqu’il donne les coordonnées des prêtres et de tous les acteurs de la pastorale, la liste des services et mouvements, les numéros de téléphone, les adresses mail… Bref tout ce qu’il faut pour communiquer en interne dans l’Eglise diocésaine. La page 34 de l’édition de cette année présente les statistiques de « l’état du clergé par âge au 15 décembre 2016 ». Voici un résumé des chiffres : 106 prêtres ont plus de 75 ans. S’ils ont droit à une retraite bien méritée, beaucoup d’entre eux rendent encore de nombreux services dans nos paroisses. 25 prêtres ont plus de 70 ans et seront donc en retraite au plus tard dans 5 ans. 24 prêtres ont entre 60 et 70 ans. 42 prêtres ont moins de 60 ans. Cela fait un total de 207 prêtres. Depuis le 15 décembre dernier, 5 prêtres sont décédés. Parmi les 202 restants, plusieurs sont malades ou indisponibles, et 30 prêtres sont envoyés chez nous par d’autres diocèses. Il y a 10 ans, nous étions deux fois plus nombreux. Dans 10 ans…

 

Il y a trois façons de regarder ces statistiques : deux mauvaises et une bonne.

 

La première mauvaise s’exprime dans une attitude de découragement, voire de désespoir. Ce serait manquer de confiance en Dieu. La seconde mauvaise est diamétralement opposée à la première. Elle consiste à dire : « Il ne faut pas s’inquiéter, Dieu pourvoira. » Une sorte de laxisme qui s’accompagne souvent d’une forme d’égoïsme à peine voilé : « Bah, tant qu’on a la messe chez nous… » La troisième attitude, heureusement, est la plus souvent vécue.

 

Elle commence par les larmes, parce qu’il est vrai que c’est attristant de prendre conscience du peu de prêtres aujourd’hui et c’est inquiétant pour la vie de notre Eglise diocésaine. L’Eglise a besoin de ministres ordonnés. Elle ne pourra pas faire sans eux. Mais face à la carence actuelle, la bonne attitude consiste à regarder comment chacun peut se mobiliser pour servir la communauté. Evidemment le service dépend des disponibilités et des charismes personnels. Le synode diocésain nous rappelle que si l’on ne peut pas remplacer le prêtre, on peut toujours agir pour faire grandir la communion et la mission de l’Eglise. Et l’action passe aussi par une invitation à la prière. Cette troisième attitude, réaliste, commence dans la peine et se poursuit dans l’Espérance.

 

La prière est le socle. Il nous faut prier pour les prêtres, et aussi pour les autres vocations religieuses. Mais il ne s’agit pas de demander à Dieu de nous donner des ecclésiastiques afin qu’ils soient suffisamment nombreux pour reproduire les schémas d’hier. Nous implorons Dieu d’appeler des personnes à tout quitter par amour du monde et de l’Evangile. L’Eglise n’a pas besoin de représentants du culte, elle a besoin d’hommes et de femmes saisis par l’amour de la croix, puissamment convaincus de la force de la résurrection de Jésus.

 

Ces vocations sont probablement en germe dans les foyers chrétiens. Voulons-nous les encourager ? Acceptons-nous de faire grandir chez nos jeunes (pas ceux de nos voisins, ceux de nos familles !) le désir de donner sa vie à Jésus ? Sachant qu’évidemment le discernement prend du temps et que tout choix présuppose et nécessite la liberté.

 

Lors de la messe du 5 février, le Père Gabriel PLANCHEZ, responsable du Service Diocésain des Vocations, nous invitera à vivre une longue démarche de prière pour les vocations à la vie consacrée. L’icône de la Miséricorde sera remise à un foyer qui, durant toute la semaine, priera pour les vocations. Le dimanche suivant, l’icône sera emmenée dans un autre foyer. Et ainsi de suite, de semaine en semaine, jusqu’au 25 juin. Ce jour-là, à la cathédrale de Saint-Omer, autour de Monseigneur Jean-Paul JAEGER, nous rendrons grâce à Dieu pour toutes les initiatives vécues à travers le diocèse, en vue des vocations. Les personnes qui souhaiteront recevoir l’icône chez elles n’auront qu’à s’inscrire au secrétariat de la Maison Nicodème. A noter que chaque dimanche, la remise de l’icône sera formalisée, au domicile du foyer accueillant, par la bénédiction par un prêtre de la nouvelle maison hospitalière.

 

Une autre manière de vous associer à cette démarche est de rejoindre la communauté Saint-Wulgan le mardi à 17h45 partir du 7 mars pour un temps de prière pour les vocations.

