Oecuménisme et interreligieux au Centre Pénitentia

Temps de prière pour l'unité le samedi 24 janvier et rencontre des aumôniers musulmans et chrétiens le 4 février 2015

Les évènements de ces jours-ci, les informations qui nous sont partagées sont très anxiogènes, très angoissantes. Pourtant, la réalité est bien plus apaisée que cela. Au centre pénitentiaire de Longuenesse, nous venons de vivre 2 évènements importants même s’ils sont modestes :

 

Le samedi 24 janvier, une quinzaine de personnes détenues se sont retrouvées à la salle poly-cultuelle pour un temps de prière commune dans le cadre de la semaine de l’unité. Ainsi, les aumôniers catholiques et protestants ont animés ce temps de prière préparé en commun. Le pasteur Jérémy Duval (Eglise Protestante de France) a commenté le texte de la parole de Dieu (La Samaritaine, évangile de St jean). L’abbé Bernard Denis, aumônier catholique, a animé les chants et assuré les liens entre les diverses parties de cette célébration. Comme d’habitude, e temps cultuel s’est prolongé par un échange informel et convivial.

 

Le mercredi 4 février, l’abbé Bernard Denis et M. François Meurisse, aumôniers catholiques, ont répondu à l’invitation de  M. Bahssine Saaïdi, aumônier musulman et recteur de la mosquée de Dunkerque. Durant 1h30, nous avons parcouru l’ensemble des salles de ce lieu de culte qui est aussi un centre culturel où se déroule aussi de l’aide aux devoirs. Plus de 400 enfants fréquentent régulièrement ce centre, ainsi que plus de 1000 fidèles aux temps de prière du vendredi. Nous fûmes aussi reçus chaleureusement autour d’un thé bien réconfortant par ce temps de froid et un plateau d’amendes. Nous nous sommes permis un jeu de mots « peut-on être croyant et profiter du service à thé ! » … sans négliger l’échange fraternel autour des questions d’actualité et de la place de chacun au sein du centre pénitentiaire de Longuenesse.

 

Ce dialogue entre nous, qui sommes responsables de courants religieux divers, est une préoccupation partagée par tous les responsables des lieux de détention et par l’administration pénitentiaire. Il est aussi une chance pour les personnes détenues rencontrées et pour le bon climat dans ces milieux d’incarcération qui sont aussi des milieux de vie et d’échange. Notre mission n’est pas uniquement religieuse (au sens strict) mais notre apport à l’humanité de chacun, autant auprès des personnes détenues que de tous ceux qui y travaillent.

 

                                               P. Bernard DENIS

Article publié par Paroisse de Fruges et aumônier de prison • Publié • 827 visites