Ordination diaconale à Arras

Monseigneur Jean Paul Jaeger a ordonné trois nouveaux diacres

Monseigneur Je1 1  an-Paul Jaeger a ordonné trois nouveaux diacres, le dimanche 9 octobre à la cathédrale d’Arras.

 

Christian Tilmont, diacre, délégué épiscopal pour le diaconat introduit les ordinands :

- David Engrand, Wilfrid Raimond, et Jacques Senellart.

Au début de la célébration, l’évêque appelle les candidats. À l’appel de son nom, chaque ordinand s’avance et dit : «Me voici.» Chaque équipe d’accompagnement présente son candidat à l’évêque en retraçant son parcours d’homme et de foi.

Puis monseigneur Jaeger témoigne que les candidats ont les aptitudes requises. Ensuite, il s’adresse à chaque épouse, Bérangère, Virginie et Thérèse, pour la demande d’acceptation du diaconat. Et chacune d’elle répondra : «Oui, je l’accepte.» Puis, c’est la remise de l’aube par l’épouse de chaque ordinand.

Voici la liturgie de l’ordination avec l’invocation à l’Esprit saint.

David, Wilfrid, Jacques promettent tous trois, engagement et obéissance à l’évêque. Nous participons intensément à la litanie des saints au moment où les ordinands se prosternent face contre terre pour montrer leur disponibilité totale à Dieu et pendant ce temps leurs épouses restent debout. Nous nous associons en silence au geste essentiel de l’ordination, l’évêque impose les mains sur les futurs diacres : ce geste manifeste sur eux la puissance de l’Esprit saint.

Pour chaque diacre, va suivre la remise de l’étole et de l’évangéliaire, et monseigneur Jean-Paul Jaeger va leur remettre à tour de rôle l’Évangile qu’ils ont la mission d’annoncer.

La dernière étape de l’ordination se termine par le baiser de paix de l’évêque à chacun d’eux.

Puis tous les diacres présents donnent aux nouveaux ordonnés le baiser de paix fraternel.

C’est la liturgie eucharistique qui se poursuit avec, à la fin de la célébration, la bénédiction solennelle de l’évêque et l’envoi, prononcé par David, Wilfrid, et Jacques.

Le diocèse d’Arras aura donc trois nouveaux diacres qui seront au service de la parole, de la liturgie et de la charité au nom du peuple de Dieu.

Nous devons également remercier leurs épouses et leurs enfants ainsi que leurs accompagnateurs.

J’ai participé intensément à ces grands moments de l’ordination diaconale. Cela m’a rappelé que j’avais déjà eu l’occasion d’assister à de telles cérémonies à la cathédrale de Reims avec les enfants du caté, lorsque j’étais catéchiste.

 

 

DENISE HORNETZ

 

Article publié par denise Hornetz • Publié • 269 visites