Une dernière remarque : 3 séminaristes sont actuellement en formation dans notre diocèse. Il se pourrait qu’un lecteur de ce Trait d’Union choisisse d’être le quatrième !

 

Abbé Xavier

 

Parole de Consacrée

 

Seigneur, tu m'as appelée ! Avec la grâce et la force de ton Esprit, j'ai répondu « OUI » pour marcher à ta suite à la manière de François d'Assise.

 

Chaque jour, tu renouvelles cet appel à un « OUI » généreux.

 

Comme François d'Assise, j'aime à dire « Jusqu'aujourd'hui, je n'ai encore rien fait... Commençons donc à faire quelque chose !... La chose la plus urgente est de désirer avoir l'esprit du Seigneur... Lui seul peut nous rendre bons, foncièrement bons, d'une bonté qui ne fait qu'un avec notre être le plus profond. »

 

Ensemble, en fraternité, nous serons ainsi « au milieu des hommes, des Témoins pacifiés du Tout-Puissant. »

 

Sœur Yvette

 

Du nouveau à Brin de Causette

 

Nous nous sommes réunis en décembre dernier pour regarder ensemble comment redynamiser Brin de Causette.

 

Afin que nos rencontres soient de plus en plus conviviales et dynamiques, nous proposons de nous retrouver une fois par mois, le premier dimanche : c’est plus facile à retenir !

 

Notre prochaine rencontre aura donc lieu dimanche 5 février à 15 heures, et ce jour-là, nous fêterons la Chandeleur.

 

N’hésitez pas à en parler autour de vous !

 

L’équipe d’animation

 

Dimanche de la santé

 

L'image du dimanche de la santé 2017, qui sera offerte le dimanche 12 février, montre des alpinistes encordés, gravissant les derniers mètres dans un ultime effort avant le sommet, avec cette phrase : « choisis la vie - heureux qui marche dans la Loi du Seigneur. » C'est un cri d'espérance et une formidable invitation à bâtir un projet de vie axé sur le Seigneur et sa Loi d'amour.

 

Comme chaque année, les acteurs du monde de la santé se retrouvent pour célébrer ensemble l'eucharistie avec et pour :

 

  • tous ceux qui souffrent dans leur corps ou leur cœur,
  • les personnes qui les accompagnent tout au long de l'année,
  • les professionnels qui mettent tout en œuvre pour les soigner...

 

Choisir la vie c'est consentir à accueillir ce qui marque notre quotidien et nous met en vie sans jamais désespérer de l'amour du Seigneur...

 

Les personnes qui ne peuvent se joindre à nous à cause de leur état de santé seront au cœur de notre célébration et leurs intentions de prière portées en procession. L'image leur sera apportée par les membres des différentes communautés ou des voisins.                                                                                                                                                         

Nicole

 

Fête du jeu

 

Comme chaque année, mais un peu plus tôt que d’habitude, l’ACE organise une fête du jeu le mardi 14 février de 14h30 à 17h00, à la maison Saint-Benoît. Le thème de cette année choisi par les enfants : « Les supers héros à Fort Boyard ». Cela nous promet une temps festif, plein de rire et jeux.

 

Pour plus de renseignements, contacter Valérie Mandin au 06 23 56 81 33 ou valerie.mandin@orange.fr

 

Calendrier

 

Dimanche 5 février, à 15 heures dans le forum de la Maison Nicodème, Brin de Causette vous invite à fêter la Chandeleur. Cf Article.

Jeudi 9 février, à 19 heures salle Saint-François, soirée Nicodème rencontre le monde politique en présence de Denis Vinckier, conseiller régional et président des Semaines Sociales. Voir article.

Samedi 11 février, à 18 heures à Saint-Edouard, messe animée par les jeunes.

Dimanche 12 février, à 10h45 à Saint-Léger, messe de la santé. Cf article.

Mardi 14 février, de 14h30 à 17 heures à la Maison Saint-Benoît, 3 rue d’Epernay à Lens, fête du jeu organisée par l’ACE. Voir article.

Jeudi 16 février, à 19 heures à la Maison Nicodème (salle Saint-François), soirée de catéchèse biblique à partir des seuils de la foi.

Samedi 25 février, fête des jeunes à la Maison Nicodème, de 14h30 à 21 heures. Spectacle ouvert aux parents et paroissiens à 19 heures. Cf article.

Lundi 27 février, à 19 heures, salle Saint-François, formation liturgie.

