Soirée africaine

messe, repas, danses et musique étaient au rendez-vous...

 

Kembo – e- boboto bozala awa

Kembo-e- boboto o nse »


                                                   " Gloire-Que la paix règne ici

                                                       Gloire -Que la paix règne sur terre "

 

     Samedi 2 juin , voilà le chant de gloire qui a été chanté à la Messe Africaine en l'Abbatiale de Montreuil sur Mer

On le pressentait bien ! mais la réalité a dépassé les espérances, puisque plus de 450 personnes ont participé à la Messe. Toutes les générations étaient représentées dans l’assemblée et de nombreux pays également. La chorale Arc en ciel de Lille à elle seule comprenait des chanteurs venus de quinze pays africains. On pouvait aussi y retrouver des amis originaires d'Afrique, mais installés en France depuis quelques années, comme Jeanne et Kousso, originaires de Côte d'Ivoire. Cette célébration fut une vraie fête, une fête de la vie, offerte au Seigneur…

 

Mais comment a-t-on pu célébrer une messe africaine dans notre Montreuillois ?

      C'est une proposition du Père Jacques TANGOMBE, curé des paroisses du montreuillois pour fêter le jubilé de ses 25 ans de prêtrise. Mais avant tout, pour lui comme pour l’association « Grains de Sel » ce fut un moyen d’apporter leur soutien aux enfants autistes du Kinshasa

 

     Il a été soutenu dans son projet par les équipes d’animation pastorale, renforcées par des bénévoles enthousiasmés par le projet et aussi par ses amis de la chorale Arc en ciel qui ont si bien animé la célébration et qui ont aussi assuré toute le logistique de la soirée.

 

     L’invitation a même séduit en dehors des paroisses du montreuillois ; pour preuve la paroisse saint-Martin de la Baie d'Authie était représentée par prés de 40 personnes, dont 29 du seul clocher de GROFFLIERS avec une quinzaine de jeunes de l'Aumônerie. Ces derniers avaient eu l'occasion de rencontrer le père Jacques lors d'une rencontre d’aumônerie ; et ils tenaient à venir se mêler à la fête. L’abbé Jacques les a même invités à venir auprès de lui à l’autel pour chanter avec la chorale « Losako, Mama mbote, mama eh nzambe azali na yo » en prière à Marie.

 

     Le repas africain dans la Salle du COSEC de MONTREUIL s’est déroulé dans une ambiance festive. Le groupe Iragi, les Tambours Burundais, soutenu par de la musique locale, a créé une ambiance exceptionnelle qui a permis aux 420 convives de vivre une soirée de fraternité.

 

Que dire de cette soirée ?

     Bonheur, joie, partage, rassemblement, simplicité étaient au rendez-vous…

Ce fut l'occasion de vivre la messe autrement, de la vivre en intégrant une autre culture et cela peut aussi nous permettre de nous poser des questions sur notre façon de vivre l'Eucharistie dans nos communautés…

    Et  aussi  pour bon nombre d’entre nous d'avoir pu participer à un projet de Paroisse,

Eh, oui … l’Eglise peut encore rassembler toutes les générations ….

 

Gérard

 

 

 

Article publié par Michèle Leclercq • Publié • 2549 visites