Entretien avec Michaël Lonsdale

La foi est un trésor, il faut le partager

          Michaël  Lonsdale est un comédien résolument engagé. Il sillonne la France pour témoigner de son positionnement chrétien. Récemment, il a fait une halte au Touquet pour proposer un concert-lecture du Chemin de Croix, poèmes de Claude Claudel. A cette occasion il a répondu aux questions de Philippe Floure l'un des rédacteurs du journal paroissial "Graines d'Opale".

 

                 Qu’est-ce que la foi pour vous ?

« La foi, c’est une manière d’être. Une adhésion au Jésus-Christ. C’est aussi l’amour du prochain, le respect de l’être humain. Cela est mis en valeur dans toutes les religions. Malheureusement, ce message est parfois dévoyé par des terroristes.

Cette foi nous indique de réaliser de belles choses, d’être généreux, joyeux, amoureux. En allant à la messe, nous devrions montrer des visages heureux. Sortons des offices secoués et vivants.

Cette foi nous donne envie d’aimer Dieu.

 

                  La foi est-elle un handicap dans le milieu artistique ?

« Avant la chute du mur de Berlin, la question de la foi prêtait parfois  à sourire. Maintenant on m’interroge sur les groupes de prière. Certains s’affirment chrétien tel Robert Hossein. Cela reste cependant généralement  une affaire privée.

Je pense néanmoins, que les artistes sont croyants. Il s cherchent des choses, des rêves, des musiques…Ils croient en une vie virtuelle. Ils sont prophétiques, visionnaires ». 

 

                   Quels signes d’une présence spirituelle voyez-vous dans notre société. ?

« Ils sont nombreux. Je pense que l’on s’attache beaucoup trop à mettre en relief les événements négatifs ou malheureux.

La télévision, c’est la cigarette de l’œil. Il existe des comportements généreux, vivants. Des personnes qui s’occupent des plus démunis, en difficulté. Je suis le parrain de FIDESCO*. Chaque année un groupe d’une vingtaine  de jeunes donnent un ou deux ans de leur vie à  travers le monde pour aider, accompagner les plus faibles.

Le rassemblement autour de notre pape Benoît XVI   lors des JMJ, montre une belle vitalité spirituelle. Les pèlerinages  à St Jacques de Compostelle rencontrent eux-aussi un important succès. »

 

                     Vous vous affirmez chrétien charismatique

« Les chrétiens charismastiques  mettent en avant l’Esprit Saint. Les communautés se veulent accueillantes, joyeuses, spontanées. Elles valorisent  tout ce qui est positif. Nous sommes tous doués pour quelque chose. Il suffit de détecter, de révéler nos dons. Ils  manifestent l’œuvre visible de l’Esprit Saint. »

 

                   Quels sont vos projets ?

« Après les Hommes libres de Ismael Ferroukhi dans lequel j’incarnais le recteur de la Mosquée de Paris !,je serai à l’affiche de deux autres films. Gebo et l’ombre réalisé par Manuel de Oliveira (104 ans) et Villaggio de Cartone de  Ermano Olmi.

L’essentiel de mon temps sera occupé par l’enregistrement de psaumes. Monter des spectacles sur Jeanne d’Arc, sœur Emmanuelle, saint François d’Assise…Témoigner car la foi est un trésor qu’il faut partager. »

                                                                                                                                          Philippe Floure

 

*FIDESCO : organisme catholique, il agit au service de projets de développement, d’aides aux populations locales.

 

Article publié par Michèle Leclercq • Publié • 1557 visites