Mardi 28 février, entrée en Carême avec le CCFD, sur le thème « Citoyens responsables, transformons les clameurs du monde en espérance »

soit à 14h30 à Mazingarbe (salle paroissiale 68 boulevard de la Loire),

soit à 19 heures à la Maison Nicodème.

Mercredi 1er mars, Mercredi des Cendres. Célébrations à :

10h30 au lycée Saint-Paul de Lens

12h05 à Saint-Léger

15 heures à Saint-Benoît avec les enfants du KT

19 heures à Saint-Wulgan

Jeudi 2 mars, à 19 heures, salle Saint-François à la Maison Nicodème, atelier de lecture du livre de Benoît XVI « Jésus de Nazareth ».

Samedi 4 mars, à la Maison Nicodème, de 15 à 21 heures, temps fort GPS pour les jeunes qui cheminent vers un sacrement. Voir article.

Samedi 4 mars, à 18 heures à Saint-Léger, eucharistie avec les jeunes participants au temps fort GPS.

Samedi 4 mars, à 20 heures salle Jeanne d’Arc, veillée pop louange.

Réservez dès maintenant : dimanche 26 mars, messe-randonnée suivie de la kermesse paroissiale au collège Sainte-Ide. Cf article.

 

Dimanche 26 mars 2017 : un rendez-vous à ne pas manquer !

 

Le dimanche 6 mars 2016, nous avions fait un rêve : faire se suivre la messe-randonnée et la kermesse paroissiale. Rassembler ces deux évènements : tous ceux qui prêtent la main ne seraient de service qu'une seule journée ! Ce fut une bonne idée. Ce dimanche 26 mars 2017, nous poursuivons notre rêve.

 

Nous nous rassemblerons à 8 h45 à l'église Saint-Vaast de Loison-sous-Lens pour le départ de la messe-rando qui nous conduira à Saint-Léger en passant par Saint-Wulgan / Notre-Dame des Mines.

 

Dès 12 h45, nous partagerons un repas familial... au choix : moules-frites ou assiette anglaise-frites préparées et servies dans le nouveau restaurant scolaire du collège Sainte-Ide. (15 € pour les adultes, 8 € pour les jeunes de moins de 15 ans et pour ceux qui le peuvent, tarif de soutien de 20 €).

 

Et ce sera le rendez-vous magique

.

Puis, dans la salle Mère Teresa du collège, un spectacle participatif : "Qu'est devenu l'or des mages ?" Nous essayerons de faire toute la lumière…

 

Enfin ce sera la "surprise des enfants à leurs parents."

 

On vient quand on veut, pour la journée complète, ou seulement une partie.

 

Comment faire connaître l'évènement ? Mieux que l'an dernier : Etre 350 au repas.

 

Tous, paroissiens, membres des mouvements, amis, nous assurons la vente de billets de tombola, si possible en dépassant nos relations habituelles. Placer un carnet de 5 billets à 2 €, c'est plus facile que de vendre une grande feuille de cases, mais cela peut rapporter beaucoup pour la paroisse.

 

Chaque billet de tombola porte au verso le programme de la journée donc la publicité est assurée. Alors, on compte sur vous ?

 

Billets de tombola, inscriptions pour le repas et renseignements au secrétariat paroissial : 03 21 28 38 31.

 

G.P.S (guidé par la Seigneur)

 

Chaque année, les jeunes qui se préparent à recevoir un sacrement sont invités à un rassemblement appelé G.P.S. (guidé par le Seigneur). Cette année, c'est en doyenné que nous vivrons ce temps fort. Nous donnons donc rendez-vous aux jeunes le samedi 4 mars de 15 heures à 21 heures à la maison Nicodème à Lens, pour déployer le thème : "me voici". Vous pouvez nous rejoindre dès 18 heures pour l'Eucharistie à l'église Saint-Léger, et (ou) à 20 heures salle Jeanne d'Arc pour une veillée concert pop louange.

Pascale

 

Oser, ensemble, mettre en place une Table Ouverte paroissiale (TOP)

 

La TOP c’est quoi ? Un repas fraternel organisé par la paroisse où sont invitées des personnes de différents horizons, avec un point d’attention particulier pour celles et ceux qui vivent des situations de précarité, fragilité, exclusion, solitude.

 

Où cela va se passer ? Dans l’ancienne aumônerie, Maison Nicodème. L’entrée se fait par la rue de l’Hospice. La salle a retrouvé de belles couleurs blanche et jaune grâce à une petite équipe dynamique qui a tout remis en peinture. Un coin cuisine a été aménagé, c’est très beau. Il reste encore le sol à refaire, et quelques aménagements mais tout devrait être prêt pour le premier repas mi-février.

