Témoignage de l'ACAT à Berck

Les membres de l'ACAT interpelle la communauté de la paroisse St Martin sur les revendications des Mères de Tiananmen en Chine

ACAT 005 ACAT 005    Ce dimanche 30 mars, avant et après la messe qui a rassemblé la communauté des 5 clochers de la Paroisse St Martin, des membres de l’ACAT sont venus témoigner de leur engagement.

 

Après un bref rappel sur ce qu’est, l’ACAT (actions des chrétiens pour l’abolition de la torture), ils nous ont rappelés les événements de Tiananmen, en Chine.

Au printemps 89, le gouvernement chinois a mis fin, de façon brutale, a une manifestation pacifique de milliers d’étudiants, d’intellectuels et d’ouvriers qui demandaient plus de libertés et de réformes.

 

Depuis, un groupe, constitués des mères et de proches des disparus, cherchent à établir une liste précise des victimes. Ils sont harcelés constamment par les autorités chinoises : surveillances policières, assignation à résidence, et n’ont même pas encore aujourd’hui le droit de déposer un bouquet de fleurs en hommage à leurs enfants et proches disparus en 89

 

De nombreuses personnes de la communauté des chrétiens de Berck  ont signé une lettre à envoyer au premier ministre chinois, lui demandant qu’à  l’approche des jeux Olympiques de Pékin, et alors que toutes les caméras du monde seront bientôt braqués sur la Chine, qu’il fasse un geste en faveur des mères de Tianamen .

Article publié par Michèle Leclercq - Délégué communication de Berck Montreuil • Publié • 3429 visites