Ordinations diaconales

Dominique Bellengier, Bruno Leroy, Hervé Canart et Bruno Tirmarche vont désormais accomplir leur fonction de diacre

Ordination diaconale

“Que Dieu lui-même achève en vous ce qu’il a commencé !”

 

Par les temps qui courent, l’ordination de quatre diacres ne pouvait pas passer inaperçue dans notre diocèse.

 

Ce dimanche 7 octobre , parents, familles, amis et fidèles ont convergé d’un seul coeur vers la cathédrale d’Arras. Dominique Bellengier, Bruno Leroy, Hervé Canart et Bruno Tirmarche vont désormais accomplir leur fonction de diacre.

 

Chacun a reçu sa lettre de mission des mains du Père évêque dans laquelle est tracé leur ministère dans leurs milieux de vie.

 

Deux ordinands dans notre Doyenné

 

Dans notre doyenné, deux ordinands ont choisi cette voie du diaconat avec les accords de leurs épouses et familles. Bruno Tirmarche de Saint-Tricat et Bruno Leroy de Marck.

 

De nombreux fidèles de notre secteur ont voulu marquer de leurs présences ce moment inoubliable. Armés de leur appareil photo en bandoulière ou de prières dans leur coeur, tous sont partis vers Arras dans la joie et la bonne humeur.

 

Emotion et recueillement

 

Emotion et recueillement C’est une procession menée par Monseigneur Jean Paul Jaeger suivi de nombreux prêtres, diacres, ordinands et de leurs familles qui débute la cérémonie. Le délégué épiscopal nomme les futurs diacres appuyés par leurs équipes d’accompagnement qui cheminent avec eux depuis quatre ans.

 

L’assemblée écoute ensuite le vécu de chaque ordinand avant que l’évêque s’adresse à chacune des épouses qui acceptent, elles aussi, la mission de leurs maris.

 

Sous le chant du Gloria, chaque épouse remet l’aube blanche à son époux. La liturgie de la Parole abordera l’origine du mariage et de son indissolubilité. Dans son homélie, le Père évêque fera un lien avec le sacrement du mariage et l’ordination au diaconat. Reprenant les Paroles de l’Evangile, il souligne les valeurs du couple : “L’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme et ne feront plus qu’un.” Et de rajouter : “Le diaconat exige un don total de soi.

 

Le diacre et son épouse doivent aller dans la même direction sous le regard de Dieu et les forces de l’Esprit saint. Le diacre est le ministre du Christ.” Entre chants et prières, la liturgie de l’ordination est un moment intense d’émotion et de recueillement.

 

Après l’invocation à l’Esprit Saint, l’évêque demande aux futurs diacres leur accord à la diaconie de l’Eglise.

Agenouillés, l’un après l’autre, les ordinands mettent leurs mains jointes entre celles de l’évêque et lui promettent de vivre en communion avec lui dans le respect et l’obéissance.

 

La litanie des saints et la prostration sont sans doute le temps le plus fort. L’assemblée se sent vraiment en communion avec les ordinands qui expriment leur disponibilité à l’action de Dieu et aux attentes des hommes.

 

L’imposition des mains et la prière d’ordination se feront dans un profond silence avant la remise de l’étole et de l’évangéliaire, symboles de la mission des diacres.

 

Le Laudate Dominum conclura l’ordination diaconale avant la liturgie eucharistique et la procession de sortie suivies avec respect et dignité.

 

Les deux Bruno : ministres et témoins

 

Bruno et Hervé, Bruno et Dominique sont désormais ministres du service de l’Eglise et témoins que le Christ accueille tous les hommes. L’Esprit saint les accompagne pour remplir fidèlement leur ministère.

 

Accueillons-les avec joie et aidons-les avec ardeur dans leur mission.

Gérard Dufour

Article publié par Marie-Claude Aernouts - Délégué communication du Calaisis • Publié • 1858 visites