Messe chrismale à Calais Saint Pierre

Bénédiction des saintes huiles; Fête des prêtres

P1590200 Messe chrismale Calais   Mgr Jaeger choisit chaque année  un lieu différent dans le diocèse pour la messe chrismale.Cette année, c'était en l'église saint Pierre de Calais

 

Extraits de l'homélie de Mgr Jaeger.

Nous sommes rassemblés et unis ce matin pour nous laisser emporter une fois de plus par le Fils de Dieu, avec les apôtres dans ce mouvement de la foi. Il nous faut tenir ensemble Jérusalem et la Galilée, le cœur et la totalité du corps, le centre et la périphérie, nos églises et le vaste monde, les sacrements et la mission.
De façon heureuse, l'Église a servi en Europe a naguère servi de matrice à des cultures, des sociétés, des nations. Elle a mis alors à leur disposition les trésors les plus précieux qu'elle avait elle-même reçu du Seigneur : paix, justice, fraternité, vérité, liberté, respect, reconnaissance, pardon, réconciliation… Par dessus tout, cette Église a offert à la société l'amour venu du Père, dans le Fils, par l'Esprit. L'histoire nous apprend qu'une telle institution est guettée par l'idolâtrie d'elle-même, un irrépressible sentiment de supériorité, l'instinct de domination. Pour demeurer servante, l'Eglise doit faire de façon permanente l'épreuve de la pauvreté, de la faiblesse, du dénuement. Elle ne porte authentiquement l'Évangile qu'en revenant perpétuellement au don de soi qui est celui du Christ en personne.

Nous ne voyons plus, nous n'entendons plus la foule de frères et de sœurs humains qui guette une bonne nouvelle dans un quotidien trop souvent fermé et hostile. Ces frères et sœurs supportent les souffrances hélas devenus communes du manque de travail, de logement, de santé, d'accueil, de reconnaissance, de respect. Et nous en savons quelque chose ici à Calais.

 

Des frères sont victimes de conflit, de guerre, de terrorisme. Ils sont discrédités de façon cruelle parce qu'ils n'ont pas fait les mêmes choix que leurs bourreaux. Ils sont exécutés parce qu'ils sont chrétiens. La longue réflexion voulue par le pape François remet dans les yeux de tous les fidèles toutes les familles nourries et soutenues par la Bonne Nouvelle. Nous rendons grâce avec elles et pour elles. Elles sont une inestimable richesse pour l'Église qui a le devoir de les chérir et de les soutenir. Nous partageons aussi le doute et l'angoisse d'autres familles qui redoutent de ne plus entendre la Bonne Nouvelle.

Le synode provincial qui vient de d'achever n'a pas inventé toutes ces responsabilités. Mais il nous aidera certainement à les assumer avec un cœur neuf, un regard neuf, des pratiques neuves. Ce synode ne répond pas à un changement de mode. Il se met et il nous met à l'écoute de l'Esprit Saint, lequel souffle où il veut et comme il veut.


Cette Église ne se résignera jamais à la diminution du nombre de ses prêtres. Leur image peut changer, l'exercice de leur ministère prendre des formes nouvelles, leur mode de collaboration avec l'ensemble du peuple de Dieu s'intensifier. Mais les prêtres seront toujours en eux-mêmes les signes efficaces du Christ qui annonce la bonne nouvelle, sanctifie l'humanité et se fait bon pasteur.

Messe chrismale Calais Messe chrismale Calais  Les prêtres ont la chance d'être joints sur le terrain du ministère par des diacres permanents régulièrement ordonnés dans notre diocèse. Ces prêtres se réjouissent aussi de retrouver des fidèles laïcs toujours plus conscients de la responsabilité qui leur convient d'assumer dans l'ouverture des cœurs au Christ et à la Bonne Nouvelle. Ne nous lassons pas de les appeler les uns et les autres au service du Seigneur de l'Eglise et du monde.


Tous savent que la vie consacrée nous fait déjà toucher du doigt le monde nouveau qui se dévoile quand s'accomplit en Jésus la prophétie que nous avons entendue. Les religieux et religieuses, l'ensemble des consacrés que nous saluons particulièrement cette année, nous donnent l'avant goût des biens promis par Dieu. Comment ne pas remercier les épouses de nos diacres qui les aident dans le sacrement du mariage à vivre pleinement leurs responsabilités.

Cette rapide évocation ne veut pas nous rassurer comme s'il fallait nous rassurer nous-même que malgré ses fragilités, l'édifice prestigieux de nos structures tient et tiendra toujours et qu'il suffit de colmater quelques brèches pour qu'il puisse affronter les tempêtes futures. En nous invitant à vivre l'Église comme un hôpital de campagne, le pape François nous pousse à nous écarter de la nostalgie. Il nous envoie retrouver le Christ loin de nos salles, de nos couloirs, de nos ordinateurs, de notre gestion des personnes et des biens. Le pape nous conduit là où l'homme est meurtri, bafoué, assassiné.

________________________________________________________________________

 

Liste des prêtres jubilaires, fêtés au cours de la messe chrismale

Prêtres ordonnés en 1945

70 ans d’ordination

Bacon Julien

Prêtres ordonnés en 1950 Jubilé de platine

65 ans d’ordination

Caux Gérard.

Dozinel Joseph

Duval Étienne

Floch Jean

Foy Bernard

Petiaux Roger

 

Prêtres ordonnés en 1955 – Jubilé de Diamant

60 ans d’ordination

Bultel Jacques

Macquart Maurice

Wiel Jacques

 

Prêtres ordonnés en 1965 Jubilé d'or

50 ans d’ordination

Mailard François

Manessier Joseph

Telle Roger

 

Prêtres ordonnés en 1990 Jubilé d'argent

25 ans d’ordination

Leleu Jean-Marie

Quenez Georges

Randriamamory Eugène

Article publié par Emile Hennart - Maison d'Evangile • Publié • 5337 visites

Fermer