Assemblée de Doyenné

Réfléchir sur les paroles du pape François : « N’ayez pas peur d’aller et de porter le Christ jusqu’aux périphéries existentielles ».

 

Assemblée de Doyenné

 

 IMG_9364 IMG_9364             En ce lundi de Pentecôte 5 juin, à la Maison Nicodème, membres des Equipes d’Animation Paroissiale, des mouvements et services du doyenné Lens-Liévin, étions invités à réfléchir sur les paroles du pape François : « N’ayez pas peur d’aller et de porter le Christ jusqu’aux périphéries existentielles ».

 

            Par table de 6 personnes, nous avons pris le temps de faire connaissance, de noter notre diversité géographique dans le doyenné mais aussi la grande variété de nos missions ; nous avons pu ainsi partager  nos initiatives. Puis, après avoir regardé une video, nous avons échangé : quelles sont nos périphéries existentielles, comment leur sommes-nous présents, qu’est-ce que je découvre de moi, de l’Autre et de Dieu dans la rencontre avec les plus fragiles ?

 

            Les paroles des uns et des autres ont ensuite été collées sous les logos desIMG_9386 IMG_9386   mouvements et services correspondants ou de la paroisse : « la périphérie la plus proche et la plus éloignée en même temps, c’est la famille…. », « savoir accompagner, donner de l’amour….. », « rencontre des personnes d’autres religions…… », « L’Autre et moi ne faisons qu’un, unis dans le Christ »…

 

            Après une pause où nous avons pu continuer à partager les uns et les autres autour de boissons, gâteaux et fruits apportés par les participants, nous nous sommes mis à l’écoute de la Parole de Dieu, pour faire nôtre la pédagogie du Christ. IMG_9402 IMG_9402  « S’émerveiller et reconnaître la foi de l’Autre » : Mc 7, 24-30. Des paroissiens nous ont alors rejoints. Après un nouvel échange autour de cet Evangile, nous avons été invités à écrire sur une banderolle « Servir le Frère, c’est…. ».  Amenées au pied de l’autel, elles ont été lues : « c’est savoir l’écouter, aller vers lui, l’aimer… »  « c’est accepter l’Autre pour ce qu’il est, enfant de Dieu ».

 

            Des membres de la communauté vietnamienne d’Angres ont assisté à la célébration.  Ils étaient dans la peine ; Zaïn, 25 ans, venu en Europe chercher une vie meilleure et de quoi aider sa famille restée au pays, fragilisé par une arrestation, s’était suicidé. Nous les avons entourés de nos prières et de notre amitié.

 

            Un chant a été repris tout au long de l’après-midi :

 

Si t’as pas d’bons yeux, tu n’verras rien d’tout ça…..

 

Chantal Erouart

 

 

Article publié par Chantal Erouart - Délégué Communication de Lens-Liévin • Publié • 484 visites

Fermer