Repas partage à Bucquoy

Au profit du CCFD

repas partage bucquoy repas partage bucquoy  Comme chaque année, pendant le temps de carême, la paroisse a organisé un repas partage au profit du CCFD

(Comité catholique contre la faim et pour le développement). D’après la revue du CCFD, Vivre le carême 2016, on compte actuellement dans le monde 798 millions de personnes souffrant de la faim, soit une sur neuf.

Les causes de ces situations dramatiques sont nombreuses : accaparement des terres, règles injustes du commerce mondial, manque de moyens, absence de formation, catastrophes naturelles, mais aussi des conflits qui déstabilisent nombre de pays (Syrie, Irak, Libye...). Tout cela entraîne depuis des décennies des déplacements de population, des évacuations, des situations insoutenables pour les migrants. Le texte de monseigneur Jacques Noyer (ancien évêque d’Amiens) paru dans Église d’Arras, du 4 mars, a été lu lors du repas, pour prendre conscience si nécessaire du calvaire que subissent ces populations. Nous étions encore nombreux à ce «couscous maigre». Le père Ernest nous a donné, dès le début de la soirée, le sens de la démarche de ce repas fraternel : «Ce soir, nous voulons tous ensemble – des trois piliers, à savoir la prière, le jeûne et la charité – mettre en pratique la charité, à travers l’invitation du CCFD qui est une structure de charité et de solidarité. Nous sommes conviés à ouvrir nos cœurs et nos mains pour venir en aide à ceux qui sont dans le besoin. Nous savons tous que le Christ a toujours été sensible à ceux qui sont dans l’indigence. L’Église, à travers donc ces structures, poursuit cette œuvre voulue par le Seigneur, qui demeure l’expression concrète de l’amour et de la miséricorde de Dieu »

Un grand merci aux chorales de Bucquoy et de Boiry, qui préparent et répètent les chants plusieurs semaines avant l’événement pour nous offrir une prestation de qualité appréciée par l’assemblée. À noter la petite touche africaine que le père Ernest y a ajoutée : nous commençons à nous habituer, mais aussi à participer à cette animation.

N’ayons garde d’oublier toutes les personnes qui, dans l’ombre des fourneaux, nous confec- tionnent ce couscous servi bien chaud et très apprécié. Cette démarche est possible et se pérennise dans le temps parce que c’est le fruit d’un travail d’équipe. C’est aussi cela qu’il faut souligner. Merci à la société Bonduelle qui participe à la réalisation de ce projet et à la mairie de Bucquoy qui prête toujours volontiers sa salle des fêtes. Le montant de la recette versée au CCFD s’élève à 2 077,60 euros.

 

                          ABBE ERNEST OUEDRAOGO et LOUIS-JOSEPH CARON

 

 

Article publié par Denise Hornetz - Espérance et Joie des Plaines de Bucquoy • Publié • 736 visites

Fermer