Soirée information réfugiés

Désir de s'organiser pour une meilleure aide aux sans rien

Le va-et-vient organisé autour des réfugiés Conférence avril 2007 Amettes et réfugiés  
Conférence avril 2007
Conférence avril 2007


 C'est une évidence. Malgré la fermeture de Sangatte, le problème des réfugiés dits de Calais est loin d ' être réglé. Ils sont victimes des tiraillements de la police et des passeurs. L' abbé Michel Delannoy, curé de la paroisse du Pays de saint Benoît a pris conscience de la gravité de la situation lors d'une journée des blessés de la vie à Amettes. À Calais, il a rencontré des Afghans qui dormaient dans les restes d'un bateau calciné, au milieu des poubelles. "Où suis-je, s ' est-il dit. Est-ce cela la France ? Il n ' est pas possible de laisser des êtres humains dans ces conditions-là. Un chien ou un chat que l'on trouve dans la rue, on l'amène dans un refuge. Mais les réfugiés, qu'en fait-on ?"


 Les EAP des paroisses du Pays-de-la-Lys ont organisé une conférence sur ce drame que les politiques ont tendance à occulter. Pire : la loi s'attaque aux bonnes volontés qui viennent donner un minimum d ' humanité à leurs frères. La plupart des participants sont tombés de haut en apprenant que leur doyenné était aussi touché par ce désastre humanitaire. Des Somaliens, des Erythréens et des Palestiniens, au sortir de l'autoroute de Lillers, se regroupent à Saint-Hilaire-Cottes. Ils ne restent pas très longtemps, mais ils sont en permanence une vingtaine ou plus. Un soutien improvisé leur est apporté par la population, mais il devient urgent de mettre en place une organisation locale. Une première réunion a été programmée. À suivre. J. C.
 Un peu partout dans le Nord - Pas-de-Calais, les bonnes volontés se mobilisent pour venir en aide aux réfugiés.

Autres pages à consulter dans la rubrique société 

Autres rencontres envisagées : le 14 mars 18 h à Calais Saint-Nicolas, et le 20 mars à Agny.

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 3029 visites

Fermer