Conférence du Père Pédro

Que faire pour les enfants des bidonvilles d’Argentine ?

 

pedro pedro  Gérard Leprêtre, notre doyen, a accueilli le père Pedro et le pè̀re André-Marie, le 7 juin, à l’église Saint-Jean-Baptiste, à 20h, pour une conférence.

 

Le père Pedro Opeka est né le 29 juin 1948 à San-Martin en Argentine. Il a été ordonné prêtre le 28 septembre 1975 à Buenos Aires (Argentine). Ne pouvant rester impassible devant la misère des milliers de sans-abri qui vivent dans des conditions révoltantes, dans la rue ou sur des décharges d’ordures, la lutte contre la pauvreté devient son combat quotidien.

Tout au long de son témoignage, il nous rappelle que tous ces enfants ne mangent pas à leur faim, ne peuvent se soigner, parce que les médicaments sont chers. Les situations sont extrêmement difficiles : il n’y a pas de travail.

Il insiste en disant : «Pour vivre, il faut peu de choses ! Et vous, ici, vous en jetez tant !» Il a créé une association «Akamasoa» pour sauver les enfants des bidonvilles.

De son coté, le père André-Marie, de son vrai nom, André Foutrein, à Hazebrouck.

C’est au cours d’un séjour a Madagascar qu’ il a été particulièrement sensibilisé par le sort des enfants africains.

Il a rencontré le père Pedro et découvert la réalité de la misère et la difficulté des missionnaires, pour évangéliser, nourrir, guérir, enseigner tous ces enfants... Il s’est engagé auprès de lui pour essayer de les sauver.

Depuis il consacre sa vie et ses dons de potier, peintre, écrivain à lutter contre la plus grande misère : la faim.   Il a créé un atelier d’art à Croixrault, dans la Somme.

À la fin de la soirée, Gérard Leprêtre nous a invités à réciter le Notre Père. Un stand était prévu où nous pouvions acheter un objet d’art ou un livre dédicacé par le père André-Marie, afin d’aider une famille du bout du monde. Aidons les Pères Pedro et André-Marie à bâtir, instruire, soigner, nourrir...

«Ce que vous faîtes aux plus petits d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites», a dit le Seigneur.

 

 

Denise Hornetz

Article de Regard En Marche

Fermer