médaille miraculeuse

les trois apparitions

Notre Dame  de la médDSC_0263 DSC_0263  aille miraculeuse

 

Dernièrement, je suis allée avec mon mari et des amis sur un lieu de pèlerinage très fréquenté situé à Paris, à la chapelle Notre Dame de la Médaille Miraculeuse, rue du Bac.

Catherine Labouré est une fille de la charité qui a passé  46 ans de son existence au service des pauvres. A l’âge de 24 ans, elle a trois visions de la Sainte Vierge qui  lui confie une mission : faire frapper une médaille avec cette invocation : « O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous »

1ère apparition

Dans la nuit du 18 au 19 juillet 1830, jour de la Saint Vincent, Catherine est réveillée par un petit enfant. C’est son ange gardien qui lui dit « Ma sœur, tout le monde dort bien, venez à la chapelle, la Sainte Vierge vous attend »

Croyant rêver, Catherine se lève, s’habille et suit l’enfant. Arrivée à la chapelle, elle aperçoit la Sainte Vierge assise dans un fauteuil, près de l’autel, elle lui dit : « Venez au pied de cet autel. La les grâces seront répandues sur toutes les personnes qui les demanderont avec confiance et ferveur ».

2ème apparition

Le 27 Novembre 1830, à 17h30, lors  de la méditation du soir elle aperçoit à l’emplacement de la statue de la « Vierge au globe » la Vierge qui se tient debout les pieds appuyés sur un demi sphère et tenant un petit globe doré dans ses mains. La Vierge lui explique : « Cette boule représente le monde entier, en particulier, la France mais aussi chaque personne. »  Et tout à coup, Catherine aperçoit aux doigts de la Sainte Vierge des anneaux de pierres précieuses qui jettent des rayons : « C’est le symbole des grâces que je répands sur les personnes qui me le demandent » explique encore la vierge a Catherine.

Puis il se forme un ovale autour de la Sainte Vierge où s’inscrivent en lettres d’or ces paroles : « O Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ».

Alors, une voix se fait entendre : « Faites frapper une médaille, toutes les personnes qui la porteront au cou recevront de grandes grâces.

Les grâces seront abondantes pour les personnes qui la porteront avec confiance.

3ème apparition

En décembre 1830, au dessus du tabernacle la Vierge Marie apparaît et confirme la mission confiée lors de la dernière apparition à sœur Catherine puis elle ajoute : « désormais, vous ne me verrez plus ».

En 1832, la médaille est frappée. Le succès est immense et la diffusion rapidement internationale.

C’est à la vue des guérisons, des conversions et des miracles, que très vite les fidèles vont l’appeler la « médaille miraculeuse ».

Catherine Labouré est  née le 2 mai 1806, décédée le 31 décembre 1876, Elle a été béatifiée le 28 mai 1933, et canonisée le 27 juillet 1947 par le pape pie XII.

 

 

 

 

    

 

Article publié par Denise Hornetz - Espérance et Joie des Plaines de Bucquoy • Publié • 1257 visites

Fermer