Formation biblique avec l'abbé Hennart

Pour une approche respectueuse du texte de la Bible

C’était le jeudi 20 Novembre 2014  à St Jean Baptiste (quartier Damrémont) Boulogne.  Plus de 50 personnes sont venues rencontrer l’abbé Emile Hennart, réflechir et se former, sur le thème : « Une approche respectueuse du texte de la Bible »

 

Tous ont apprécié la simplicité et la clarté de sa présentation, … ils sont repartis « enrichis » et sont prêts à revenir, et à inviter d’autres, le JEUDI  12  MARS  2015

 

Nous sommes habitués, par l'apprentissage de la lecture, à recherchcer les idées d'un texte. Et nous faisons avec la Bible comme pour n'importe quel texte contemporain, nous en recherchons les idées, pour en faire des résumés.

 

Pourtant nous savons que les anciens du temps de Jésus et de l'Ancien Testament parlaient avec des images. Ils prenaient du temps aussi pour décrire les relations, p(ositives ou négatives) entre les gens. Ne lit-on pas au début de saint Jean : il est venu chez les siens et les siens ne l'ont pas reçu ! Mais il ne faut pas ooublier la suite: à ceux qui l'ont reçu, il donne de devernir enfants de Dieu... Encore des termes de relation entre Jésus (le Verbe), Dieu (le père) et nous. Ce sont ces relations que nous devons méditer.

 

Dans ce même paragraphe, la traduction précise: "et il a habité chez nous..." Mais l'expression d'origine pour dire "il a habité", c'est : "Il a planté sa tente" au milieu de nous, belle image qui dit la relation de proximité, de tente à tente. Si nous étions familiers de la Bible, nous aurions immédiatement pensé à la tente de la Rencontre, dans le camp des Hébreux, au désert, avec Moïse.

 

Malheureusement notre proximité avec la bible a été trés limitée, parce que l'Eglise n'incitait pas à être familiers de l'Ecriture, ce n'est que récemment que l'Eglise nous rapproche des Ecritures, depuis que Pie XII a reconnu que l'Esprit-saint inspirait les auteurs et, à leur suite, les lecteurs.

 

Un exercice pratique a été proposé sur le début de l'Evangile de Marc (1, 14-20), quand on signale la première annonce faite par Jésus. Ainsi noous avons entre diverses découverte, vu que Jean-Baptiste préchait un baptême en vue de la conversion et du pardon des péchés.Les mots concernant Jésus sont Bonne Nouvelle que Dieu  (le Royaume) s'est rendu proche, et la conversion est de croire cette Bonne Nouvelle. Il suffit de lire la suite: de qui Jésus se fait proche? un malade, une belle-mère, un lépreux, un publicain... rien que ds gestes de proximité... Peut-être que l'Evangile n'est pas d'abord une idée, mais une rencontre!

A suivre.

 

Article publié par Emile Hennart - Maison d'Evangile • Publié • 1115 visites

Fermer