Rassemblement des acteurs de la presse paroisse

Paray-le-Monial

 

Venus DSC_0189 DSC_0189  de toute la France nous étions 200 acteurs de la presse chrétienne locale pour participer au 2éme rassemblement de la presse paroissiale qui a eu lieu du 11 au 14 mars 2015 à Paray Le Monial, une petite ville située en bourgogne.

Nous étions accompagnés d’évêques, de prêtres, de diacres et de laïcs qui nous ont appris à réfléchir sur notre vie d’église..

Le thème de ce rassemblement était « Au cœur de la rencontre »

Marguerite Marie est née en 1647, d’une famille de 5 enfants.

Le 25 mai 1671 à 24 ans, elle entre au monastère de la visitation. En novembre 1672 elle prononce ses vœux perpétuels.

Entre 1673 et 1675 elle a eu plusieurs apparitions. La plus célèbre est celle de Juin 1675 Jésus lui aurait montré son cœur en disant : « Voilà ce cœur qui a tant aimé les hommes ».

Dès lors, Marguerite Marie a pensé être investie d’une mission : établir la fête du Sacré Cœur.

Depuis cette apparition de juin 1675 la ville de Paray le Monial est devenue un lieu de pèlerinage.

Le Président de la Fédération Nationale, René Aucourt nous a rappelé que notre mission première était d’annoncer la bonne nouvelle. Le Pape François nous invite à vivre la mission, à aller dans la périphérie à la rencontre.

Le père Benoît Guedas, recteur des sanctuaires de Paray le monial nous rappelle que sa ville est un lieu de rencontre où le Christ est apparu.

Il travaille à animer et développer le pèlerinage au Sacré Cœur tel qu’il a été révélé à Sainte Marguerite Marie.

Monseigneur Antoine Hérouard, recteur du séminaire français de Rome dit que nous devons répondre à l’invitation du pape François : nous devons être une église en sortie. Il indique la nécessité de sortir de nos structures, de nos paroisses, de nos églises pour aller  à la rencontre des autres.

Monseigneur Benoit Rivière, évêque d’Autin, Chalon et Macon, également membre du conseil permanent de la conférence des évêques de France a ajouté qu’il fallait modifier notre regard sur

les autres.

Notre dernière conférence était avec Monseigneur Bernard Ginoux, évêque de Montauban et membre du conseil  pour la communication de l’église catholique en France, il a précisé qu’à l’époque du numérique la presse écrite est encore nécessaire.

Pendant ces 2 jours, les animations ont été assurées par Gaëtan De Courrèges (prêtre) et par le père Dominique Auduc, prêtre du diocèse d’Autin, à chalon sur Saône ( sur scène il est appelé le clown « Gaby »)

Nous avons vécu un temps de pèlerinage, de ressourcement, d’approfondissement de notre mission au service de nos frères par l’intermédiaire des journaux paroissiaux.

Ces 2 jours ont été très denses et riches en enseignements et célébrations. Celles-ci nous ont permis d’échanger, de partager nos expériences autour de différents  ateliers proposés sur le thème de la rencontre avec d’autres  rédacteurs et diffuseurs.

Article publié par Denise Hornetz - Espérance et Joie des Plaines de Bucquoy • Publié • 1103 visites

Fermer