 

Qui est invité ? D’abord et avant tout les personnes qui vivent, la solitude, la précarité, l’exclusion, la fragilité. Mais pour que ces personnes viennent, il faut qu’elles soient invitées et qu’elles se sentent accueillies, d’où l’importance que celui qui invite soit présent à la TOP.

 

Qu’est-ce que je peux faire ? La première, et peut-être la plus importante, porter ce projet dans la prière. Ensuite, si je connais quelqu’un qui pourrait être invité à la TOP, l’inviter et l’accompagner.

 

Pour plus de renseignements, contacter Valérie Mandin au 06 23 56 81 33 ou valerie.mandin@orange.fr

 

L'Oratorio pour notre temps en ouverture du festival

 

Nous avons le plaisir de vous annoncer que, dans le cadre du « Festival de chants sacrés », qui se tiendra du 30 juin au 2 juillet 2017, l’« Oratorio pour notre temps » de Félix Lisiecki et Françoise Caubel-Chauchat sera donné en l’église Saint-Léger de Lens le vendredi 30 juin 2017 à 21 heures.

 

Nous invitons toutes les personnes intéressées qui voudraient participer à cette belle aventure spirituelle, à nous rejoindre pour les répétitions du chœur qui débuteront en mars 2017.

 

Des bulletins d’inscription avec les dates des répétitions seront à votre disposition dans les églises et à la Maison Nicodème, à Lens. N’hésitez pas à en parler à votre entourage et à vos amis.

 

Vous pouvez, si vous le désirez, faire un don. Celui-ci bénéficiera d’une réduction d’impôt.

Michel Machin, président de l’Association « Oratorio pour notre temps »

 

Contact local : fhedin@hotmail.fr

 

Appel décisif des catéchumènes

 

Dimanche 5 mars 2017, premier dimanche de Carême, le père évêque rassemblera à Amettes les catéchumènes du diocèse (des adultes qui cheminent vers les sacrements du baptême, de l'Eucharistie, et de la confirmation) pour l’appel décisif. Au cours de cette célébration, il les invitera à vivre intensément ce temps de Carême qui les conduira à être baptisés lors de la veillée pascale.

 

Chacun des catéchumènes est appelé par son nom, doit inscrire son nom sur les registres diocésains. Leurs accompagnateurs, parrains marraines sont interrogés sur la foi des catéchumènes. Le père évêque impose ensuite sur eux les mains afin que l'Esprit Saint les fortifie dans leur marche de nouveaux disciples.

 

Vous êtes tous conviés à accompagner les catéchumènes de la paroisse, ou à vous unir par la prière à cette célébration.

 

Fête des jeunes à la Maison Nicodème

 

Samedi 25 février, tous les mouvements et services de jeunes qui utilisent les locaux de la Maison Nicodème vous invitent à la fête qu’ils auront organisée pour vous. Durant l’après-midi, les jeunes se seront rassemblés pour vous préparer une petite surprise : moyen de remercier la paroisse et le doyenné de les accueillir dans les locaux qu’ils apprécient. Concrètement, rendez-vous à 19 heures pour la fête suivie d’une auberge espagnole. N’hésitez pas à apporter un petit quelque chose à partager avec nous. Merci.

Les jeunes de Nicodème

 

Assise 2018

 

Suite aux différentes réunions d’information, il est maintenant important que les personnes intéressées par le pèlerinage à Assise fassent connaître leur intention au plus vite, afin d’élaborer des demandes de devis pour organiser le voyage.

 

Pour ceux qui ne se sont pas encore manifestés, il est encore temps de s’inscrire.

 

Afin concrétiser cet engagement, il est demandé de verser 20 euros par personne intéressée, à l’aide du coupon ci-dessous, à retourner pour le 17 février 2017.

 

Chacun estime ce qu’il pense être capable de verser et ensemble nous nous chargeons de trouver le financement nécessaire pour combler le manque, grâce à des activités lucratives déjà décidées.

 

Pour ce qui concerne la part sur laquelle chacun s’engage, il sera aussi possible de procéder à des versements étalés et réguliers. Vous pouvez en parler avec l’abbé Xavier.

  •       ……………………………………………………………………………………………………………......………………...

Pèlerinage Assise août 2018

NOM               …………………………………………………………………………...

Prénom            …………………………………………………………………………...

Adresse postale                       ………………………………………………………………...

……………………………………………………………………………………..

Téléphone                               ………………………………………………………………...

Adresse mail               ………………………………………………………………...

Date                ………………………………...                       Montant versé             ………………...

 

 

 

 

Fermer