La balle est dans notre camp !

Un projet confié à toute l'Eglise en Pas-de-Calais

 

 

Le 10 octobre 2010, 1800 personnes de notre diocèse se sont rendues à l’invitation de Mgr Jaeger pour recevoir le projet diocésain de catéchèse. Ce projet n’était pas uniquement adressé aux personnes présentes dans la cathédrale d’Arras ce jour là, mais bien à tous les baptisés du Pas-de-Calais.

Aussi, ce vendredi 21 janvier, une rencontre avait été  proposée en deux endroits du doyenné (Berck et Moncavrel)  pour lire ensemble ce projet afin  de l’approfondir et de voir à quoi il nous appelle en tant que chrétien.

C’est Bénédicte BODART qui a participé à l’élaboration du projet avec le père évêque et toute une équipe qui nous a aidés dans cette démarche.

 

Ce  projet se présente en trois parties.

 Pour chaque partie, on s’appuie sur des constats sur la vie dans le Pas de Calais, puis nous sommes invités à entrer dans un nouvel état d’esprit et de là découle une orientation précise avec des appels qui nous sont adressés et des propositions concrètes.

 

Ca commence donc par l’Esprit Saint : il s’agit d’ouvrir très largement nos portes et de regarder notre monde avec la conviction que l’Esprit de Dieu y est à l’œuvre, qu’il nous précède dans le cœur des personnes rencontrées comme dans le nôtre.

En découle la première orientation : Nous sommes invités à vivre le dialogue avec nos frères et oser annoncer avec douceur et respect, dans un esprit de gratuité, la foi qui nous fait vivre

 

Puis, nous continuons en nous ouvrant à l’initiative même de Dieu, en reconnaissant que c’est lui qui est à l’origine de tout, et que la responsabilité catéchétique de l’Eglise (donc la nôtre) est de se mettre au service de l’initiative de Dieu.

La deuxième orientation est de proposer des chemins de catéchèse au service de la relation entre Dieu et les personnes

 

Enfin, nous terminons en nous considérant comme disciples et comme apôtres, c’est-à-dire comme appelés et envoyés par le Christ lui-même et ayant besoin de nourrir sans cesse notre foi.

 D’où la troisième orientation : Former sans cesse une Eglise qui offre à la catéchèse un milieu nourricier.

 

Et finalement, c’est l’abbé Jean Pierre HOCHART qui a clôturé cette rencontre par un temps de prière ; en envoyant chacun de nous être témoin de l’Evangile et relever ce beau défi.

 

 

Article publié par Michèle Leclercq • Publié • 1693 visites