Noël

A BUCQUOY

DSCF7372 DSCF7372  Pour les chrétiens, Noël est la fête de la naissance de Jésus à Bethléem. Au plan historique, ni l’année, ni le jour de la naissance de Jésus-Christ ne sont connus. Il est probablement né entre l’an -7 et l’an -2 de notre ère. Pour fêter la nativité, l’église a choisi le 25 décembre.   Cette date correspond au moment où les jours s’allongent : ce qui permet symboliquement de mettre en valeur Jésus, lumière d’en-haut qui vient visiter son peuple. Dans l’Antiquité romaine, cette date correspond à la fête du Soleil. Jésus est né dans une crèche, signe d’humilité, car il s’installe au milieu des pauvres. Il s’est fait tout petit pour nous libérer de cette prétention humaine de grandeur qui jaillit de l’orgueil. Il s’est incarné librement pour nous rendre libre de l’aimer.Le pape François rappelle que noêl n’est pas seulement une Fête qui revient chaque année ou le souvenir d’une belle chose, mais c’est bien plus : Noël est une rencontre. Nous marchons pour rencontrer Jésus avec le cœur, la vie, avec foi. Aujourd’hui, Noël continue à apparaître comme une fête universelle. Même ceux qui se disent incroyants peuvent percevoir dans cet événement chrétien annuel quelque chose d’extraordinaire et de transcendant, quelque chose d’intime qui parle au cœur. Chez nous à Bucquoy, nous avons accueilli la Lumière de Bethléem, transmise par les scouts de notre région, les enfants présents sont venus la déposer au pied de la crèche. L’arrivée de la lumière a été illustrée par trois chants : Une Étoile Solitaire guide les bergers. Douce nuit, Sainte nuit nous plonge dans une ambiance de recueillement. Chaque enfant est une étoile symbolise l’amour de Marie pour Jésus son enfant, lumière au cœur de ce monde. Venez c’est Noël nous rassemble pour accueillir l’Enfant Jésus. Par les lectures et par les chants remplis de joie, la messe s’est déroulée dans une ambiance festive. Au cours de l’Évangile, à l’annonce de la naissance du Sauveur, l’assemblée et la chorale entonnent d’un seul cœur le Gloria des Anges dans nos campagnes. Puis vient ce moment qui nous incite à nous recueillir dans la prière. Pendant la communion, le chant O nuit de lumière nous permet d’entrer dans le mystère de Noël. Nous rendons grâce à Dieu et le remercions de nous avoir donné son Fils par Marie. Nous chantons l’Ave Maria. Nous terminons notre messe par un vibrant Il est né le Divin Enfant, embelli par l’orgue et chanté par l’assemblée tout entière. 

Marise Dievart et Michel Maricaille

ARTICLE DE REGARD EN MARCHE

 

 

Article publié par Denise Hornetz - Espérance et Joie des Plaines de Bucquoy • Publié • 330 visites